Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Église paroissiale Saint-Laurent de Boulin

Dossier IA40001622 réalisé en 2018

Fiche

Œuvres contenues

Vocables Saint-Laurent
Dénominations église paroissiale
Aire d'étude et canton Saint-Sever
Adresse Commune : Montsoué
Lieu-dit : Boulin
Cadastre : 2017 C 66

L'église est probablement de fondation romane, comme l'indiquent son plan originel à vaisseau unique et abside semi-circulaire, et le remploi dans le décor du porche de deux impostes sculptées au décor roman. En l'absence de sources et d'éléments datants, l'ajout des collatéraux ne peut être daté avec précision. Celui du nord, terminé par une absidiole en hémicycle, est sans doute le plus ancien, peut-être de peu postérieur au vaisseau central lui-même. Dévasté et brûlé en 1569 par les troupes protestantes d'Arnaud de Palaso, qui n'auraient laissé sur pied "que quelques ruines de murailles" (verbal dit de Charles IX, 1571), l'édifice dut être fortement repris au cours des siècles suivants. Toutefois, seules les multiples campagnes de restauration menées au XIXe siècle sont documentées. La première, sans doute de faible importance, n'a laissé pour trace que le linteau de la porte occidentale, daté 1812. Le clocher-tour, rebâti dans la première moitié du XIXe siècle, n'est achevé qu'en 1842 après une longue interruption. En 1847, l'architecte Destenave, de Saint-Sever, rebâtit le mur oriental du chevet et "le bas-côté de droite en entrant" (collatéral sud), détruit une ancienne sacristie et construit probablement l'actuelle. Par la suite, l'église fait encore l'objet de plusieurs restaurations : réparation des murs et de la toiture et exécution de peintures ornementales dans le chœur en 1885, réfection complète de la charpente et des plafonds en 1912, restauration du clocher en 1922.

Période(s) Principale : 13e siècle , (?)
Secondaire : 1er quart 19e siècle
Principale : 2e quart 19e siècle
Secondaire : 4e quart 19e siècle
Secondaire : 1er quart 20e siècle
Dates 1812, porte la date
1847, daté par source
1885, daté par source
1912, daté par source
Auteur(s) Auteur : Destenave,
Destenave

Architecte à Saint-Sever au milieu du XIXe siècle. Il construisit un bas-côté à l'église d'Amou en 1839, remania l'église de Bahus-Juzan en 1847 et reconstruisit celle de Montgaillard en 1847-1852.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par source

L'église, implantée à l'écart du bourg, sur un plateau culminant à 100 mètres, et entourée sur trois côtés par un cimetière, est bâtie en moellon de calcaire et d'alios presque entièrement enduit ; seuls les contreforts de la façade occidentale, les chaînes d'angle du clocher et les encadrements des baies sont en pierre appareillée. La couverture est en tuiles creuses, à l'exception de la flèche octogonale du clocher, en ardoise. L'édifice, orienté, comporte trois vaisseaux de quatre travées, séparés par des grandes arcades en plein cintre chanfreinées (sauf celles de la travée orientale, au cintre irrégulier et non chanfreinées) reposant sur des piliers quadrangulaires. Le vaisseau central ouvre, par l'intermédiaire d'un arc triomphal en plein cintre, sur un chœur en hémicycle. Le collatéral nord est prolongé par une absidiole semi-circulaire (chapelle Saint-Jean-Baptiste), son pendant au sud, par un mur arrondi. Les trois vaisseaux sont couverts par des lambris cintrés en plâtre, l'abside et l'absidiole nord par des culs-de-four. Une tribune règne sur le mur ouest du vaisseau central, à laquelle on accède par un escalier situé dans le collatéral sud. Une sacristie rectangulaire est adossée au flanc du collatéral nord. A l'ouest, un clocher-porche hors-œuvre, épaulé par deux hangars modernes au nord et au sud, ouvre sur la nef par une porte appareillée en plein cintre (au linteau daté 1812). Le portail d'entrée du porche est constitué d'un arc mouluré d'un gros tore reposant sur des impostes sculptées (en remploi ?).

Murs calcaire moellon enduit
calcaire pierre de taille
alios moellon enduit
Toit tuile creuse mécanique, ardoise
Plans plan allongé
Étages 3 vaisseaux
Couvrements lambris de couvrement
Couvertures toit à longs pans croupe ronde
appentis
flèche polygonale
Techniques sculpture
vitrail
peinture
Représentations rinceau, palmette, tête humaine, fer de lance
Précision représentations

Motifs des impostes sculptés du portail occidental du porche : rinceaux (à gauche), palmettes romanes (à droite). Table sculptée en réserve au-dessus de la porte ouvrant sur la nef : date 1812 encadrant un balustre central et flanquée de deux fers de lance. Tête humaine (féminine ?) en relief sur la clef de l'arc triomphal du chœur.

Statut de la propriété propriété de la commune

Annexes

  • Procès-verbal de l'état des églises du diocèse d'Aire en vertu des lettres clauses de Charles IX, roy de France, en date du 5 octobre 1571" (dans Revue de Gascogne, 1860, tome I, p. 320)

    MONTGAILLARD BOULIN. L'eglise parroissialle de Montgaillard et annexe de Boulin est a la collation de l'Eveque D'Aire et a cure d'ames. En est curé Me Bernard de Ceta prêtre Bachelier en droit chanoine D'Aire, qui réside au dt Aire, et va souvent faire le service et exhorte les peuples, et l'endoctrine au St Evangile. Selon la détermination de notre Mère Ste Eglise Catholique et Romaine et y tient deux vicaires gens de bien savoir est Me Jean de Lalanne et Dominique de Tris qui y font tous les jours le divin Service et administrent les Sacremens comme était accoutumé. [...] L'Eglise de Boulin annexe de Mongaillard a été brûlée les ornemens joyaux livres cloches pillés et emportés de sorte qu'il n'y est demeuré que quelques ruines de murailles et y fut mis le feu par un nommé Me Arnaud de Palaso Barbier de Coudures. / Massacre 3. — Me Jean de Lamaison prêtre du dt Mongaillard fut tué par les dits Vicomtes, Me Barthélémy Dubroca du dt Boulin a été tué, aussi Dominiques Joye prêtre du dt Boulin par les compagnies de la garnison sortant de St Sever, après la publication de la paix fut aussi tué.

  • Extraits du livre de comptes de la fabrique de l'église de Boulin, 1848-1880 (AC Montsoué)

    1857 : "Le 26 août. Reçu de Lafauquille pour la cloche... 5,00. / Le 7 8bre. Pour transport de la cloche... 5,00. / Le 24 Xbre. Payé à Mr Tourmeau pour la cloche... 65,50."

    1859. "Le 26 mai. Réparation à la cloche... 7,00. / Le 19 juin. Acheté un encensoir... 30,00. / Le 19 juin. Réargenté les deux croix de procession... 73,00. / Le 9 août. Acheté une fontaine pour la sacristie... 5,00. / Le 22 8bre. Payé à Mr Diris pour l'intérêt de Mr Tourmeau... 5,00. / Le 9 9bre. Payé pour argenter la petite croix de la paix... 5,."

    1863. "Le 7 février. Payé à M. Rincazeau pour le Christ bronzé et le cadre du ch[emin] de la c[roix]... 6,00."

    1864. "Le 1er 7bre. Payé à M. Brun de Toulouse, pour l'achat du dais... 500,00. / Le 15 9bre. Acheté des crochets et des pointes pour le dais... 2,70."

    1866. "Le 13 août. Pour échange de deux vieux encensoirs contre un neuf, avoir remis... 10,00."

    1869. "Le 18 7bre. Acheté le Rituel du diocèse... 12,00."

    1871. "Le 5 7bre. Dépensé pour l'ouverture des deux croisées de St Laurent et St Jean... 27, 65. / Le 29 7bre. Payé à Mr Fortuné, peintre, pour les 4 vitraux St Laurent, St Jean-Bapt[iste], St Pierre, St Joseph... 400,00."

    1872. "Le 30 8bre. Frais de transport (et correspondance) du tableau de l'Immaculée Conception... 1,40."

    1873. "Le 6 mai. Payé à Fortuné, peintre, pour les deux niches et [...] ... 70,00. / Le 18 7bre. Payé pour la statue de St Joseph... 130,85."

    1877. "Le 15 8bre. Payé à M. Sacreste, d'Aurillac, pour les peintures de St J. ... 350,00."

    1878. "Le 24 août. Chape et baiser de paix, et frais divers... 212,80. / Le 24 8bre. Don d'un lustre pour l'église par Arnaud Lacoste... 100,00. / Le 27 7bre. Achat de la lampe d'Arnaud Lacoste... 100,00."

    1879. "Le 18 juillet. Payé à M. Latapie pour les portails... 221,80."

    ______________________________________________________________________

  • Documents concernant la restauration de l'église de Boulin, 1885 (AC Montsoué)

    1. "Commune de Montsoué. Restauration de l'église de Boulin, 1885."

    - "Devis et cahier des charges. / Art. 1er. Objet du devis, la restauration de l'église de Boulin. / Art. 2. Travaux à faire. 1° De la réparation des murs du sanctuaire à l'exécution du crépissage et d'enduits au plâtre gris sur ces murs. 2° Dans le remaniement général dans les couvertures en tuiles creuses, y compris la réfection à neuf du lattis et le remplacement des tuiles brisées. 3° Dans l'exécution de peintures décoratives autour des murs du sanctuaire."

    Un devis comportait d'autres travaux à exécuter, ceux-ci ne semblant pas avoir été retenus. Il s'agissait entre autres : de la réfection du carrelage de la nef et des bas-côtés ; de l'établissement d'une grille en fer forgé autour des fonts baptismaux avec porte à deux vantaux, en remplacement d'une grille en bois "qui tombe de vétusté"

    - Plan dressé en 1885 : "plan coupe au-dessus du carrelage de l'église de Boulin".

    2. Extraits des registres des délibérations (1875-1885, 1885-mai 1909 et juin 1909-juin 1928) du conseil municipal de la commune de Montsoué.

    1883 (août) : "sont soumis au conseil municipal les plans et devis de restauration des églises de Boulin et de Bahus-Juzanx" (leur nature n'est pas précisée). Demande de secours pour les futurs travaux, s'élevant à 5.200 francs (3.00 pour Boulin, 2.200 pour Bahus-Juzanx).

    1884 (mars) : nouvelle demande, la première n'ayant pas été prise en compte. Aucun détail sur la nature des réparations nécessaires.

    1885 (août) : "sont soumis au conseil municipal les plans et devis des restaurations des églises de Boulin et de Bahus-Juzanx."

    1886 (août) : travaux supplémentaires (non prévus au devis) à l'église de Boulin : réparations à l'abat-voix et peintures de la chaire à prêcher ; confection du tabernacle de l'autel de saint Jean, etc.

    1912 (août) : "Par suite du mauvais état de la toiture de l'église de Boulin, ce bâtiment offre déjà un danger permanent aux personnes qui le fréquentent." (p. 37)

    1912 (décembre) : les travaux de réfection de la charpente de l'église de Boulin sont exécutés, mais ont causé un grave préjudice aux plafonds nécessitant une réparation urgente (p. 42).

    1916 (février) : un orage en août 1915 a brisé trois vitraux du côté sud de l'église de Boulin ; deux d'entre eux seront remplacés par les paroissiens, un aux frais de la commune.

    1922 (août) : réparation du clocher de l'église de Boulin (p. 267).

    1929 (juin) : réparation à l'église de Boulin, changement d'une poutre de la charpente (p. 26).

    1931 (août) : remplacement d'une cloche de Boulin rendue hors d'usage par suite d'une grande fêlure (p. 59).

  • Documents concernant la reconstruction du clocher de l'église de Boulin, 1842, et la reconstruction partielle du sanctuaire, 1847 (AD Landes, série O [Montgaillard])

    1. Extrait du registre des délibérations du conseil municipal de la commune de Montgaillard, 27 février 1842 :

    "L'an 1842, le 27 février [...] M. le Président a déposé sur le bureau deux plans de tour ou clocher, remis sur une même feuille et a dit que la tour servant de clocher à l'église de Boulin n'avait jamais été terminée, que depuis de longues années les habitants avaient vainement sollicité un secours pour l'achever, qu'aujourd'hui [...] ils s'étaient cotisés [...], faisaient choix du plan colorié fig. n° 1, et demandaient à être autorisés à ajouter à leurs frais et depuis, à la tour actuelle AB et selon la ligne BE, une corniche surmontée du hexagone (sic) BCDE, environnée d'une galerie en bois peint ; que ces travaux seraient et un ornement pour l'église et rendraient la tour propre à sa destination sans offrir le moindre danger ; que dès lors il [le maire] pensait qu'il y avait lieu de faire droit à leur demande." Pièces jointes : les deux plans remis sur une autre feuille ; un plan colorié, échelle 2 cm par mètre ; un plan non colorié, échelle 2 cm par mètre ; détail de la corniche, échelle 10 cm par mètre ; coupe horizontale de la charpente du hexagone (sic).

    2. Extrait du registre des délibérations du conseil de fabrique de la paroisse de Boulin, 11 avril 1847 :

    "L'an 1847 et le 11 avril [...] le président a dit que le mur de l'église au levant menaçait ruine et compromettrait tout l'édifice par sa chute. [...]"

    3. Projet d'appropriation, année 1847. Devis estimatif des travaux :

    "Démolition d'une ancienne sacristie ; reconstruction du mur du sanctuaire, du bas-côté de droite en entrant ; élargissement de toutes les croisées ; quelques carrelages ; badigeonnage." Pièces jointes : plan général de l'église (avec mention de l'ancienne sacristie à démolir) et coupe de l'église par un plan vertical, dressés par l'architecte, à Saint-Sever, le 30 mai 1847 / Destenave."

    4. Extrait du registre des délibérations du conseil de fabrique de la paroisse de Boulin, 1866 :

    "Réparations de l'église de Boulin, commencées en 1864 [...]."

Références documentaires

Documents d'archives
  • Fabrique de l'église de Boulin, érection en succursale (1836-1838).

    Archives départementales des Landes : E dépôt 195/1 P 6
  • Église de Boulin, restauration et reconstruction (1842, 1862).

    Archives départementales des Landes : E dépôt 195/2 M 2
  • Églises de Bahus-Juzan et Boulin, aides pour la réparation des deux églises (1885).

    Archives départementales des Landes : E dépôt 196/2 M 2
  • Inventaire des biens dépendant de la fabrique (1906).

    Archives départementales des Landes : 70 V 24/3
  • Dons et legs à la fabrique (1813-1848) : Marguerite Lafitte (1813), Dubroca (1821), Marie-Véronique Coudroy (1848).

    Archives départementales des Landes : 70 V 24/4
  • Livre des comptes, des recettes et dépenses de la fabrique de l'église de Boulin (1848-1880).

    Archives communales, Montsoué
  • Archives de l'église de Boulin (deux pièces détachées, 1876, 1884) : testament de Pierre-François Lafaurie, conseiller-maître honoraire à la Cour des comptes à Paris, chevalier de la Légion d'honneur (mort le 28 juillet 1876), avec legs à l'église de Boulin ; don par Théophile Huc à l'église de Boulin, le 7 septembre 1884, d'une aube d'Évariste Huc, lazariste, missionnaire en Chine et au Tibet pendant 14 ans, chevalier de la Légion d'honneur (Toulouse 1812 - Paris 1858 [en réalité : Caylus 1813 - Paris 1860]).

    Archives communales, Montsoué
  • Registre des délibérations du conseil municipal de Montsoué (1875-1939).

    Archives communales, Montsoué
  • Dossier de pré-inventaire de la commune de Montsoué, 1969.

    Service du patrimoine et de l'Inventaire, région Aquitaine
Bibliographie
  • "Procès-verbal de l'état des églises du diocèse d'Aire en vertu des lettres clauses de Charles IX, roy de France, en date du 5 octobre 1571". Revue de Gascogne, 1860.

    p. 315
  • DAUGÉ Césaire. Montgaillard pendant la Révolution. Aire-sur-l'Adour, 1909.

  • Le Second Empire, essor des Landes, 1852-1870. Catalogue d'exposition, Mont-de-Marsan, 1980-1981.

    p 52 (n° 125) et 56 (n° 135)
  • CHABAS David. Villes et villages des Landes. Capbreton : D. Chabas. Tome I, 1968 ; tome II, 1970 ; tome III, 1972 ; tome IV, 1974.

    tome III, p. 241
  • SOUSSIEUX Philippe. Dictionnaire historique des Landes. Études landaises, 2012.

    p. 544
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Maisonnave Jean-Philippe