Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Église paroissiale Saint-Étienne

Dossier IA40001549 réalisé en 2011
Vocables Saint-Étienne
Parties constituantes non étudiées cimetière
Dénominations église paroissiale
Aire d'étude et canton Dax sud
Adresse Commune : Narrosse
Cadastre : 2007 AM 2

Le nom de la paroisse "Sanctus Stephanus de Bedoiosse" apparaît dans le Liber rubeus du diocèse de Dax à la fin du XIIe siècle. La partie la plus ancienne de l'édifice actuel, le chevet en abside semi-circulaire, est datable de la première moitié ou du milieu du même siècle grâce au décor sculpté de ses baies (besants, tresses et molettes), similaire à ceux des églises de Heugas (voisine d'Heugas, réf. IA40001548) et de Louer (canton de Montfort-en-Chalosse, réf. IA40001567). La présence d'enduits sur les élévations de la nef principale et l'absence d'éléments datants ne permettent pas d'en préciser l'époque de construction, peut-être contemporaine, au moins en partie, de celle du chevet. Le collatéral nord a été ajouté tardivement, sans doute au XVIe ou au XVIIe siècle. Un projet de reconstruction totale en 1848 fut abandonné au profit d'une simple réfection : la fausse voûte d'ogives de la nef, le plafond du collatéral et le repercement de leurs baies fut peut-être réalisé à cette occasion. Enfin, un clocher-tour est construit en 1857-1860 par l'architecte dacquois Roger Legrand.

Période(s) Principale : milieu 12e siècle
Principale : 16e siècle
Principale : 3e quart 19e siècle
Dates 1857, daté par travaux historiques, daté par source
Auteur(s) Auteur : Legrand Roger, architecte,

La nef rectangulaire ouvre à l'est, par l'intermédiaire d'un arc triomphal en tiers point, sur un chœur en abside semi-circulaire, épaulé au nord par une sacristie. Le mur nord de la nef est percé de trois grandes-arcades en arc brisé donnant accès à un collatéral, bordé au nord par une galerie ouverte. Le vaisseau principal est couvert de fausses croisées d'ogives sur culs de lampe, en plâtre ; le collatéral, d'un plafond cintré sur faux doubleaux de plâtre. Une tribune en bois s'appuie sur le mur antérieur de la nef. A l'ouest, un clocher-tour carré, hors-œuvre, est couvert d'une flèche octogonale en ardoise cantonnée de pyramidions.

Murs calcaire
enduit
moellon
pierre de taille
Toit tuile mécanique, ardoise
Plans plan allongé
Étages 2 vaisseaux
Couvrements fausse voûte d'ogives
lambris de couvrement
Couvertures toit à longs pans
appentis
flèche polygonale
croupe ronde
Techniques sculpture
vitrail
Représentations ornement géométrique
Précision représentations

Décor du linteau de la baie axiale du chevet : trois rouleaux concentriques séparés par des cordons en tresse et ornés, de l'intérieur vers l'extérieur, de 3 besants, de 5 besants et de 5 molettes ajourées entourées de cercles.

Statut de la propriété propriété de la commune

Références documentaires

Documents d'archives
  • Monographie paroissiale, 1887.

    Archives départementales des Landes : 16 J 19
  • 2 O 1457 (Église, presbytère, cimetière, 1817-1932

    Archives départementales des Landes : 2 O 1457
  • Église et presbytère : projet de réparation et de transfert de l'église, location du presbytère, 1849-1907.

    Archives départementales des Landes : 70 V 238/3
  • Inventaire des biens dépendant de la fabrique, 8 mars 1906.

    Archives départementales des Landes : 70 V 238/5
Bibliographie
  • CHABAS David. Villes et villages des Landes. Capbreton : D. Chabas. Tome I, 1968 ; tome II, 1970 ; tome III, 1972 ; tome IV, 1974.

    Capbreton, 1972, t. III, p. 245-251
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Maisonnave Jean-Philippe