Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Église paroissiale Saint-André

Dossier IA40001532 réalisé en 2011

Fiche

Vocables Saint-André
Parties constituantes non étudiées cimetière
Dénominations église paroissiale
Aire d'étude et canton Dax nord
Adresse Commune : Gourbera
Cadastre : 2007 OA 357

Un lieu de culte nommé "St Andreas de Gorberar" apparaît dans le Cartulaire de Dax vers 1170, un siècle avant la fondation de l'hôpital-prieuré de Puymartet par l'ordre de Saint-Antoine. Les prieurs de Puymartet domineront la paroisse de Gourbera (attestée dès 1279), en déléguant toutefois sa desserte à un adjoint séculier nommé le dimanche de Pâques par les paroissiens réunis en communauté. Saccagé par les troupes protestantes lors des guerres de Religion - comme le constate en 1577 le prieur Étienne de Paul, oncle du futur saint Vincent de Paul -, le prieuré ne cessa dès lors de décliner, jusqu'à l'effondrement de sa chapelle en 1784. Gourbera n'acquit cependant sa pleine indépendance qu'à la Révolution. On ne sait rien de l'église qui précéda l'édifice actuel. Celui-ci fut érigé en 1867-1868 sur des plans (adoptés dès 1864) de l'architecte dacquois Bousquet (qui travailla en 1865 à Clermont, en 1872 à Mimbaste et en 1878 à Castelnau-Chalosse). Les travaux furent exécutés par l'entrepreneur J. Philotas, le serrurier Prosper Séris et les peintres Boudet et Dieuzeyde. Le coût total des travaux (mobilier et verrières inclus) fut de 40.476,51 fr. En 1923-1924, le peintre bordelais E. Leduc refit le décor mural intérieur.

Période(s) Principale : 3e quart 19e siècle
Dates 1867, daté par source
Auteur(s) Auteur : Bousquet, architecte,
Auteur : Philotas J., entrepreneur,
Auteur : Séris Prosper, serrurier,
Auteur : Boudet, peintre,
Auteur : Dieuzeyde, peintre,
Auteur : Leduc Ernest,
Ernest Leduc

Peintre-décorateur à Bordeaux dans la première moitié du XXe siècle.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
peintre, décorateur,

Édifice de style néoroman, entièrement bâti en moellon enduit. Il comprend trois vaisseaux de quatre travées. La nef centrale est prolongée par un chœur en hémicycle flanqué de deux sacristies. L'ensemble de l'édifice est couvert de fausses voûtes d'ogives reposant sur des pilastres adossés à des piliers carrés dans la nef, sur des demi-colonnettes à l'arc triomphal et sur des pilastres dans le chœur. La nef centrale ouvre sur les bas-côtés par des grandes arcades en plein cintre. A l'ouest, un porche dans-œuvre est surmonté d'un clocher carré à lancettes jumelées et chaînes d'angle harpées, couvert d'une flèche d'ardoise de plan octogonal cantonnée de clochetons. Des contreforts talutés raidissent l'ensemble de l'église.

Murs calcaire
enduit
pierre de taille
moellon
Toit tuile plate mécanique, ardoise
Plans plan allongé
Étages 3 vaisseaux
Couvrements voûte d'ogives
Couvertures toit à longs pans
appentis
croupe ronde
pignon découvert
Escaliers
Techniques sculpture
sculpture
vitrail
peinture
Représentations palmette feuille rosace
Précision représentations

Palmettes, crosses à volute et feuilles sculptées sur les chapiteaux des pilastres et demi-colonnettes de la nef centrale et du chœur. Niche architecturée en plein cintre au-dessus de la porte extérieure nord : rosaces sur l'encadrement de la niche, ailerons latéraux en volute, panneau d'attique à fleuron en relief et rinceaux gravés.

Statut de la propriété propriété de la commune

Annexes

  • Extraits de documents concernant la construction de l'église.

    A.D. Landes, 2 O 832. Église, presbytère, cimetière, 1844-1933.

    - 1867 (20 septembre) : contrat avec Jules-Pierre Mauméjean, peintre-verrier à Pau, pour la fourniture de 14 verrières (posées avant le 23 octobre 1867).

    - 1868 (6 janvier) : contrat avec Mourguet, tailleur de pierre à Misson, pour « la confection de trois autels » sur les plans de l’architecte Bousquet.

    - 1868 (février) : contrat avec Getten, menuisier à Dax, pour la fourniture d’une chaire à prêcher, d’un confessionnal et d’un meuble de sacristie.

    - Tableau des dépenses totales pour la reconstruction de l’église (s.d. [1868 ?]) :

    - Construction (Philotas, entrepreneur) : 30.228,14 fr.

    - Clôture du cimetière (Philotas, entrepreneur) : 857,53 fr.

    - Peintures (Boudet) : 800 fr.

    - Ornements liturgiques (Diharce, de Bayonne) : 460 fr.

    - Vitraux (Mauméjean, de Pau) : 1.195 fr.

    - Chaire (Getten) : 1.550 fr.

    - Trois autels (Mourguet) : 1.342,17 fr.

    - Mobilier (Getten) : 250 fr.

    - Fermetures fer (Seris) : 810 fr.

    - Peintures et décors (Dieuzeyde) : 420 fr.

    - Décors de l’église (Boudet) : 318 fr.

    - Honoraires de l’architecte Bousquet : 2.245, 67.

    Total : 40.476,51 fr.

    - 1923 (18.11) : adjudication au peintre Ernest Leduc, de Bordeaux, des travaux de peinture décorative de l’église (réception définitive 20.6.1924).

    _______________________________________________________________________

Références documentaires

Documents d'archives
  • Église, presbytère, cimetière, 1844-1933.

    Archives départementales des Landes : 2 O 832
  • Secours de la commune pour acquisition d'ornements nécessaires au culte, 1835.

    Archives départementales des Landes : 70 V 138/3
  • Inventaire des biens dépendant de la fabrique, 21 février 1906.

    Archives départementales des Landes : 70 V 138/6
Périodiques
  • Écho religieux des Pyrénées et des Landes, Pau.

    1875, n° 32, p. 553 (description de la nouvelle église de Gourbera)
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Maisonnave Jean-Philippe