Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Église paroissiale Notre-Dame de Valeyrac

Dossier IA33004082 inclus dans Village de Valeyrac réalisé en 2013

Fiche

Vocables Notre-Dame
Dénominations église paroissiale
Aire d'étude et canton Estuaire de la Gironde (rive gauche)
Adresse Commune : Valeyrac
Adresse : place du 11 Novembre
Cadastre : 1831 C1 23 ; 2012 C1 99

La paroisse de Valeyrac, mentionnée pour la première fois dans un titre du 10 février 1317, fait partie depuis le Moyen Âge de l'archiprêtré de Lesparre.

De l’église primitive, il ne reste rien puisqu’au début des années 1850, la municipalité fait bâtir une nouvelle église. En septembre 1853, l’architecte Paul Abadie fournit les plans, devis et cahier des charges du projet de construction. Il consiste en une église type de style néo-roman, comprenant une nef et deux bas-côtés, une abside et un clocher-porche.

Les travaux sont suivis et supervisés par l’architecte médocain Jean Hosteing. Le gros œuvre semble achevé en 1858 : au niveau de l’autel de la Vierge, le nom de Paul Abadie et la date de 1858 sont gravés. Pour les décors et les aménagements intérieurs, Abadie s’entoure des artistes avec lesquels il travaille régulièrement : le peintre périgourdin Brucker, l’orfèvre Bachelet, le sculpteur Léon Baleyre, le maître verrier parisien Edouard Didron et les maîtres verriers bordelais Dagrand et Villiet.

Les aménagements intérieurs et les décors sont réalisés entre 1877 et 1888 : le vitrail du bas-côté nord représentant l’Annonciation, issu des ateliers Villiet, date de 1877 ; le vitrail du clocher représentant le Couronnement de la Vierge, provenant des ateliers de Didron, date de 1885 et le vitrail du bas-côté sud, éclairant l’autel de saint J.-B., issu des ateliers GP Dagrand, porte la date de 1888.

En 1892, une nouvelle cloche est installée. Elle est réalisée par le fondeur Emile Vauthier de Saint-Emilion, à partir de la refonte de l’ancienne cloche.

Vers 1897, le bâtiment présente des problèmes sur l’ensemble des voûtes en raison d’une instabilité du terrain. En janvier 1901, la sous-commission des bâtiments civils de la commission des Monuments Historiques préconise un sondage du sous-sol. Le cabinet d’architectes Lamy et Le Coader fournit un état du sous-sol accompagnant leur projet de consolidation des voûtes. Pour résoudre le problème de stabilité, ils proposent d’éloigner les eaux pluviales du pied des façades par un trottoir et de faire déboucher les drainages, destinés à assainir le pourtour de l’église, dans un fossé d'écoulement. Ces travaux sont réalisés en 1903. Cette même année, la municipalité fait l’acquisition d’une horloge horizontale à Gaston Guignan. Elle est installée dans le clocher.

En 1925, le clocher fait l’objet de réparations (fenêtres) par les ateliers Dagrant, suivant les prescriptions de l’architecte bordelais Jean Roland.

En 1946, l’atelier bordelais du maître verrier G. P. Dagrant réalise cinq vitraux pour les bas-côtés.

Période(s) Principale : 3e quart 19e siècle
Secondaire : limite 19e siècle 20e siècle
Dates 1858, porte la date
Auteur(s) Auteur : Abadie Paul, architecte, signature
Auteur : Hosteing Jean,
Jean Hosteing

Dit Hosteing aîné, architecte à Lesparre, père de Edmond-Jean Hosteing (Hosteing fils). Mention du lieu : Saint-Trélody (Lesparre).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
entrepreneur, attribution par source
Auteur : Roland Jean,
Jean Roland

Architecte à Caudéran (Bordeaux)

31 route de Saint-Médard, Caudéran


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par source
Auteur : Lamy M.,
M. Lamy

Architecte à Bordeaux, associé à Le Coader

4 rue Neuve à Bordeaux


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par source
Auteur : Le Coader F.,
F. Le Coader

architecte à Bordeaux, associé à Lamy

4 rue Neuve à Bordeaux


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par source
Auteur : Brucker Adolphe,
Adolphe Brucker

Peintre et musicien.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
peintre, attribution par source
Auteur : Bachelet Louis,
Louis Bachelet

Orfèvre actif de 1844 à 1877 à Paris (ateliers au 16, rue de Verneuil, magasins au 58, quai des Orfèvres), il collabora avec Viollet-le-Duc et Ruprich-Robert.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
attribution par source
Auteur : Baleyre Léon,
Léon Baleyre

Sculpteur à Angoulême


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
sculpteur, attribution par source
Auteur : Didron Édouard, maître verrier, signature
Auteur : Dagrant ou Dagrand Gustave-Pierre,
Gustave-Pierre Dagrant ou Dagrand (1839 - 1915)

Né Pierre-Gustave Dagrand en 1839, change son nom en Gustave-Pierre Dagrant en 1889. Peintre-verrier à Bayonne, puis à Bordeaux (7, cours Saint-Jean).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
maître verrier, signature, attribution par source
Auteur : Villiet Joseph,
Joseph Villiet (1823 - 1877)

Peintre-verrier à Bordeaux.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
maître verrier, signature
Auteur : Vauthier Émile,
Émile Vauthier

Fils d'Antonin Vauthier, fondeur de cloches à Saint-Émilion (Gironde), installé dans l'ancien couvent des dominicains.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
fondeur, attribution par source

L’édifice de style néo-roman, d’une facture homogène, est bâti en pierre de taille. Il s’organise sur un plan allongé composé d’une nef centrale encadrée de bas-côtés et d’un chevet à cinq pans. La façade est précédée d’un clocher-porche vouté d’arêtes. De plan carré, il est encadré de contreforts et couvert d’une flèche en pierre dont chaque côté de la base est aménagé d’une lucarne. Celle de la façade principale abrite l’horloge.

Les murs gouttereaux de la nef et des bas-côtés sont couronnés par une corniche à modillons. Des contreforts scandent les élévations des bas-côtés.

Le chevet, encadré par les deux sacristies, s’organise selon 5 pans séparés par des colonnes engagées et, horizontalement, sur 3 registres. Le registre médian est composé d'arcades et de baies en plein-cintre et colonnettes à chapiteaux. Le registre supérieur présente des arcatures géminées. L'ensemble est couronné par une corniche à modillons sculptés. Des frises sculptées à motifs végétaux règnent sur l'ensemble du chevet.

A l’intérieur, la première travée est surmontée d’une tribune, accessible par un escalier en pierre. Les fonts baptismaux sont placés dans la première travée du bas-côté nord, ils sont clos par une grille métallique ornée de volutes. La nef et les bas-côtés sont séparés par des arcades reposant sur des colonnes. Les vaisseaux sont voûtés en berceau sur doubleaux retombant sur des colonnes pour la nef et sur des piliers pour les collatéraux.

L’abside est voûtée en cul-de-four. Le chœur est scandé par une arcature cintrée. Deux arcades, l’une peinte, l’autre abritant une statue, se situent au-dessus de chaque porte d’accès des deux sacristies. L’autel, dessiné par Abadie, se compose d’une table avec des colonnettes jumelées aux angles, d’un tabernacle avec gradin et de chandeliers. Le couronnement du tabernacle représente une ville fortifiée flanquée de tours, symbolisant la Jérusalem céleste.

Les dernières travées des bas-côtés abritent les autels secondaires. Au nord, il est dédié à la Vierge. Son fond est orné d’une toile peinte représentant l’Assomption et à gauche de l'autel, la signature de Paul Abadie et la date de 1858 sont gravées. Au sud, l’autel est dédié à saint Jean-Baptiste accompagné d’une toile représentant la Prédication dans le désert.

La chaire est en pierre sculptée, sans abat-voix, soutenue par un pilier et accessible par un escalier droit dont la prise se fait dans le bas-côté nord.

Murs calcaire pierre de taille
Toit calcaire en couverture, tuile creuse
Plans plan allongé
Étages 3 vaisseaux
Couvrements voûte en berceau plein-cintre
cul-de-four
Couvertures toit à longs pans
flèche carrée
Techniques sculpture
Représentations feuillage, feuille, fleur, calice, vigne, oiseau, lion, maïs, blé, tonneau, Evangéliste, Sacré Coeur
Précision représentations

L'ensemble du décor sculpté tant à l’intérieur qu’à l’extérieur développe une grande variété de motifs végétaux. Les modillons du chevet portent des motifs végétaux comme un épi de blé ou de maïs, une grappe de raisin mais également un tonneau et des motifs géométriques.

Dans le chœur se situent deux chapiteaux évoquant l’eucharistie avec l’un représentant deux oiseaux s’abreuvant à un calice, l’autre les oiseaux picorant des grains de raisin. Deux autres chapiteaux présentent une tête de lion prise dans les motifs végétaux.

Au-dessus de la porte de la sacristie nord : une peinture représentant Jésus avec l’inscription ECCE HOMO et une statue du Sacré Cœur. En face, la peinture représente la Vierge de la douleur avec l’inscription MATER DOLOROSA et une statue de Joseph et l’Enfant.

Les pans de la chaire contiennent la représentation de chaque évangéliste.

Annexes

  • Mentions des artisans et de leurs réalisations

    AD Gironde. 2 O 4003. Église paroissiale. Reconstruction de l’église :

    1856-1859 : Abadie (architecte) à Paris. Hostein Jean aîné (architecte) à Saint-Trélody. Baleyre (sculpteur) : " à l'entrée du chœur : 2 chapiteaux, base des colonnes : 4 griffons en pierre dure ; porte sacristie : 4 chapiteaux ; piscines : 2 chapiteaux ; tailloir : pointe de diamant en creux et 4 chapiteaux […] bas-côtés : 4 chapiteaux au dessus des petits autels […] nef : 12 croix de consécration et pose des 12 petits porte cierge. Bachelet (orfèvre) à Paris. Dubreuilh. Pierre Bournac. Taste (serrurier) à Lesparre.

    Fraterne Nadas (charpentier) à Valeyrac : beffroi.

    1892 : Vauthier Emile (fondeur) à Saint-Emilion : "Refonte d'une ancienne cloche d'un poids de 800 kg […]. La nouvelle cloche étant d'un poids de 873 kg. […] le mouton en bois d'ormeau."

    1904 : Gaston Guignan (horloger-mécanicien) au 136 cours Saint-Jean à Bordeaux : Acquisition d'une "horloge horizontale de force à frapper sur une cloche de plus de 800 kg [...] remontée une fois par semaine [...] rouages en cuivre, pignons en acier trempé, coussinet à garniture en bronze."

    1925 : Dagrant (verrier), au 7 cours de la Marne à Bordeaux : réparations des vitraux du clocher selon les prescriptions de l'architecte Jean Roland à Bordeaux : "Réfection des 3 grandes fenêtres en losange blanc uni […] y compris les ferrures. Un panneau remonté à neuf de tous les fers […]. Confection et mise en place de 3 grillages montés sur cadre fer rond, pour les 3 grandes baies du clocher. Réfection à neuf d'un châssis ouvrant avec remontage partiel. Réfection de 3 pièces de draperies pour le vitrail du clocher à l'étage de la tribune."

    AC Valeyrac, registres de délibérations. Église paroissiale : Rapport adressé au conseil municipal après les sondages et nivellements opérés autour de l'église par Lamy et Le Coader,1901 : "le clocher de l'ancienne église se trouvait à l'emplacement de la plus grande crevasse - pas de consolidation des maçonneries mais amélioration du sol par drainage".

    AD Gironde. 156 T 3-C. Église paroissiale. Commission des Monuments historiques : travaux de consolidations des voutes, 1901 : "éloigner les eaux pluviales du pied des façades par un trottoir en ciment et un [macadamisage] et entourage de l'édifice par un drainage assainissant le sol".

  • AD Gironde, 2 O 4003

    Extrait du devis des travaux à faire pour la construction de l’église de Valeyrac (Gironde), sous la direction de M. Abadie Architecte, 6 septembre 1853 : "Grillage en pierre de Bourg […].

    Maçonnerie en élévation : façades de 1m25 d’épaisseur construites [en] parements extérieurs en pierres de Bourg, ainsi que les chaînes intérieures des angles, l’excédant en moellon et les appuis en pierre dure […].

    Pavé de Barsac sous le porche […].

    Mur de la nef de 1m60 d’épaisseur, construit avec parements en pierre de Bourg et l’intérieur en moellon […], piles et dosserets en pierre de Bourg […] murs de 0m70 d’épaisseur avec […] en pierre de Bourg et les carreaux en pierre de Langoiran, l’excédant en moellon […]. Façades de 0m70 d’épaisseur avec chaînes et entablement en pierre de Bourg et carreaux en pierre de Roque, l’excédant en moellon […] arcs doubleaux en pierre de Bourg […] voutes en pierre de Roque de 0.28 de longueur sur 0.14 et 0.15 de hauteur […] pignons en pierre de Bourg […] carrelage en grands carreaux de Gironde taillés bruts".

    Devis des ouvrages faits ou à faire à l’église de Valeyrac en sus de ceux portés au devis sous la direction de M. Abadie architecte, 7 juillet 1860 :

    "Façade avec socle, bases et colonnes en pierre dure de Rauzan. Les angles, piédroit, douelle et cordon en pierre de Bourget.

    Flèche en pierre de Bourg[…].

    Pavés de Barsac".

  • Inscriptions relevées sur les vitraux

    Bas-côté nord :

    -Hommage reconnaissant, G. B. D. 1946.

    -Q.H. 1946.

    -Famille Servan et leurs amis, 1946.

    -Don de M.B. Hosteing, 1877.

    Bas-côté sud :

    -Don de la municipalité, 1946.

    -Souscription paroissiale, R.M. Curé, 1946.

    -Don de Mr Lussac Macé et son épouse Marie Corne et de leurs enfants Adolphe Lussac et Eulalie Lussac

    -Hommage reconnaissant, 1888.

    Chœur, côté nord :

    -M. Eyquem, maire, donateur.

    -M. Chauvelle [Chauvelet?], donateur.

  • Inscription relevée sur les cloches en 1997

    Cloche de 113 cm de diamètre

    "Je m'appelle Jean Marie Julie - J'ai été fondue en 1866 sous le pontificat de Pie IX S. E., le Cardinal Donnet étant archevêque de Bordeaux, J. Bertaud, curé de Valeyrac, Pierre Chauvelet, maire - parrain Mr Jean Rousseau président de la Fabrique - marraine Dame Marie Julie Eyquem - Fabriciens MMr Jean Eyquem, Raymond Giraud - trésorier J. Dejeans - J. Lacaussade instituteur. Les habitants ont fait la moitié du prix de la cloche au moyen d'une souscription refondue en 1891 par les soins du conseil municipal : M. Abel Hosteing maire, M.J. Gaignepin curé, P. Laclaverie Pnt de la Fque.

    Emile Vauthier fondeur à St Emilion."

    Cloche de 91 cm de diamètre

    "Je m'appelle Louis Bernard Marie Thérèse Françoise Hermina - Mon parrain est Louis Bernard Laclaverie - Ma marraine Mlle Marie Thérèse Hermina Françoise Beres de Herre - J'ai été baptisée par son Éminence le cardinal Donnet le 16 novembre 1877, S.G. Mgr de la Bouillerie, coadjuteur - Étaient membres de la fabrique : Rousseau président, Berteaud curé, Chauvelet maire, Giraud trésorier, Lacaussade secrétaire, Hosteing président du bureau, Dejeans, H. deyres Fils à Bordeaux, commune de Valeyrac".

Références documentaires

Documents d'archives
  • Bénéfices, ordinations et démissoires, collation des bénéfices, minutes originales signées : provision d'une chapelle de l'église de Valeyrac, 1609

    Archives départementales de la Gironde : G 734
  • Procès verbaux des visites des archevêques, 1659

    Archives départementales de la Gironde : G 639
  • Diverses réparations et reconstructions, 1834 - 1838.

    Archives départementales de la Gironde : 2 O 4003
  • Projet de reconstruction de l'église, 1853 - 1854.

    Archives départementales de la Gironde : 2 O 4003
  • Devis et cahiers des travaux sous la direction de M. Abadie architecte, 6 septembre 1853.

    Archives départementales de la Gironde : 2 O 4003
  • Approbation du conseil municipal du projet de reconstruction d'Abadie, 1853.

    Archives départementales de la Gironde : 2 O 4003
  • Adjudication des travaux de reconstruction, 1854.

    Archives départementales de la Gironde : 2 O 4003
  • Reconstruction de l'église et du clocher, travaux suivis par Jean Hosteing, architecte, 1855.

    Archives départementales de la Gironde : 2 O 4003
  • Délibérations du conseil municipal concernant le budget et objet des dépenses pour la reconstruction de l'église, 1857.

    Archives départementales de la Gironde : 2 O 4003
  • Divers mandats de paiement aux différents corps de métier pour la reconstruction, 1856-1859.

    Archives départementales de la Gironde : 2 O 4003
  • Commande pour l'ornement sculpté intérieur réalisé par Baleyre, 1859.

    Archives départementales de la Gironde : 2 O 4003
  • Orfèvrerie de l'autel réalisée par Bachelet, 1859.

    Archives départementales de la Gironde : 2 O 4003
  • Construction du beffroi, mandat de paiement à Fraterne Nadas (à Courbian, Valeyrac), 1866.

    Archives départementales de la Gironde : 2 O 4003
  • Réparations au clocher, 1869-1870.

    Archives départementales de la Gironde : 2 O 4003
  • Refonte de la cloche par Émile Vauthier, fondeur à Saint-Émilion, 25 février 1892.

    Archives départementales de la Gironde : 2 O 4003
  • Cahier des charges pour la consolidation des voûtes Lamy-Coader, 1900.

    Archives municipales, Valeyrac : Registres de délibérations
  • Commission des Monuments historiques : travaux de consolidations des voutes, 1897-1901.

    Archives départementales de la Gironde : 156 T 3-C
  • Rapport adressé au conseil municipal après les sondages et nivellements opérés autour de l'église, avril 1901.

    Archives municipales, Valeyrac : Registres de délibérations
  • Réponse avec observations formulées par le comité des édifices paroissiaux et diocésain sur le projet de réparation de l'église, 22 août 1902.

    Archives municipales, Valeyrac : Registres de délibérations
  • Procès verbal d'adjudication des travaux de restauration de l'église, 12 mai 1903.

    Archives départementales de la Gironde : 2 O 4003
  • Acquisition d'une horloge pour l'église à Gaston Guignan, à Bordeaux, 1904.

    Archives municipales, Valeyrac : Registres de délibérations
  • Réfection de la toiture, 1904.

    Archives départementales de la Gironde : 2 O 4003
  • Projet de restauration des fenêtres du clocher, 6 décembre 1910.

    Archives municipales, Valeyrac
  • Réparations des fenêtres du clocher par Dagrant (vitrier) d'après selon les prescriptions de Jean Roland (architecte), 1924 - 1925.

    Archives départementales de la Gironde : 2 O 4003
  • Réfection complète de l'horloge, mars 1925.

    Archives départementales de la Gironde : 2 O 4003
  • Réparations à l'église au niveau de la voute de la tribune et de la rampe en fer descellée, 23 août 1936.

    Archives municipales, Valeyrac : Registres de délibérations
  • Région Aquitaine. Service du patrimoine et de l'Inventaire. Dossiers de pré-inventaire.

Documents figurés
  • Plan cadastral napoléonien, 1831.

    Archives départementales de la Gironde : 3 P 538
Bibliographie
  • Baudot Anadole de, Églises de bourgs et villages. Paris : A. Morel, 1867, 2 vol.

    Bibliothèque nationale de France, Paris : FOL- L22- 11 (1-2)
  • BAUREIN Abbé, MERAN Georges. Variétés bordeloises ou essai historique et critique sur la topographie ancienne et moderne du diocèse de Bordeaux. Bordeaux : Féret et fils, 1876, t. 1, 2è éd .

  • BRUTAILS Jean-Auguste. Les vieilles églises de Gironde. Ouvrage publié sous les auspices de la Société Archéologique de Bordeaux. Bordeaux : Féret et fils, 1912.

  • LAROCHE, Claude (dir.). "Paul Abadie, 1812-1884". Catalogue d'exposition, Musée national des Monuments français, Paris, 4 novembre 1988-16 janvier 1989, Paris, Ed. de la Réunion des musées nationaux, 1988.

    Archives départementales de la Gironde : BIB MF 798
Périodiques
  • PIGANEAU Emilien. « Essai de répertoire archéologique du département de la Gironde ». Bordeaux : Féret et fils, 1897, tome XXVII, fasc. II.

(c) Conseil départemental de la Gironde ; (c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Bordes Caroline