Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Église paroissiale Notre-Dame-de-l'Assomption

Dossier IA40001548 réalisé en 2011
Vocables Notre-Dame-de-l'Assomption
Parties constituantes non étudiées cimetière
Dénominations église paroissiale
Aire d'étude et canton Dax sud
Adresse Commune : Heugas
Cadastre : 2007 AM 2

L'église aurait été édifiée par l'évêque de Dax Guillaume de Heugas (1117-1143) peu après la fondation par le même prélat de la cathédrale de Dax, également dédiée à Notre-Dame de l'Assomption. La partie la plus ancienne de l'édifice actuel, le chevet en abside semi-circulaire, date de cette première campagne de travaux si l'on en juge par le décor sculpté de ses baies, similaire (bien que moins élaboré) à ceux des églises de Narrosse (voisine d'Heugas, réf. IA40001549) et de Louer (canton de Montfort-en-Chalosse, réf. IA40001567). La présence d'enduits sur les élévations de la nef principale et l'absence d'éléments datants ne permettent pas d'en préciser l'époque de construction, peut-être contemporaine, au moins en partie, de celle du chevet. Le collatéral sud a sans doute été ajouté tardivement, peut-être au XVIe ou au XVe siècle ; son extrémité orientale ("chapelle de la Vierge") fut restaurée et décorée en 1841. Le décor intérieur a été refait et de nouvelles fenêtres ont été percées en 1877.

Période(s) Principale : milieu 12e siècle , daté par travaux historiques
Principale : 19e siècle , daté par source
Dates 1841, daté par source
1877, daté par source
Auteur(s) Personnalité : Heugas Guillaume de, dit(e) évêque de Dax,
Guillaume de Heugas , dit(e) évêque de Dax

Évêque de Dax de 117 à 1143.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
commanditaire, attribution par source

La nef rectangulaire est prolongée à l'est par un chœur semi-circulaire, épaulé au nord par une sacristie. Le mur sud de la nef est percé de quatre grandes-arcades en plein cintre donnant accès à un collatéral terminé en hémicycle à l'est ; les deux vaisseaux sont précédés à l'ouest par un étroit vestibule ou avant-nef régnant sur la largeur de l'édifice. Ce massif occidental est surmonté d'un clocher-tour carré, percé au niveau de la chambre des cloches de baies géminées en plein cintre. Les deux vaisseaux sont couverts de plafonds de plâtre à doucines. La couverture est de tuiles creuses, à l'exception de celle du toit en pavillon du clocher, en ardoise.

Murs calcaire
enduit partiel
pierre de taille
moellon
Toit tuile creuse, ardoise
Plans plan allongé
Étages 2 vaisseaux
Couvrements lambris de couvrement
Couvertures toit à longs pans
appentis
toit en pavillon
croupe ronde
Techniques sculpture
vitrail
Représentations ornement géométrique
Précision représentations

Décor du linteau des deux baies romanes (bouchées) du chevet : deux rouleaux concentriques séparés par des cordons en tresse et ornés, de l'intérieur vers l'extérieur, de 3 et de 5 besants.

Statut de la propriété propriété de la commune

Références documentaires

Documents d'archives
  • Monographie paroissiale de l'église d'Heugas, par le curé J. Duran, vers 1887-1888.

    Archives départementales des Landes : 16 J 19
  • Église, presbytère, cimetière, 1836-1930.

    Archives départementales des Landes : 2 O 913
  • Inventaire des biens dépendant de la fabrique, 19 février 1906.

    Archives départementales des Landes : 70 V 151/10
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Maisonnave Jean-Philippe