Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Église paroissiale de l'Assomption-de-la-Bienheureuse-Vierge-Marie

Dossier IA40001579 réalisé en 2013

Fiche

Œuvres contenues

Vocables de l'Assomption-de-la-Bienheureuse-Vierge-Marie
Dénominations église paroissiale
Aire d'étude et canton Montfort-en-Chalosse
Adresse Commune : Sort-en-Chalosse
Cadastre : 2014 B 128

L'église de Sort est l'un des édifices cultuels les moins documentés du canton de Montfort. De sa fondation probable au Moyen Age ne subsistent plus aujourd'hui que les murs du vaisseau central, percés d'arcades en tiers-point probablement au XIVe siècle. Les multiples remaniements que l'église a subis depuis lors, principalement après sa semi-destruction pendant la Révolution, ainsi que la présence d'enduits sur toutes ses élévations, ne permettent pas de préciser davantage ses phases constructives. L'aspect actuel du bâtiment date pour l'essentiel d'une ou deux campagnes de travaux (non documentées) menées dans le dernier tiers du XIXe siècle pour les chapelles orientales des collatéraux (dont les verrières sont datées de 1868) et au début du siècle suivant pour le chœur (verrières de 1908) et le prolongement des collatéraux vers l'ouest (verrières de 1915 et 1919). La construction du clocher doit être contemporaine de cette seconde campagne.

Période(s) Principale : 14e siècle , (?)
Principale : limite 19e siècle 20e siècle

L'église, orientée, est entourée sur tous ses côtés par un cimetière, dont l'entrée est marquée par un bâtiment servant actuellement de mairie. L'édifice, bâti en moellon enduit et pierre de taille (chaînes d'angle, encadrement des baies, contreforts), comprend trois vaisseaux de quatre travées. Le vaisseau central ouvre sur les collatéraux par des arcades en tiers-point de hauteur inégale. Il est prolongé )à l'est par une travée de chœur barlongue et par une abside à trois pans épaulée au nord par une sacristie carrée. Les trois vaisseaux sont couverts de lambris modernes en pin, plat pour le vaisseau central, rampants pour les bas-côtés. A l'ouest, un clocher-porche hors-œuvre est flanqué, au nord, d'une réserve, au sud, d'une tour d'escalier de plan carré. L'édifice est entièrement couvert de tuiles creuses mécaniques : toit en pavillon pour le clocher, appentis pour les collatéraux, toit à longs pans prolongé par une croupe polygonale pour le vaisseau central et le chevet. De puissants contreforts étayent le flanc sud de la nef.

Murs calcaire moellon enduit
calcaire pierre de taille
Toit tuile creuse mécanique
Plans plan allongé
Étages 3 vaisseaux
Couvrements lambris de couvrement
Couvertures toit à longs pans croupe polygonale
appentis
toit en pavillon
Escaliers escalier hors-oeuvre
Techniques vitrail
Statut de la propriété propriété de la commune

Annexes

  • Extraits de la monographie paroissiale de Sort, par le curé Maurin, 15 janvier 1890

    Extraits de la monographie paroissiale de Sort, par le curé Maurin, 15 janvier 1890 (AD Landes, 16 J 18).

    - Le clocher comporte deux cloches. La première porte l'inscription : "Souverain pontife Pie IX ; évêque Louis Marie Olivier Epivent ; maire Mr Chs Sme Per Lasserre ; curé : Mr Brd Darribère ; parrain Mr Pierre Godefroi Sarran ; marraine Mme Marie del Amparo Lasserre, née Joumard ; C.M. Mlle Marie Darricau ; Assomption". La seconde : "Souverain pontife Pie IX ; évêque Louis Marie Olivier Epivent ; maire Mr Chs Sme Per Lasserre ; St Joseph ; parrain Mr Joseph Guichemerre ; marraine Mme Marie Désirée Belin, née Lasserre ; C.M. Mlle Marie Belin ; Mr Brd Darribère curé ; 2 août 1870". Toutes deux sont signées : "Escoubet père et fils, fondeurs à Ramouzens, Gers".

    - L'église possède trois nefs. La nef principale mesure 16m50 de long sur 5m50 de large et est couverte d'une voûte plate. Le bas-côté gauche mesure 16m50 sur 4m40, le droit 16m50 sur 5m. La table de communion en fer forgé va d'un mur à l'autre.

    - La chapelle de la Vierge (autrefois de saint Laurent), de 4m sur 4m40, possède un autel en pierre, avec degré et tabernacle en bois, et une belle statue de la Vierge. Un tableau de Saint Laurent (huile sur toile) est entouré d'une boiserie à deux colonnes en relief, cannelées, avec fronton.

    - La chapelle de saint Joseph (autrefois de Notre-Dame), de 4m sur 5m, possède un autel en pierre, avec degré et tabernacle en bois, une statue de saint Joseph (mise en place en 1870). Un tableau de Saint Georges (huile sur toile) au-dessus de l'autel, entouré de deux pilastres cannelés et surmonté d'un fronton cintré. Autour, des deux côtés de l'autel, entre les pilastres et les traverses, "un espace rectangulaire rempli par deux petites toiles paysages" enfermées dans une guirlande formant médaillon et représentant, à gauche, une tombe, à droite, une église rustique.

    - Le chœur mesure 5m40 sur 5m50 et est couvert d'une voûte plate en bois. L'arc triomphal est peint d'une guirlande. Au centre, une toile peinte collée contre le lambris, représentant dans une rosace de 1m50 de diamètre le Saint-Esprit et quatre têtes d'anges. Le sanctuaire semi-circulaire présente des murs sans décoration et des boiseries de 1m50 de haut "sans valeur".

    - L'autel en marbre, avec degré en bois à moulures de plâtre doré, tabernacle et retable en bois à moulures de plâtre doré, exposition en bois en partie doré. Sur des piédestaux aux deux angles de l'autel, deux colonnes torses enguirlandées de vigne et portant un fronton droit, le tout en bois à moulures de plâtre doré. Au centre, un tableau de L'Assomption. Deux statues sur les murs latéraux, du Sacré-Cœur (à gauche) et de saint Vincent de Paul (à droite) ; une statue de Notre-Dame de Lourdes à gauche vers l'entrée.

    - La sacristie n'a "rien de remarquable, aucun objet d'art".

Références documentaires

Documents d'archives
  • Église, presbytère, cimetière (1817-1935).

    Archives départementales des Landes : 2 O 1954
  • Monographie paroissiale de Sort, par le curé Maurin, 15 janvier 1890.

    Archives départementales des Landes : 16 J 18
  • Projet d'érection en succursale de l'église de Sort, alors annexe de Garrey (1840-1841).

    Archives départementales des Landes : 70 V 338/2
  • Inventaire des biens dépendant de la fabrique, 1906.

    Archives départementales des Landes : 368/10
  • Dons et legs à la fabrique : Vincent Mauvoisin (1761), Raymond Lalanne (1761), Jean Lesparre (1763), Guillaume Latappy (1763), Joseph Castaignos (1786), Etienne Mauvoisin (1812), Françoise Ducos veuve Lesbay (1844-1847), Pierre Cambours (1844-1855), Ancou (1846-1847), Jean Pouymayou (1847), Bernard Darribère (1879-1880), veuve Dupouy (1901).

    Archives départementales des Landes : 70 V 368/12
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Maisonnave Jean-Philippe