Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Église Notre-Dame de la chartreuse de Vauclaire

Dossier IA24001229 inclus dans Abbaye de chartreux, dite chartreuse de Vauclaire, établissement médical réalisé en 2009

Fiche

Dossiers de synthèse

Genre de chartreux
Vocables Notre-Dame
Appellations église abbatiale
Dénominations église
Aire d'étude et canton Montpon-Ménestérol - Montpon-Ménestérol
Adresse Commune : Montpon-Ménestérol
Lieu-dit : Vauclaire
Cadastre : 1844 E3 740 ; 1949 L3 375

L'église conventuelle est attestée à partir de 1330. Les murs de la nef et du chevet seraient, d'après Michelle Gaborit, les vestiges de l'édifice du 14e siècle, comme le suggèrent les peintures murales qui y subsistent. Plusieurs fois incendiée et saccagée aux 14e et 15e siècles, elle est rebâtie après la guerre de Cent Ans grâce aux dons de Louis XI et Charles VIII. Cette campagne de travaux, qui concerne notamment la reconstruction des voûtes, prend fin avant 1551.

Le portail occidental est moderne. De nouveau incendiée et pillée au début du 17e siècle par les protestants, elle fait l'objet de restaurations et d'aménagements au milieu du siècle. Les travaux du clocher sont achevés en 1707 : il porte sur chacune de ses faces, sous la toiture, la date gravée dans la pierre. Une campagne de décoration intérieure et d'ameublement intervient en 1762 avec l'établissement d'un autel en marbre, commandé au marbrier italien Contestabile, et de riches boiseries aux parois de l'abside, réalisées par les sculpteurs bordelais Golier et Thibaud.

La chartreuse est vendue lors de la Révolution et l'église, désaffectée, devient l'espace de stockage d'une exploitation agricole. Le maître-autel est déplacé dans la cathédrale Saint-Front de Périgueux au début du 19e siècle.

A leur retour en 1858, les Chartreux engagent une campagne de restauration qui prend fin en 1866. La tribune régnant contre le mur occidental, qui ne figure pas sur le dessin de Léo Drouyn en 1844, date peut-être de cette campagne. L'église est de nouveau consacrée par Monseigneur Dabert en 1867. Après le départ des Chartreux en 1901 et le rachat des bâtiments par le département de la Dordogne en 1907, l'église est intégrée à un centre hospitalier spécialisé. En 1985, des peintures murales médiévales sont mises au jour au revers de la façade occidentale, des sondages entrepris par la suite en ont également révélé sur le mur nord de la nef.

Période(s) Principale : 14e siècle
Principale : 4e quart 15e siècle
Principale : 1ère moitié 16e siècle
Principale : milieu 17e siècle
Principale : 1er quart 18e siècle
Secondaire : 3e quart 18e siècle
Principale : 3e quart 19e siècle
Dates 1707, porte la date
Auteur(s) Auteur : Contestabile, marbrier, attribution par source
Auteur : Golier,
Golier

Sculpteur bordelais, travaille avec Thibaud.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
sculpteur, attribution par source
Auteur : Thibaud,
Thibaud

Sculpteur bordelais, travaille avec Golier.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
sculpteur, attribution par source

L'église, de plan allongé, se compose d'un grand vaisseau, vaste nef unique ouvrant à l'est sur un chevet à cinq pans. L'ensemble est bâti en pierre de taille de moyen appareil. Elle comprend quatre travées couvertes de voûtes d'ogives à liernes et tiercerons dont les retombées se font sur des consoles et des colonnettes tronquées. Le chevet reçoit une voûte d'ogives à six branches. Les baies sont en tiers-point.

L'église est couverte d'un toit à long pans et croupes polygonales en ardoise. Un clocher de plan carré se tient sur la nef, dont la base est pourvue d'abats-sons. Sa flèche octogonale en ardoise, à égout retroussé, est percée de lucarnes. Le mur-pignon occidental est découvert.

Murs calcaire pierre de taille
Toit ardoise
Plans plan allongé
Couvrements voûte d'ogives, en brique
Couvertures toit à longs pans croupe polygonale
États conservations restauré
Techniques peinture
sculpture
Représentations Annonciation ornement architectural ange
Précision représentations

Au revers de la façade occidentale, une peinture murale partiellement dégagée représente l'Annonciation. L'archange Gabriel et la Vierge portant des phylactères sont figurés à l'intérieur d'un décor architecturé représentant deux arcs en mitre munis de trilobes et cantonnés de pinacles. Ces personnages mesurent environ deux mètres de hauteur. On distingue également une frise bordée d'un ruban rouge et jaune, ornée d'une alternance de panneaux, des anges nimbés aux mains jointes, ainsi qu'un faux appareil jaune à joints blancs. Michelle Gaborit propose d'y voir des peintures du milieu du 14e siècle, probablement réalisées grâce aux subsides du Cardinal de Talleyrand-Périgord avant les saccages des années 1355-1356. Quelques sondages réalisés dans les murs de la nef attestent de peintures conservées dans cette partie de l'édifice.

Statue de Notre-Dame au sommet de la façade occidental et niches ornées des statues de saint Michel et saint Gabriel.

Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre à signaler
Protections inscrit MH, 1926/06/09, 2014/04/02
Précisions sur la protection

Inscription par arrêté du 9 juin 1926 ; protection complétée par arrêté du 2 avril 2014 : Les bâtiments de l'ancienne chartreuse comprenant notamment l'église, les chapelles, la salle capitulaire, le réfectoire et les deux cloîtres, en totalité (cad. L 375).

Références documentaires

Documents d'archives
  • Plan de Plan de la Chartreuse de Veauclaire, s.d. (18e siècle), plume sur papier, 370 x 280.

    Archives départementales de la Gironde : 2 Fi 992
  • Archives diverses.

    Archives départementales de la Dordogne : Fonds Pommarède
Documents figurés
  • Carte de Belleyme, planche n°21, 1762-1783.

  • Plan cadastral napoléonien de Ménestérol-Montignac, 1844. Section Montignac, feuille E3.

  • IGN. Carte topographique de la France à 1/50 000 : Montpon-Ménestérol. Série orange, feuille 1735. 2e éd., Paris, IGN, cop. 1981.

  • DELLUC Brigitte et Gilles. Léo Drouyn en Dordogne, 1845-1851. Périgueux : éditions de la S.H.A.P., 2001, p. 110.

    Iconothèque S.H.A.P. : 70-1
Bibliographie
  • AUDIERNE, François-Georges. Notice historique sur la cathédrale de Saint-Front de Périgueux. Périgueux : imprimerie de Dupont, 1838.

    P. 11-12.
  • BERMOND-PICOT Evelyne, LECONTE Gérard. Les abbayes et prieurés du Périgord. GLI éditions, 2017 (Le patrimoine revit).

  • BROUSSAUD-LE STRAT Florence. La Double : un pays en Périgord. Périgueux : Fanlac, 2006.

  • COMMISSION DES MONUMENTS HISTORIQUES DE GIRONDE. Compte-rendu des travaux de la Commission des monuments historiques du département de la Gironde pendant l'année 1852-53. Bordeaux : 1853.

  • DESCHAMPS Paul, THIBOUT Marc. La peinture murale en France au début de l'époque gothique : de Philippe-Auguste à la fin du règne de Charles V, 1180-1380. Paris : 1963.

  • GOURGUES Alexis de. La Dordogne. Dictionnaire topographique du département. Paris : Res Universis, 1992, fac-similé de l'édition de 1873 (Monographies des villes & villages de France).

  • GOUZOT Louis-Joseph. La chartreuse de Vauclaire en Périgord. Ribérac : 1860.

  • SECRET Jean. Les églises du Ribéracois. Périgueux : éditions Fontas, 1958.

  • TALLEYRAND DE PERIGORD. La Chartreuse de Notre-Dame de Vauclaire près Montpon (Dordogne). Montreuil-sur-Mer : 1900.

    Bibliothèque municipale, Bordeaux : Br. 14358
Périodiques
  • AVRILLEAU Serge, "Essai de typologie des graffiti anciens, signes et autres marques gravées du Périgord", Bulletin de la Société Historique et Archéologique du Périgord, t.CXXVIII, 2001.

  • BELLET Abbé, "La Chartreuse de Vauclaire en 1738", Bulletin de la Société Historique et Archéologique du Périgord, t.XC, 1963.

  • FAYOLLE Marquis de. "Les boiseries de la Chartreuse de Vauclaire", Bulletin de la Société Historique et Archéologique du Périgord, t.XLII, 1917.

  • PERREL A. "Inventaire de Vauclaire (27 mai 1790)", Bulletin de la Société Historique et Archéologique du Périgord, t. LXIV, 1937.

(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Conseil départemental de la Dordogne - Becker Line - Cathalifaud Coralie - Pagazani Xavier - Provost Marion