Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

École primaire

Dossier IA33004075 inclus dans Village de Valeyrac réalisé en 2013

Fiche

Parties constituantes non étudiées cour
Dénominations école primaire
Aire d'étude et canton Estuaire de la Gironde (rive gauche)
Adresse Commune : Valeyrac
Adresse : 20 rue du 8 mai 1945
Cadastre : 2011 C1 85

En 1842, sur une parcelle située au sud-est de l’église, la commune fait bâtir une salle d’école et d’asile ainsi que le logement de l’instituteur. Cette réalisation est confiée à l’entrepreneur Guillaume Templier (fils).

Vers 1860, la municipalité envisage la construction d’une école de filles ; un plan non daté prévoit des travaux d'agrandissement qui ne semblent pas avoir été réalisés. Un projet de reconstruction de l'école (non daté) représente une façade en élévation ne correspondant au bâtiment actuel.

Dans les années 1880, un projet d’agrandissement est confié à l’architecte Édouard Bonnore et à l’entrepreneur Guillaume Dantras (1883). Les travaux sont terminés le 30 octobre 1889. Ils ont sans doute consister à rhabiller le bâtiment existant (ouvertures à traverse et meneau).

Période(s) Principale : 4e quart 19e siècle
Dates 1889, daté par source
Auteur(s) Auteur : Bonnore Jean-Édouard
Jean-Édouard Bonnore (19/10/1820 - )

FERET Edouard, Statistique générale de la Gironde, Personnalités et notables girondins. De l’Antiquité à la fin du XIXe siècle, Bordeaux, 1889, p. 82 :

"BONNORE (Jean-Edouard)

Architecte, né à Lesparre (Gir.) le 19 octobre 1820. Élève de Jules Bouchet à Paris, sous le patronage de Visconti, archit. Fixé à Lesparre en 1852, architecte de l’arrondissement et de la ville de Lesparre, du lazaret de Trompeloup ; a été membre correspondant de la commission des monuments historiques de la Gironde. A fait édifier ou restaurer dans les arrondissements de Lesparre, de Blaye et de Libourne 24 églises dont 18 neuves ; ce sont celles de Lesparre, Carcans, Vendays, St-Vivien (les nefs, l’abside et le clocher, monument historique de 1re classe, vient d’être reconstruite, sous la direction de M. Bonnore, aux frais de l’Etat) ; Verdon, Talais, Grayan, Naujac, Ordonnac, Potensac, St-Girons, Pugnac, Saugon, Donnezac, St-Androny, St-Caprais, Néac, St-Christoly-de-Médoc (façade principale, monument historique). Nous pourrions énumérer plus de vingt mairies, écoles ou presbytères et un grand nombre de maisons bourgeoises ou châteaux parmi lesquels nous citerons : le château de Sipian, à Valeyrac (V. son dessin, tome II, p. 511) ; château du Port, à M. Eycart de Morin, à St-Vivien ; château de P. Bert, à Talais ; château Troussas, à M. Ph. Brannens, à Valeyrac. Citons encore le portail du cimetière de St-Estèphe et les plans d’un nouveau lazaret projeté à Padarnac, etc. Auteur de : Quatre vues pittoresques de la vieille église de Soulac, avec notice descriptive et hist., Bx, s. d., in-f°, 2pp. de texte et 4 lith."


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.

Auteur : Dantras Guillaume, entrepreneur, attribution par source
Auteur : Templier Guillaume (fils), entrepreneur, attribution par source

L’établissement scolaire se compose d’un bâtiment à étage, au centre, encadré par deux ailes en rez-de-chaussée qui abritent les salles de classe. Les élévations et les baies ont un encadrement harpé peint en blanc contrastant avec l’enduit gris des murs.

Chaque salle de classe est accessible par une double porte formée par un montant en pierre et une traverse, surmontée d’un entablement avec volutes et d'un fronton triangulaire.

Une corniche moulurée à denticules couronne règne sur la façade du corps central.

Murs calcaire moellon enduit
Toit tuile mécanique
Étages 1 étage carré, en rez-de-chaussée
Couvertures toit à longs pans croupe
appentis
Techniques sculpture
Représentations denticule
Statut de la propriété propriété de la commune

Annexes

  • Complément documentaire

    Extraits du devis établi par l’architecte Edouard Bonnore, 11 mars 1888. (AD Gironde, 2 O 4001) :

    "Maçonnerie :

    […] murs en pierre de taille de Petit Bourg de la meilleure qualité et entière aux angles extérieurs, à tous les jambages et plates-bandes des portes et fenêtres, aux cordons, corniches et entablements. Le soubassement sera en pierres refendues dans l’intervalle des piédroits.

    La première assise formant socle sera en pierres entières. Le reste du mur aura ses 2 parements construits en bons moellons des meilleures carrières du pays. Ils seront ébousinés, montés par assises égales et de niveau, hourdés en bon mortier de chaux et sable.

    Le parement intérieur dans les classes sera recouvert d’un bon enduit de mortier fin lissé au bouclier […].

    Le parement extérieur sera crépi à 2 bonnes couches d’un bon mortier de chaux et sable teinté avec du noir de fumée ou de l’ocre jaune, au choix de l’architecte, et jeté au balai avec le plus grand soin. Toute la pierre de taille sera parfaitement apparente et découpée comme l’indique le plan. Tous les enduits seront exécutés sans augmentation de dépenses. […]

    Charpenterie : bois de sapin.

    Couverture : tuile plate de Marseille (mécanique).

    Carrelage : grands carreaux de terre cuite de Gironde".

Références documentaires

Documents d'archives
  • Adjudication du projet de construction, 1842.

    Archives départementales de la Gironde : 2 O 4001
  • Examen du projet d'agrandissement de l'école, 27 janvier 1883.

    Archives départementales de la Gironde : 2 O 4001
  • Réception des travaux d'agrandissement de l'école, 12 juin 1889.

    Archives départementales de la Gironde : 2 O 4001
(c) Conseil départemental de la Gironde ; (c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Bordes Caroline