Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

École et mairie

Dossier IA33006591 inclus dans Village de Saint-Yzans-de-Médoc réalisé en 2013

Fiche

Destinations mairie
Dénominations école, mairie
Aire d'étude et canton Estuaire de la Gironde (rive gauche) - Lesparre
Adresse Commune : Saint-Yzans-de-Médoc
Adresse : 1 place de la Mairie
Cadastre : 1831 C3 940 ; 2013 C 165, 166 et 167

En 1833, la commune établit une école primaire et un bâtiment pour l’instituteur, et pour les enfants des communes d’Ordonnac et de Saint-Yzans. En 1835, l'instruction primaire est à nouveau séparée entre les deux communes.

A la fin des années 1850, la commune décide la construction d’une école et d’une mairie qui seraient situées entre 700 et 800 mètres du bourg, loin de tout voisinage. Les plans, dressés par l’architecte Edouard Bonnore, sont approuvés par le Conseil municipal en 1859. Finalement, l’emplacement est jugé "à une trop grande distance du centre de la commune et situé dans un bas fond humide" et un nouveau lieu est alors choisi, dans le centre du bourg, sur une parcelle d’angle, où se trouve une maison appartenant à M. Daneyt. Elle est démolie en 1860 et la mairie-école est construite en 1862, selon les plans d'Edouard Bonnore et sous la conduite de M. Marcoulet.

Sur un plan daté de 1874, le bâtiment abritant les écoles et la mairie est encadré par deux cours ; à l’ouest se trouvent les lieux d’aisance, un chai et la maison du boucher.

En 1877, la classe des garçons, trop petite, est agrandie grâce à la démolition d’une maison mitoyenne appartenant à M. Curadeau. Les plans sont une nouvelle fois dressés par Edouard Bonnore et les travaux confiés à M. Videau. D’autres travaux d’agrandissement et de réparation ont lieu en 1899, dirigés par l’architecte Godet et l’entrepreneur Lespine.

Un plan de 1922 montre l’ensemble des bâtiments. Au sud se trouvent le logement de l’instituteur, la mairie et la classe des filles ; à l’ouest, la cour des filles et le préau ; au nord, un second préau et les lieux d’aisance ; à l’est, les vestiaires et la classe des garçons ; au centre la cour des garçons.

En 1933, le mur de l’école est remplacé par une grille.

Période(s) Principale : 3e quart 19e siècle
Secondaire : 4e quart 19e siècle
Dates 1862, daté par source
Auteur(s) Auteur : Bonnore Jean-Édouard,
Jean-Édouard Bonnore (19/10/1820 - )

FERET Edouard, Statistique générale de la Gironde, Personnalités et notables girondins. De l’Antiquité à la fin du XIXe siècle, Bordeaux, 1889, p. 82 :

"BONNORE (Jean-Edouard)

Architecte, né à Lesparre (Gir.) le 19 octobre 1820. Élève de Jules Bouchet à Paris, sous le patronage de Visconti, archit. Fixé à Lesparre en 1852, architecte de l’arrondissement et de la ville de Lesparre, du lazaret de Trompeloup ; a été membre correspondant de la commission des monuments historiques de la Gironde. A fait édifier ou restaurer dans les arrondissements de Lesparre, de Blaye et de Libourne 24 églises dont 18 neuves ; ce sont celles de Lesparre, Carcans, Vendays, St-Vivien (les nefs, l’abside et le clocher, monument historique de 1re classe, vient d’être reconstruite, sous la direction de M. Bonnore, aux frais de l’Etat) ; Verdon, Talais, Grayan, Naujac, Ordonnac, Potensac, St-Girons, Pugnac, Saugon, Donnezac, St-Androny, St-Caprais, Néac, St-Christoly-de-Médoc (façade principale, monument historique). Nous pourrions énumérer plus de vingt mairies, écoles ou presbytères et un grand nombre de maisons bourgeoises ou châteaux parmi lesquels nous citerons : le château de Sipian, à Valeyrac (V. son dessin, tome II, p. 511) ; château du Port, à M. Eycart de Morin, à St-Vivien ; château de P. Bert, à Talais ; château Troussas, à M. Ph. Brannens, à Valeyrac. Citons encore le portail du cimetière de St-Estèphe et les plans d’un nouveau lazaret projeté à Padarnac, etc. Auteur de : Quatre vues pittoresques de la vieille église de Soulac, avec notice descriptive et hist., Bx, s. d., in-f°, 2pp. de texte et 4 lith."


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par source
Auteur : Godet Pierre,
Pierre Godet

Architecte à Lesparre.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par source

Le bâtiment à étage présente une façade principale, tournée vers le sud et rythmée de 7 travées. Les trois travées centrales sont traitées en avant-corps construit en pierre de taille et formant pignon avec fronton à base interrompue. La porte principale est surmontée d'une table portant l'inscription MAIRIE ; à l'étage, la fenêtre centrale aveugle est couronnée d'un fronton triangulaire et abrite une statue de Jeanne-d'Arc. Les baies présentent des encadrements moulurés. La façade est marquée par un bandeau médian mouluré.

La façade latérale donnant sur la rue de Loudenne au nord correspond à la salle de classe des garçons : le bâtiment en rez-de-chaussée est percé d'une porte en plein-cintre moulurée, avec entablement portant une table décorative, surmonté d'un fronton triangulaire à base interrompue.

Murs calcaire moellon enduit
pierre de taille
Toit tuile creuse
Étages 1 étage carré, en rez-de-chaussée
Couvertures toit à longs pans croupe
toit à deux pans noue
Techniques sculpture
Représentations denticule, fronton, pilastre
Précision représentations

Corniche à denticules.

Statut de la propriété propriété de la commune

Annexes

  • Documentation complémentaire

    AD Gironde. 2 O 3681. Projet de construction d’une école, 23 février 1859.

    (...) Les plans soumis par l’administration municipale de Saint-Yzans remplissent toutes les conditions voulues par l’arrêté ministériel du 14 juillet 1858. La maison d’école est placée dans un lieu sain ; elle n’a, dans son voisinage, aucune habitation qui puisse être un danger pour la santé ou les mœurs des enfants ; les deux écoles sont placées de manière à ce que les filles sont absolument séparées des garçons ; les lieux d’aisance sont faciles à surveiller et éloignés les uns des autres. Les classes seront planchéiées ; elles auront chacune 40 mètres carrés et leur hauteur sera de 3m90 ; leur grandeur sera, par conséquent, en rapport avec la population qui est de 585 habitants (...).

    AD Gironde. 2 O 3681. Construction d’une école et d’une mairie : devis descriptif, 1860.

    Somme de 14 266, 41 francs.

    AD Gironde. 2 O 3681. Lettre du sous-préfet au préfet, 7 avril 1860.

    (...) La commune de Saint-Yzans, il y a plusieurs années, avait décidé la construction d’une maison d’école et d’une mairie. Elle avait désigné pour emplacement de cette construction un terrain qu’elle possédait à 7 ou 800 mètres du bourg ; les plans et devis de cette construction dressés par M. Bonnore, architecte dans l’arrondissement, avaient été régulièrement approuvés ; la commune destinait à ces dépenses une somme de 17 à 18 000 francs. Vers la fin de 1858, au moment de mettre à exécution son projet, le conseil municipal manifesta l’intention de l’abandonner ; il fondait son désir sur ce que l’emplacement désigné était mal choisi ; qu’il se trouvait à une trop grande distance du centre de la commune et situé dans un bas fond humide où l’eau se trouvait à peu de profondeur par rapport à la surface de la terre. Il lui semblait préférable d’établir ses écoles dans une maison appartenant au sieur Daneyt, située dans le centre même du bourg, mise en vente par suite d’expropriation, qui n’offrait pas tous ces inconvénients et pouvait être facilement appropriée. (…).

    Je reconnus immédiatement que la maison du sieur Daneyt offrait un vaste et bel emplacement qui serait facilement disposé, tant pour y construire les maisons d’écoles que la mairie. (…).

    La commission des Bâtiments civils reproche la disposition angulaire des constructions par rapport à la voie publique. Je dois dire que c’est la seule disposition qu’il soit possible de choisir. (…). Cette disposition seule permet à la commune d’agrandir sa place publique, de la régulariser, de donner au chemin de grande communication n° 49 la largeur normale, et de faire deux cours d’égale grandeur (...).

    AD Gironde. 2 O 3681. Lettre au préfet, 1er juillet 1876.

    J’ai l’honneur de vous retourner le dossier relatif à l’acquisition, par voie d’expropriation pour cause d’utilité publique, d’une maison destinée à l’agrandissement de l’école des garçons de Saint-Yzans. Cet agrandissement est nécessaire, la salle de classe actuelle n’ayant que 28 mètres carrés et recevant 41 enfants. Il ne peut se faire aux dépens du logement de l’instituteur déjà restreint. De là, la nécessité d'un agrandissement en dehors.

    La maison Curadeau qui n’est séparée de la maison d’école que par la cour de récréation serait acquise à cet effet, mais comme elle est inhabitable, elle doit être démolie et les matériaux serviront à l’agrandissement nécessaire (...).

    AD Gironde. 2 O 3681. Agrandissement de la classe de garçons : devis descriptif et cahier des charges, 4 août 1877.

    Somme du devis : 6 999, 9 francs.

    AD Gironde. 2 O 3681. Agrandissement du groupe scolaire et de la mairie : devis descriptif.

    Somme de 4 000 francs. Procès verbal d’adjudication des travaux : 14 mai 1899.

Références documentaires

Documents d'archives
  • Installation d'une école primaire et bâtiment pour l'instituteur, 18 aout 1833.

    Archives municipales, Saint-Yzans-de-Médoc
  • Séparation des communes d'Ordonnac et de Saint-Yzans pour l'instruction primaire, Ier mars 1835.

    Archives municipales, Saint-Yzans-de-Médoc
  • Choix d'un emplacement pour y établir une maison d'école, 4 juin 1844.

    Archives municipales, Saint-Yzans-de-Médoc
  • Remplacement du mur de l'école par une grille, 25 octobre 1933.

    Archives municipales, Saint-Yzans-de-Médoc
  • Saint-Yzans de Médoc. Édifices publics (1819-1935).

    Archives départementales de la Gironde : 2 O 3681
  • Construction d'une maison d'école et d'une mairie, 1862.

    Archives départementales de la Gironde : 2 O 3681
  • Construction d'une classe de garçons, 1877.

    Archives départementales de la Gironde : 2 O 3681
  • Agrandissement de l'école des filles, 1898.

    Archives départementales de la Gironde : 2 O 3681
  • Agrandissement de l'école des filles, 1901.

    Archives départementales de la Gironde : 2 O 3681
Documents figurés
  • Plan des bâtiments communaux (Mairie, Écoles, cours et chai), dressé pour être joint à la demande d'acquisition de mitoyenneté d'un mur, formée par M. Figerou Auguste. Dessin, encre, 1874 (AD33. 2 O 3681)

    Archives départementales de la Gironde : 2 O 3681
  • Plan des écoles. Dessin, encre, 1922 (AD33. 2 O 3681).

    Archives départementales de la Gironde : 2 O 3681
(c) Conseil départemental de la Gironde ; (c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Riberolle Jennifer