Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Domaine dit château Duthil

Dossier IA33005431 réalisé en 2014

Fiche

  • Domaine, ensemble.
    Domaine, ensemble.
  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • cuvage
    • logement d'ouvriers
    • écurie
    • vivier

Dossiers de synthèse

Parties constituantes non étudiées cuvage, logement d'ouvriers, écurie, vivier
Dénominations demeure
Aire d'étude et canton Sud Médoc Estuaire
Adresse Commune : Le Pian-Médoc
Lieu-dit : Le Poujeau
Adresse : 97 rue Jean Giraudoux
Cadastre : 1820 B2 944 ; 1843 D5 996 ; 2012 BE 24
Précisions


Les bâtiments figurés sur les deux cadastres des années 1820 et 1843 ne correspondent pas aux constructions actuelles. D'après la notice publiée par Édouard Guillon en 1867, "Maurian, qui appartient aujourd'hui à M. Vergnes, gendre de M. Monnier, est une grande construction basse avec de vastes servitudes vinicoles [...]". Les travaux de l'actuel logis à étage ne paraissent donc pas encore engagés à cette époque. Les quelques éléments de décor intérieur subsistants (cheminées...), incitent à situer le chantier de reconstruction entre 1867 et 1900.

Le nom de Duthil pourrait venir d'une association de négociants bordelais Duthil et Chaperon (89, quai des Chartrons) mentionnée en 1865.

Par ailleurs, l'ensemble des dépendances (écuries, chais, cuvier, logements ouvriers) et les aménagements paysagers semblent contemporains de la construction du logis. Ces travaux interviennent dans une période faste pour le domaine, qui produit le plus grand nombre de tonneaux de la commune vers 1870, devançant même, avec 80 tonneaux, Malleret et Sénéjac.

Après 1945, le domaine a perdu son caractère viticole ; il est depuis les années 1980 inhabité et en lente dégradation. Les toits du logis et de l'ensemble des dépendances agricoles se sont effondrés depuis.

Depuis 2014 des travaux de restauration sont entrepris par les nouveaux propriétaires.

Période(s) Principale : 2e moitié 19e siècle

L'ensemble du domaine s'inscrit dans une grande parcelle paysagère, deux allées menant à la cour autour de laquelle s'articulent demeure, logements ouvriers, écuries et cuvier.

Le logis est percé de trois ouvertures par façade, hormis à l'ouest, qui en comporte seulement deux. La porte d'entrée est protégée par une marquise. À l'intérieur, au moins six pièces à feu par niveau - dont quelques cheminées ont été conservées (grand salon, cheminée de marbre rose).

Le bâtiment des ouvriers, en travaux, est percé, dans le pignon nord d'une baie de décharge (?) murée.

Les écuries, au sud, ont conservé les traces des box, un refend, un logis à l'étage et la structure de la charpente à pannes. Un petit logis (cheminée, évier) est accolé au sud.

Le cuvier, à l'ouest du logis, se présente comme un long vaisseau dont le sol a été remblayé. Une baie haute dans l'élévation ouest garde les traces d'anciens rails. Une fontaine est accolée. En retour du cuvier, les anciens chais ont conservé uniquement le mur ouest, percé de larges fenêtres.

Tous ces bâtiments ont perdu leur toiture, et menacent ruine.

Des viviers, encore poissonneux, forment une équerre autour du nouveau logis.

Murs calcaire pierre de taille enduit
Toit tuile creuse
Étages 1 étage carré
Couvrements
Couvertures toit à longs pans croupe
Énergies
États conservations mauvais état
Techniques
Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Bibliographie
  • AUSSEL (Docteur). La Gironde à vol d'oiseau, ses grands vins et ses châteaux, Bordeaux : Féret, 1865.

    p. 337
  • GUILLON Edouard. Les châteaux historiques et vinicoles de la Gironde. Bordeaux : Coderc, Dégréteau et Poujol, 1866-1869, tomes 1 à 4.

    t. 2, p. 108
  • COCKS Charles, FERET Edouard. Bordeaux et ses vins classés par ordre de mérite. Bordeaux : Féret et Fils, 1874 (3e édition).

  • COCKS Charles, FERET Edouard. Bordeaux et ses vins classés par ordre de mérite. Bordeaux : Féret et Fils, 1886 (5e édition).

    p. 123
  • COCKS Charles, FERET Edouard. Bordeaux et ses vins classés par ordre de mérite. Bordeaux : Féret, 1898, revue et augmentée de 450 vues de châteaux viticoles (7e édition).

    p. 128-129
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Communauté de communes Médoc-Estuaire - Grollimund Florian