Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Domaine de l'île Margaux

Dossier IA33003345 réalisé en 2010

Fiche

  • Vue d'ensemble.
    Vue d'ensemble.
  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • cuvage
    • chai
    • logement
Précision dénomination château viticole
Parties constituantes non étudiées cuvage, chai, logement
Dénominations demeure
Aire d'étude et canton Estuaire de la Gironde (rive gauche) - Castelnau-de-Médoc
Hydrographies Gironde la
Adresse Commune : Margaux
Lieu-dit : Ile de la Tour de Mons
Cadastre : 1826 A1 1 à 4  ; 2008 OA 30

La carte de Masse (1723) et une carte du cours de la Garonne (1759) indiquent la présence d'une Ile de la Tour. Cette île aurait été concédée par Henri IV à la maison de la Tour de Mons (Soussans). La carte de Cassini un peu plus tardive mentionne l'Ile de la Tour de Mons et l'Ile de Fumel (celle-ci appartenait probablement à la famille de Fumel, propriétaire de Château Margaux). Sur le cadastre de 1826, ces deux dernières îles n'en forment plus qu'une, traversée par un chenal la séparant encore en deux parties : au nord-ouest, l'Isle de la Tour et au sud-est, l'Isle de Fumel. Seuls deux petits bâtiments sont indiqués et l'île est alors composée d'aubarèdes et d'oseraies.

Des constructions nouvelles sont indiquées en 1850 puis en 1860. Les bâtiments du domaine datent certainement de la fin du 19e siècle. Dans l'édition de 1881 de l'ouvrage de Cocks et Féret, l'Ile Margaux appartient à P. Jadouin aîné et produit 125 tonneaux. La production atteint 200 tonneaux en 1898.

Période(s) Principale : 3e quart 19e siècle
Principale : 4e quart 19e siècle

Un embarcadère et un débarcadère permettent d'accéder à l'île. Les bâtiments sont disposés sur sa rive occidentale. Les bâtiments principaux, composés d'une maison de régisseur et de chais sont au sud, tandis qu'un autre logement se trouve au nord de l'île.

La maison, à étage carré, est complétée par un cuvier et des chais en rez-de-chaussée disposés perpendiculairement sur la façade arrière. La façade principale organisée selon six travées est ornée à l'étage de tables en brique. Les baies sont tantôt en arc segmentaire tantôt à linteau droit. Le cuvier et les chais, couverts d'une charpente en bois, sont équipés de cuves en ciment. Le logement au nord de l'île est également à étage carré et construit en pierres de taille de calcaire.

Murs calcaire
pierre de taille
Toit tuile creuse
Étages en rez-de-chaussée, comble à surcroît, 1 étage carré
Couvertures toit à longs pans
Typologies IC3
États conservations remanié

Estuaire

TRAVEE 6
FORBAIE arc segmentaire (fenêtre) ; arc segmentaire (porte) ; linteau droit (fenêtre) ; agrafe (fenêtre) ; agrafe (porte) ; plate-bande (fenêtre)
POSTOPO île
VUE vue étendue

Jadouin P. (propriétaire).

Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Bibliographie
  • BRUTAILS Jean-Auguste. Les îles de la Basse Garonne et de la Gironde ; contribution à l'histoire de la rivière de Bordeaux. Bordeaux : Gounouilhou, 1913.

  • COCKS Charles, FERET Edouard. Bordeaux et ses vins classés par ordre de mérite. Bordeaux : Féret, 1881 (4e édition).

    p. 149
  • COCKS, Charles. Bordeaux et ses vins classés par ordre de mérite. Bordeaux : Féret, 1898 (7e édition) avec supplément de 1901, réédition 2009.

    p. 162
  • COCKS, Charles. Bordeaux et ses vins classés par ordre de mérite. Bordeaux : Féret, 1969 (12e édition).

    p. 214-215
  • VIVENS (vicomte de). Nouvelles recherches sur les encombrements toujours croissants de la Garonne inférieure et de la Gironde / Recherches sur les causes de ces encombrements. Bordeaux : Imprimerie et Lithographie de Henry Faye, 1840. (1824).

(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Conseil départemental de la Gironde - Steimer Claire