Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Domaine de Canteloup

Dossier IA33007854 réalisé en 2015

Fiche

  • Vue d'ensemble.
    Vue d'ensemble.
  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • grange
    • cuvage
    • chai
    • tour
    • port
    • portail

Á rapprocher de

Dossiers de synthèse

Appellations Canteloup
Parties constituantes non étudiées grange, cuvage, chai, tour, port, portail
Dénominations demeure
Aire d'étude et canton Sud Médoc Estuaire
Adresse Commune : Ludon-Médoc
Lieu-dit : Canteloup
Adresse : 27 avenue de Canteloup
Cadastre : 2013 AW 98 , 90 , 99 , 150
Précisions


Le domaine de Canteloup remonterait à 1662 si l'on en croit les dires du Cocks et Féret (éd. de 1898).

D'après un plan des tènements réalisé vers 1770, Canteloup est décrit comme un "Bourdieu en maisons, chay, cuvier, cour, puid et vignes". Le plan montre une maison en fond de cour fermée par un portail et agrémentée d'un puits. Divisé en 6 pièces, le logis possède son entrée sur cour et -sans doute- un escalier en façade postérieure. Contre le mur est se trouvent un "parc" et un "apent" ; à l'ouest, un vaste bâtiment pourrait correspondre à un chai-cuvier. Un jardin d'agrément, entouré de fossés, s'étend au sud vers le ruisseau alimentant le moulin voisin du Poulet. Le tout appartient à Charles Livardie de Salles, marchand périgourdin, et à sa femme Suzanne Naudy. Le sieur de Salles se trouve en procès avec un syndic des maîtres-écrivains de Bordeaux Jean Moulinier en 1740, ce qui prouve sa présence dans la cité parlementaire. En 1776, un plan indique que le sieur Jean Laffite rachète le bourdieu aux époux Livardie qui l'avait acquis du sieur Nicot.

En 1843, le plan cadastral indique le domaine "Cante-Loup" avec, peu ou prou, les mêmes dispositions qu'au 18e siècle.

En 1874, M. Bouchereau de Saint-Georges en est propriétaire puis le vend.

En 1892, le domaine est acheté par Nicolas Sèze, dont la famille possède le château La Lagune. Ce dernier accroît la plantation de vigne et modernise les installations.

En 1898, la gravure publiée dans l'ouvrage de Cocks et Féret illustre la maison avec ces nouveaux bâtiments : tours, chais et cuvier. Durant cette campagne, la maison est probablement doublée par l'adjonction que l'on voit aujourd'hui.

En 1922, le "vignoble produit peu [20 tonneaux] mais ses vins sont d'une grande finesse".

Canteloup semble perdre sa fonction viticole au cours de la seconde moitié du 20e siècle, moment où les dépendances sont divisées en lots et transformées en logements.

Période(s) Principale : 2e moitié 18e siècle
Principale : 4e quart 19e siècle

Le domaine de Canteloup se situe dans le lieu-dit du même nom, au sud-ouest du bourg.

Le logis est séparé de la route par une cour-jardin clôturée par un muret, un grand portail et une grille.

La façade principale est composée de 7 travées avec porte centrée. Les ouvertures sont traitées en arc segmentaire avec appuis peu saillants, le tout surmonté d'une corniche moulurée. Un degré de trois marches donne accès au vestibule d'entrée.

Sur la façade postérieure est accolée un corps de bâtiment quadrangulaire avec toiture à croupes.

En retour, se trouvent les bâtiments de dépendances : à l'est, les chais et cuviers formant trois vaisseaux avec pignons sur rue ; à l'ouest, une ancienne grange voire un ancien cuvier (?), dont le pignon est percé d'une baie haute en plein-cintre.

Enfin, plus à l'ouest, comprises aujourd'hui dans des constructions récentes, deux tours quadrangulaires sont coiffées d'un toit en pavillon en tuiles plates.

Murs calcaire pierre de taille enduit
Toit tuile creuse, tuile plate
Étages en rez-de-chaussée, 1 étage carré
Couvertures toit à longs pans croupe
toit en pavillon
Escaliers escalier de distribution extérieur : escalier droit, en maçonnerie
Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents figurés
  • AD Gironde. 2 Fi 486. Plan ou carte n° 5 représentant les tènements de la Taste avec le bourdieu du sieur Livardie, vers 1770.

    Archives départementales de la Gironde : 2 Fi 486
Bibliographie
  • COCKS Charles, FERET Edouard. Bordeaux et ses vins classés par ordre de mérite. Bordeaux : Féret, 1893 (6e édition).

    p. 126
  • COCKS Charles, FERET Edouard. Bordeaux et ses vins classés par ordre de mérite. Bordeaux : Féret, 1898, revue et augmentée de 450 vues de châteaux viticoles (7e édition).

    p. 131
  • COCKS Charles, FERET Edouard. Bordeaux et ses vins classés par ordre de mérite. Bordeaux : Féret, 1922 (9e édition).

    p. 92
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Communauté de communes Médoc-Estuaire - Grollimund Florian