Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Digues

Dossier IA33007092 réalisé en 2012

Fiche

Parties constituantes non étudiées vanne
Dénominations digue
Aire d'étude et canton Estuaire de la Gironde (rive gauche) - Saint-Vivien-de-Médoc
Adresse Commune : Talais
Lieu-dit : les Baluards , le Cheyzin
Cadastre : 2012 OA non cadastré

Les cartes de Masse (1706) et de Desmarais (1759) indiquent que les marais en bordure d'estuaire sont presque toujours inondés : aucune digue ne les protège des eaux envahissantes.

Sur la carte de Belleyme levée en 1763-1764, une digue semble construite, composée de la terre provenant du creusement des fossés et des canaux d'assèchement. Elle est peu entretenue par la suite, notamment au niveau du chenal de Talais. Sur le plan d'assemblage du plan cadastral de 1833 sont mentionnées une digue et une grève.

En 1882, la digue rompt et les mattes sont inondées : une nouvelle digue est alors reconstruite mais celle-ci se rompt une seconde fois en 1885, rendant tous les terrains improductifs. La commune, jusqu´à la fin du siècle, réclame des travaux et un soutien financier de l´État.

L'entretien des digues se poursuit au cours des 20e et 21e siècles et reste un enjeu d'actualité.

Période(s) Principale : 18e siècle
Principale : 19e siècle
Principale : 20e siècle
Principale : 21e siècle

La rive talaisienne est dotée d'une digue maçonnée, complétées d'épis en pierre dans l'anse. Le chenal de Talais est canalisé à son embouchure à l'aide de pieux en bois.

Murs

Couvertures
Statut de la propriété propriété de la commune
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Conseil départemental de la Gironde - Riberolle Jennifer