Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Demeure dite de Massip

Dossier IA33005470 réalisé en 2014

Fiche

  • Portail d'entrée.
    Portail d'entrée.
  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • jardin d'agrément
    • mur de clôture
    • portail
    • chai
    • cuvage
    • puits

Á rapprocher de

Dossiers de synthèse

Parties constituantes non étudiées jardin d'agrément, mur de clôture, portail, chai, cuvage, puits
Dénominations demeure
Aire d'étude et canton Sud Médoc Estuaire
Adresse Commune : Macau
Lieu-dit : Bern
Adresse : 22 route de Bern
Cadastre : 1843 B1 78 , 79 , 85 ; 2012 AM 16
Précisions


Le logis de Massip apparaît sur les cadastres de 1810 et 1843. Il prend le nom de la famille qui en est propriétaire et qui produit environ dix tonneaux.

Dans la 2e moitié du 18e siècle, Ignace-Alexandre Guillotin (1724-1782), avocat au Parlement de Bordeaux, grand-frère de l'inventeur de la guillotine, y serait mort.

Le bâtiment, et plus particulièrement la façade, semblent avoir été remaniés au cours de la seconde moitié du 19e siècle comme en témoignent les fenêtres avec allège en accolade que l'on retrouve sur la place Duffour-Dubergier à Macau (motif daté de 1851).

Période(s) Principale : 2e moitié 19e siècle

La demeure se situe au lieu-dit de Bern, placée en retrait par rapport à la route. Un grand portail avec piliers à bossage donne accès à la cour-jardin.

Le bâtiment d'habitation est percé de cinq travées : la centrale est encadrée de pilastres à bossages. Chaque ouverture possède une agrafe à cannelures. Les fenêtres de l'étage présentent des allèges en accolade.

Dans le prolongement ouest, l'ancien cuvier/chai conserve des baies de décharge. Une habitation clôt l'extrémité ouest.

Au nord s'étend le parc paysager avec des bâtiments de dépendance.

Murs calcaire pierre de taille bossage
Toit tuile creuse
Étages 1 étage carré
Couvrements
Couvertures toit à longs pans
Typologies IC3
Techniques sculpture
Représentations pilastre, accolade
Précision représentations

Cannelures.

Chambranles à crossettes.

Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Périodiques
  • GUERIN Edmond-Jean. "Le docteur Joseph-Ignace Guillotin". Bulletin de la Société des archives historiques de la Saintonge et de l'Aunis, vol. 28, 1908.

    p. 105
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Communauté de communes Médoc-Estuaire - Grollimund Florian