Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Demeure dite Château de Jaugueyron

Dossier IA33003029 réalisé en 2010

Fiche

  • Vue d'ensemble.
    Vue d'ensemble.
  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • chai
    • hangar agricole
Appellations Château de Jaugueyron
Parties constituantes non étudiées chai, hangar agricole
Dénominations demeure
Aire d'étude et canton Estuaire de la Gironde (rive gauche) - Castelnau-de-Médoc
Adresse Commune : Cantenac
Adresse : 2 avenue de la Ve République
Cadastre : 1826 B 19 ; 2009 B 226

Le bâtiment figurant à l’emplacement de l’actuelle demeure, sur le plan cadastral de 1826, appartient aux héritiers Martin. Dès 1837, la commune de Cantenac en devient propriétaire et selon les matrices cadastrales, la maison est remaniée en 1850. En 1882, la propriété passe à un certain Eyquem et les matrices cadastrales mentionnent une augmentation de construction la même année. La production de vin apparaît pour la première dans l’édition de 1929 de Bordeaux et ses vins, de Cocks et Féret, avec la mention au bourg du cru de Croix-de-Jaugueyron (E. Savary) produisant 3 tonneaux et du cru Grand-Jaugueyron (A.-R. Coudert) produisant 12 tonneaux.

Période(s) Principale : 4e quart 19e siècle

La propriété se compose d´une demeure et d´un chai. La maison à étage est composée d'un niveau de soubassement, formant terrasse.

La façade principale (nord), encadrée de pilastres d´angle à bossage, est organisée selon 5 travées. Trois d'entre elles sont percées de baies en en arc segmentaire et chambranle à crossettes, surmontées d´un larmier au rez-de-chaussée. Les fenêtres du rez-de-chaussée sont dotées d´un garde-corps métallique. Deux travées intermédiaires sont ouvertes de petites baies étroites. La travée centrale est surmontée d´un étage de comble formant pavillon brisé, ouvert par une lucarne. Une corniche à denticules règne sur la façade.

Sur la façade latérale ouest un escalier en pierre, droit, permet d´accéder à une porte.

Le chai à étage est bâti en bord de rue et d'un fossé. Le rez-de-chaussée est percé de trois baies en arc segmentaire, encadrées d´un chambranle à crossettes. Un bandeau médian marque l´étage percé quant à lui de deux baies en arc segmentaire. Cette élévation est couronnée d´une corniche moulurée. A l´ouest, vient s´appuyer un appentis. Le bâtiment, construit en pierre de taille sous un enduit, est couvert d´un toit à croupes en ardoise.

L´ensemble de la propriété est clos, côté rue par un muret en pierre surmonté d´une grille métallique, ponctué de piliers et ouvert par un portail. Le jardin présente des essences différentes d´arbres comme des palmiers.

Murs calcaire
pierre de taille
moyen appareil
Toit ardoise
Étages 1 étage carré, étage de comble
Élévations extérieures élévation ordonnancée
Couvertures toit brisé en pavillon
croupe
Jardins groupe d'arbres

Estuaire

TRAVEE 3
FORBAIE arc segmentaire (porte) ; chambranle mouluré (porte) ; arc segmentaire (fenêtre) ; chambranle mouluré (fenêtre)
POSRUE en alignement
POSPARC en retrait ; sur rue
ORIENT sud
VUE vue étendue
CLOT mur de clôture ; portail ; piliers de portail
Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales de la Gironde, 3 P 209 1/9 : Matrices cadastrales, 1854-1889.

Documents figurés
  • Archives départementales de la Gironde, 3 P 091 : Plan cadastral, 1826.

Bibliographie
  • COCKS Charles, FERET Edouard. Bordeaux et ses vins classés par ordre de mérite. Bordeaux : Féret, 1929 (10e édition).

(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Conseil départemental de la Gironde - Bordes Caroline