Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Demeure de Tanesse

Dossier IA33008767 inclus dans Village de Bayon-sur-Gironde réalisé en 2014

Fiche

  • Vue d'ensemble.
    Vue d'ensemble.
  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • puits
    • chai
    • cuvage
    • remise agricole
    • mur de clôture

Á rapprocher de

Parties constituantes non étudiées puits, chai, cuvage, remise agricole, mur de clôture
Dénominations demeure
Aire d'étude et canton Estuaire de la Gironde (rive droite)
Hydrographies Gironde la Dordogne la
Adresse Commune : Bayon-sur-Gironde
Cadastre : 1819 B1 97, 99 ; 2015 B 602

Le toponyme est probablement lié à Etienne Tannesse, professeur royal en l'université de Bordeaux, qui avait droit de banc et de sépulture en l'église de Bayon en 1702. Il figure également sur la carte de Belleyme dans la 2e moitié du 18e siècle.

Des bâtiments figurent à cet emplacement, au lieu-dit Tanesse, sur le plan cadastral de 1820.

D'après les augmentations et diminutions des matrices cadastrales, plusieurs constructions sont mentionnées sur la parcelle B97 appartenant à la famille Bonnefon :

-reconstruction d'une maison en 1840

-construction nouvelle d'une maison en 1845 (Bernard Bonnefon)

-augmentation de construction d'une maison en 1855 (Bertin Jean héritiers?)

-démolition d'une maison en 1872 (Bonnefon)

-reconstruction d'une maison en 1874 (Bernard Bonnefon Veuve)

-chai affecté en chalet vers 1892 (Bonnefon Fernand).

Il semble donc que la maison ait été reconstruite entre 1840 et 1845 pour Bernard Bonnefon. En 1861, ce dernier est mentionné comme exploitant une carrière sur sa propriété

Plus tard en 1874, la famille fait construire une demeure aux toitures d'ardoise, accolée perpendiculairement au sud-est.

Période(s) Principale : 2e quart 19e siècle

La maison se situe à l'est du village, entourée d'un parc. Elle présente un plan rectangulaire et une façade disposée vers le sud-ouest. Celle-ci est composée de 7 travées : au rez-de-chaussée, les fenêtres et la porte sont en plein cintre, les archivoltes étant reliées par un bandeau continu régnant sur la façade ; à l'étage, les fenêtres présentent des encadrements moulurés. Un cordon et une corniche à modillons soulignent l'horizontalité de la façade.

La façade postérieure de la maison en appentis présente un rez-de-chaussée aveugle occupé par un chai : la porte d'accès présente d'ailleurs en partie basse des piédroits un élargissement permettant de passer plus facilement les barriques.

Des bâtiments de dépendance se trouvent dans le prolongement de la maison à l'ouest (cuvier, grange).

Un puits avec margelle en pierre de taille est conservé dans le jardin.

Murs calcaire pierre de taille enduit
Toit tuile creuse
Étages 1 étage carré
Couvertures toit à longs pans croupe
Escaliers escalier intérieur : escalier tournant à retours avec jour

Estuaire

TRAVEE 7
FORBAIE arc plein-cintre (porte) ; arc plein-cintre (fenêtre) ; linteau droit (fenêtre) ; chambranle mouluré (fenêtre) ; chambranle mouluré (porte)
POSRUE en alignement
POSPARC en retrait
POSTOPO terrasse intermédiaire
ORIENT sud-ouest
Statut de la propriété propriété privée

Annexes

  • Documentation complémentaire

    AD Gironde, SP 1095. Lettre du sieur Bernard Bonnefon aîné au préfet demandant l'autorisation d'exploiter une carrière souterraine qu'il possède sur sa propriété par galerie et par puits, oct 1861.

    Rapport de l'ingénieur des Mines : puits rond permettant d'accéder à l'étage supérieur de la carrière à une profondeur de 18m ; puis à 26 m nouvelle couche de pierre plus tendre dans laquelle des galeries sont déjà commencées. Le puits est solidement établi et muni d'échelles en fer, il est situé contre un petit chemin particulier appartenant à la propriété qui ne sert qu'à l'enlèvement des récoltes (...).

Références documentaires

Documents d'archives
  • Fonds de l’archevêché de Bordeaux, Chapelles, bancs et sépultures, 1699-1720.

    Archives départementales de la Gironde : G 679
  • Mines et carrières, affaires diverses, 19e siècle.

    Archives départementales de la Gironde : SP 1095
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Conseil départemental de la Gironde - Steimer Claire