Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Demeure de Chantegrit

Dossier IA40001917 réalisé en 2015

Fiche

Dossiers de synthèse

Appellations demeure de Chantegrit
Dénominations maison
Aire d'étude et canton Saint-Sever
Adresse Commune : Saint-Sever
Lieu-dit : Chantegrit
Adresse : chemin de Chantegrit
Cadastre : 1809 G 108-109-110 ; 1844 R 321 ; 2015 AV 7

Le plan cadastral de 1809 indique une construction à l'emplacement de la demeure actuelle. Selon le registre des augmentations et des diminutions de la matrice cadastrale, cet édifice est démoli en 1825 et une nouvelle demeure est bâtie en 1826, dont l'emprise correspond au corps central. Des papiers peints de cette période seraient conservés à l'intérieur. La demeure appartient alors à la famille Basquiat.

Le portail, ainsi que les deux dépendances à l'ouest, sont figurés sur le plan cadastral de 1844.

La demeure parait avoir été agrandie dans la première moitié du 20e siècle : un bâtiment serait venu s'adosser à la façade postérieure d'origine et une aile sur la façade sud aurait également été construite lors de ce chantier.

Période(s) Principale : 2e quart 19e siècle
Secondaire : 1ère moitié 20e siècle
Dates 1826, daté par source

La demeure est composée de plusieurs bâtiments.

Le corps de logis est entouré d'un vaste parc. La façade principale, orientée à l'est, est précédée d'un perron et d'une terrasse. Cette élévation est organisée en cinq travées. Le rez-de-chaussée est percé d'une porte centrale surmontée d'un balcon soutenu par deux colonnes, prolongées à l'étage par des pilastres. Le niveau de comble est éclairé par des lucarnes. Un corps pavillonnaire flanque cette façade du côté nord. L'élévation postérieure est également percée en rez-de-chaussée d'une porte dans la travée centrale couronnée d'un fronton. Deux ailes sont adjointes : celle au nord est pourvue d'un étage avec balcon dont le garde-corps est en bois ; celle au sud se développe en rez-de-chaussée avec un étage sous comble percé de lucarnes.

Les dépendances sont deux bâtiments rectangulaires placés de part et d'autre du porche d'entrée. Ils sont percés d'oculus à l'étage. Des ouvertures aveugles en demi-lune décorent les façades latérales.

Murs calcaire pierre de taille
appareil mixte enduit
Toit tuile plate, tuile mécanique
Étages 1 étage carré, étage de comble
Couvertures toit à longs pans croupe
toit en pavillon
Techniques sculpture
Représentations fronton
Précision représentations

La lucarne centrale du corps de logis est surmontée d'un fronton triangulaire avec un motif tréflé coiffé d'un médaillon circulaire.

La demeure est un exemple significatif de construction hors de la ville au début du 19e siècle.

Elle n'a pas pu être visitée.

Statut de la propriété propriété d'une personne privée
Intérêt de l'œuvre à signaler

Références documentaires

Documents d'archives
  • Registre des augmentations et des diminutions des propriétés bâties, 1811-1911.

    Archives municipales, Saint-Sever : 1 G 51
Documents figurés
  • Plan cadastral napoléonien de Saint-Sever, 1809.

    Section K Archives municipales, Saint-Sever : 1 G 1
  • Plan cadastral napoléonien de Saint-Sever, 1844.

    Section S Archives municipales, Saint-Sever : 1 G 2
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Commune de Saint-Sever - Ferey Marie