Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Demeure, ancien Château La Hourqueyre

Dossier IA33006610 réalisé en 2013

Fiche

Précision dénomination château viticole
Appellations La Hourqueyre
Parties constituantes non étudiées cour, puits, chai, cuvage, pigeonnier, grange, portail
Dénominations demeure
Aire d'étude et canton Estuaire de la Gironde (rive gauche) - Lesparre
Adresse Commune : Saint-Yzans-de-Médoc
Lieu-dit : la Hourqueyre
Adresse : 42 rue de la Hourqueyre
Cadastre : 1831 C2 676 ; 2013 C2 624, 1438, 1439

Un bâtiment est visible sur le plan cadastral de 1831 à l'emplacement de la demeure actuelle, implanté sur une parcelle dotée d'un puits.

La demeure actuelle est probablement reconstruite en 1856 si l'on se fie à la date portée en façade. Les dépendances viticoles et agricoles, ainsi que le pigeonnier, datent vraisemblablement de cette époque.

Le nom du propriétaire, Artigarum, à la Hourqueyre, est mentionné pour la première fois dans l'édition de 1868 de l'ouvrage de Cocks et Féret avec une production de 20 à 25 tonneaux. On retrouve ce nom et cette production dans les éditions suivantes jusqu'en 1908. Cette famille a contribué à la construction de l'église et la sépulture est conservée dans le cimetière de la commune.

Dans la première moitié du 20e siècle, M. Roux prend la tête du domaine ; la production de 20 tonneaux en moyenne baisse considérablement en 1950.

Le domaine cesse toute activité viticole à la fin du 20e siècle. La demeure accueille aujourd'hui des chambres d'hôtes.

Période(s) Principale : 3e quart 19e siècle
Dates 1856, porte la date

La demeure à étage carré est bâtie en pierre de taille de calcaire et couverte d’un toit à croupes en tuile.

La façade principale, ouvrant au sud, donne sur un jardin délimité par un mur de clôture et un portail à piliers maçonnés et circulaires. Cette façade est composée de 5 travées, la travée centrale formant ressaut et couronnée d’un fronton triangulaire percé d’un oculus. Elle est ornée d’un bandeau médian, d’un bandeau formé par les appuis des fenêtres de l'étage, de pilastres et d’une corniche à modillons. La porte principale est surmontée d'une corniche reposant sur deux consoles. Son chambranle mouluré est orné d'un cartouche avec la date de 1856.

La maison est accompagnée de dépendances : un bâtiment construit en moellon accolé sur l'élévation latérale ouest et englobant l'arrière de la demeure ; un chai en rez-de-chaussée disposé perpendiculairement à l'arrière de la maison, côté est.

D'autres bâtiments sont situés à l'ouest de la demeure : il s'agit d'anciennes dépendances agricoles percées de larges ouvertures ; le pignon sud porte l’inscription : CHATEAU LA HOURQUEYRE. Au nord-est, un ancien pigeonnier est composé d'une partie en rez-de-chaussée et d'une tour de plan carré, construite en moellons et coiffée d’un toit en pavillon en tuiles plates, sommé d’un épi de faîtage en zinc. Sur la face sud sont percés une porte à linteau monolithe et des trous d’envols disposés sur deux randières.

De l'autre côté de la route se trouvent un logis en rez-de-chaussée, une remise et un puits.

Murs calcaire pierre de taille
moellon enduit
Toit tuile creuse
Étages 1 étage carré
Couvertures toit à longs pans croupe
Typologies IC3
Techniques sculpture
fonderie
Représentations fronton, main, pilastre
Précision représentations

Le heurtoir de la porte est en forme de main, décorée d’une bague et d’un bracelet.

Estuaire

TRAVEE 5
FORBAIE linteau droit (porte) ; linteau droit (fenêtre) ; chambranle mouluré (porte) ; chambranle mouluré (fenêtre) ; corniche (porte) ; tore (porte)
POSRUE autre
POSPARC en retrait
POSTOPO palus
ORIENT sud
VUE vue bornée
Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents figurés
  • Cadastre napoléonien, 1831-1832.

    section C Archives départementales de la Gironde : 3 P 493
Bibliographie
  • COCKS Charles, FERET Edouard. Bordeaux et ses vins classés par ordre de mérite. Bordeaux : Féret, 1868 (2e édition).

  • COCKS Charles, FERET Edouard. Bordeaux et ses vins classés par ordre de mérite. Bordeaux : Féret, 1908, enrichie de 700 vues de châteaux viticoles (8e édition).

(c) Conseil départemental de la Gironde ; (c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Riberolle Jennifer