Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
Cathédrale Notre-Dame

Décor de la coupole de la croisée (pilastres, niches, 4 statues, peinture monumentale)

Dossier IM40004538 réalisé en 2012

Fiche

Aire d'étude et canton Dax sud
Adresse Commune : Dax
Adresse : place de la Cathédrale , place Roger-Ducos
Emplacement dans l'édifice croisée du transept

La coupole de la cathédrale fut édifiée de 1717 à 1719 et reçut probablement à l'issue de cette campagne une première décoration, dont rien ne subsiste. L'abbé Pédegert la décrit ainsi en 1847 : "La calotte est de bois et la coupole se compose de boudins rayonnants et de médaillons circulaires encadrant une série de portraits à cadre ovale, avec une sorte de colombe qui se perd au centre [...]. L'effet de ces pochades est absolument nul parce que l'artiste n'a pas songé à la perspective." Les "portraits" mentionnés représentaient les Apôtres (ou plus précisément les évangélistes), comme le prouve un devis de restauration de l'architecte municipal Boubé en date du 9 juillet 1835 ("peinture à l'huile de la voûte du dôme" et "nettoiement des [quatre] tableaux [sur bois] des apôtres qui sont à la voûte du dôme"). Pédegert proposait de substituer à ce décor décevant "un fond clair, des figures peintes de manière à être vues d'en bas, des chairs à teintes chaudes et animées, de riches et flottantes draperies", de sculpter les figures des Évangélistes sur les pendentifs et de peindre la calotte d'une "Assomption de Marie [...], sujet admirablement approprié à une coupole". L'abbé suggérait enfin de boucher les fenêtres inférieures du tambour et de supprimer "les saillies et les retours de corniche qui sont-au-dessus des pilastres intérieurs sur lesquels la coupole s'appuie" en faveur d'une "corniche unifiée [qui] formerait un cercle égal [et] ne contrarierait pas les lignes de la coupole" (A. Chauvin, 1988, p. 26). Ce projet fut adopté dans ses grandes lignes à la fin du siècle. La coupole est alors refaite en maçonnerie, les frises à rinceaux peuplés d'angelots et les clefs entre les pendentifs et la base du tambour sont sculptées en 1881 par François Veillier (qui exécute en même temps d'autres ornements dans la nef et le bras nord du transept, réf. IM40004427). Le décor peint est ajouté deux ans plus tard par "un enfant de Dax" selon P. Coste (1908, p. 178) ou par un "peintre bordelais" selon d'autres sources. La signature et la date "A. Casles 1883" ont été relevées par Agnès Chauvin au registre inférieur de la calotte. Le nom du peintre, toutefois, n'apparaît dans aucun document contemporain de la réalisation et est absent des dictionnaires biographiques. Celui du sculpteur des statues des Évangélistes n'est pas davantage précisé : il ne semble pas pouvoir s'agir de Veillier, qui était apparemment un simple ornemaniste. La monographie paroissiale rédigée par l'archiprêtre Lorreyte en 1887 mentionne seulement la réfection à neuf de la coupole "autrefois en bois, en une solide maçonnerie" et conclut, sans citer de nom d'auteur : "elle a été décorée avec un goût exquis ; le fond est occupé par l'Assomption de Murillo (sic), autour sont debout les quatre Évangélistes, et ça et là des anges soutenant des cartouches". Cette description, qui mêle indistinctement éléments peints et sculptés, omet les motifs des Litanies de la Vierge peints sur les pendentifs (maison dorée, tour d'ivoire, porte du ciel, tour de David), que A. Chauvin étudia encore en 1988 et qui ont été supprimés depuis lors.

Période(s) Principale : 1er quart 18e siècle
Principale : 4e quart 19e siècle
Dates 1717, daté par source
1881, daté par source
1883, porte la date
Auteur(s) Auteur : Veillier François,
François Veillier

Sculpteur à Dax (domicilié place Poyanne en 1881-1882).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
sculpteur, attribution par source
Auteur : Casles A., peintre, signature

Classé avec l'édifice.

Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre À signaler
Protections classé au titre immeuble, 1946/09/16

Références documentaires

Documents d'archives
  • Monographie paroissiale de la cathédrale, par l'archiprêtre Pierre Lorreyte, vers 1887.

    Archives départementales des Landes : 16 J 19
  • Cathédrale : travaux, entretien, réparations, agrandissement, toiture, remise en état des grilles, 1791-1967.

    Archives municipales, Dax : 9 M 1
  • Devis de réparations aux vitraux du dôme de la cathédrale et de peinture à l'huile de sa voûte, par l'architecte-voyer Boubé, 9 juillet 1835.

    Archives municipales, Dax : 9 M 1
Bibliographie
  • PEDEGERT Félix, abbé. Notice historique et archéologique de Notre-Dame de Dax. Dax : Bonnebaigt, 1849.

    p. 62-63
  • CHAUVIN Agnès. La cathédrale de Dax. T.E.R., Université de Bordeaux III - Michel de Montaigne, 1988.

Périodiques
  • COSTE Pierre. "Histoire des cathédrales de Dax". Bulletin de la Société de Borda, 33, 1908.

    p. 170-201
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Maisonnave Jean-Philippe