Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
cathédrale Notre-Dame

ensemble de 22 verrières géométriques du chœur, du transept, de la nef centrale et de la coupole de la croisée (baies 103 à 109, 111, 122 à 127, 201 à 208)

Dossier IM40004441 réalisé en 2012

Fiche

Dénominations verrière
Aire d'étude et canton Dax sud
Adresse Commune : Dax
Adresse : place de la Cathédrale , place Roger-Ducos
Emplacement dans l'édifice chœur (baies 103 à 108) ; transept, bras nord (baies 109 et 111) ; nef centrale (baies 122 à 127) ; coupole de la croisée (baies 201 à 208)

Ces verrières aniconiques et anépigraphes sont documentées par plusieurs croquis et maquettes conservés dans le fonds d'atelier du Bordelais Gustave-Pierre Dagrant. Une maquette de la rose occidentale porte ainsi la date 1893, mais la verrière ne semble avoir été réalisée que l'année suivante, en même temps que des vitrages pour la sacristie (remplacés depuis) et au moins quatre des fenêtres hautes de la nef - il est possible que certaines d'entre elles (celles entièrement en verre blanc) réemploient quelques fragments de la première grande campagne de vitrerie post-révolutionnaire, celle de 1834. De mars à mai 1900, deux ouvriers de Dagrant, Descant et Laurent, parallèlement à l'installation de nouvelles verrières figurées et décoratives (réf. IM40004438 et IM40004440), restaurent la plupart des verrières "à losanges blancs" du chœur, du transept et des baies hautes de la nef. Une lettre de Descant évoque "la ferme intention [de l'archiprêtre Collonge, qui venait de recevoir un don de 10.000 francs] de faire changer les 6 vitraux du chœur". On ignore si ce projet fut suivi d'effet.

Période(s) Principale : 4e quart 19e siècle
Principale : 1er quart 20e siècle
Dates 1893, daté par source
1894, daté par source
1900, daté par source
Lieu d'exécution Commune : Bordeaux
Auteur(s) Auteur : Dagrant ou Dagrand Gustave-Pierre,
Gustave-Pierre Dagrant ou Dagrand (1839 - 1915)

Né Pierre-Gustave Dagrand en 1839, change son nom en Gustave-Pierre Dagrant en 1889. Peintre-verrier à Bayonne, puis à Bordeaux (7, cours Saint-Jean).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
peintre-verrier, attribution par source

Toutes les verrières sont des lancettes en plein cintre, sauf celle de la baie 127, qui est la rose occidentale.

Catégories vitrail
Structures lancette, en plein cintre circulaire
Matériaux verre transparent, incolore, coloré
plomb, réseau
Mesures h : 441.0
la : 258.0
h : 442.5
la : 255.0
Précision dimensions

Dimensions des verrières à lancette (d'après les dessins préparatoires de Dagrant). Rose : d = 336 (d'après la même source).

Iconographies ornementation, ornement à forme géométrique, croix, fleur
Précision représentations

Les lancettes ne comportent que des losanges incolores ou légèrement colorés de jaune, rose pâle et vert bronze. La rose est décorée d'une fleur dans le médaillon central, de croix pattées en médaillons dans les 12 lobes, d'une course de bâtons rompus sur le pourtour.

États conservations grillage de protection
Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre À signaler

Annexes

  • Lettre de l'architecte Alexandre Lalanne au verrier Gustave-Pierre Dagrant, concernant la commande de trois verrières en grisaille, 3 mars 1900

    "Dax, le 3 mars 1900 / Monsieur, / Le Conseil de Fabrique de la cathédrale de Dax a décidé de faire exécuter 3 grisailles pour la nef de cet édifice et de faire en outre réparer certaines verrières en mauvais état. Il serait bon que vous ou un de vos représentants vienne se rendre compte de l'importance & de la nature de ces travaux. Aussi vous prierai-je de venir à Dax aussitôt que vous le pourrez. Je me tiendrai à votre disposition tous les jours de la semaine prochaine, lundi, mardi & jeudi exceptés. /Veuillez agréer, Monsieur, l'assurance de ma considération bien distinguée. / A. Lalanne. / M. Dagrand, cours St Jean Bordeaux."

  • Lettre de Descant au verrier Gustave-Pierre Dagrant, concernant les mesures de fenêtres à garnir, 16 mars 1900

    "Dax 16 Mars 1900 / Monsieur Dagrant, / Pour les réparations, j'en suis à la troisième fenêtre du sanctuaire. Mais tout cela est absolument pourri, et je suis obligé de réparer le[s] trois quart de ces panneaux avec du mastic, car lorsque j'en enlève un, les autres qui sont alentour tombent en loques. Encore, où je me trouve en ce moment, n'est-ce pas les plus mauvais, de l'autre côté, je vais en avoir un certain nombre à refaire, ce qui va me demander au moins la semaine prochaine. Puisque Mr l'Archiprêtre a la ferme intention de faire changer les 6 vitraux du chœur, je vais tâcher de le voir pour fortement l'engager à le faire au plutôt (sic), d'autant plus que deux vieilles demoiselles qui s'occupent de l'église m'ont dit que cette semaine et la semaine dernière, il venait de recevoir deux dons se montant à dix mille frs, il pourrait donc faire cela sans se gêner. Je vous envoi (sic) ci-contre les mesures des fenêtres qui sont à faire. Tant que j'y suis je prends aussi celles du sanctuaire et transept, côté évangile, que je vous porterai moi-même. / Recevez, Monsieur Dagrant, mes respectueuses salutations. / Descant. [Suit 1) un plan sommaire de la cathédrale avec indication de l'emplacement des cinq verrières, marquées A, B, C ("placée"), D ("placée") ; 2) quatre croquis de verrières avec leurs mesures : A / 4m43 (hauteur), 2m53 (largeur) ; B / 4m42 (hauteur), 2m54 (largeur) ; D / 4m38 (hauteur), 2m51 (largeur) ; E / 4m34 (hauteur), 2m46 (largeur). Commentaire : "Ces mesures sont le jour, il y a 0m025 de feuillures en plus, tout le tour. La fenêtre E est la fenêtre de grisaille déjà placée, et qui devrait être transportée en D pour faire place à une nouvelle."]

  • Lettre de Descant au verrier Gustave-Pierre Dagrant concernant les réparations aux verrières du sanctuaire, 19 mars 1900

    "Dax le 19 Mars 1900 / Monsieur Dagrant / Comme vous me recommandez sur votre lettre du 17 courant, je fais au mieux pour ces réparations. Mais si vous voyiez l'état où cela se trouve, et comme d'ailleurs j'ai dit à Mr l'archiprêtre ainsi qu'à l'architecte, tous ces panneaux, dont le plomb est absolument pourri, seraient complètement à refaire. Aussi, du côté où je me trouve actuellement, suis-je obligé d'en refaire un certain nombre, car en en sortant un, celui qui est à côté se démolit. / Veuillez m'envoyer de suite et à domicile, à l'adresse de Mr l'archiprêtre 100 baguettes plomb 7 plats, quoique je m'en sois emporté autant je n'en ai pas assez. / Tant qu'aux (sic) barrettes de la rosace, j'en prendrai la longueur et le nombre. Ces barrettes se mettent dans des crampons rivés à l'armature et font toute la largeur de la partie de la rose où elles se trouvent. Ce n'est donc qu'après avoir ajusté les panneaux que l'on pourra y tracer la place des barrettes et y souder les attaches ; cela ne se fera donc qu'à la pose. / Je crains ne pas avoir assez d'argent pour le temps que j'ai encore à reste, veuillez avoir l'obligeance de m'en envoyer, dans le courant de la semaine. / Recevez, Monsieur Dagrant, l'assurance de tout mon dévouement. / Descant."

  • Lettre de Laurent au verrier G.-P. Dagrant, concernant la pose projetée de nouvelles verrières pour le transept et la nef et le déplacement de verrières blanches à losanges, 24 mars 1900

    "Dax le 24 courant / Monsieur Dagrant / Ce matin à 5 heures je me suis informer de la place des verrières auprès de Mr le Curé il n'en s'est rien ; il ma conseiller d'aller voir Lalanne de suite j'y suis aller, par ce qu'il devait s'asenter je fais dire que je l'attend à 7 heures à la Cathédrale à 7 heures 1/2 j'y retourne mais bernique il est parti donc pas de renseignement. Vous non plus vous ne m'en donnez pas n'empêche que je n'est pas perdu de temps j'ai attaquer la fenêtre que je marque A Visitation. Elle est échaffaudée et dévitrer. Il est facheux que dans ses travaux la on n'avertisse pas ceux qui doivent échaffauder au moins ne serait-ce que de porter les bois à pied d’œuvre enfin n'en parlons plus. De mon côté voi-ci ce que je crois ; sur le plan tracer je vous marque les fenêtres A B C D E. La fenêtre A c'est la seule dans cette partie de transept qui a des losanges blancs c'est la que je place la Visitation. Le fenêtre B pour moi ne se déplace pas, mais la fenêtre C doit se mettre à la fenêtre D où il y a des losanges, ce déplacement permettra d'avoir le même coloris se faisant vis à vis. En remplacement de la fenêtre C j'en placerai une des fenêtres reçu dont le coloris diffère. A la fenêtre E transept de gauche j'y placerai le même motif que la fenêtre C. Du reste les 2 fenêtres que j'ai reçu sont semblable. / Tou à vous. / Laurent. / Vous ne me dites pas se qu'il y a à faire pour la Rosace, il manque des panneaux, il faut m'envoyer des attaches et de l'étain par retour. J'ai un fer à souder ce qui me permettra peut-être de laisser une armature en place, je ne changerai que les panneaux." [Plan sommaire de la cathédrale avec indication des verrières en question, marquées A / Visitation, B, C, D, E.]

  • Lettre de Laurent au verrier G.-P. Dagrant, concernant la pose de nouvelles verrières pour le transept et la nef et le déplacement de verrières blanches à losanges, 29 mars 1900

    "Dax le 29 courant / Monsieur Dagrant / Voi-ci ou j'en suis de cette pose avec le temp passer pour la fenêtre D dont vous me demander le temp, j'y joint un petit croquis à ma convention vu que je n'est pas le tracer cela vous renseignera quand bien même. / Fenêtre A Visitation en place / C dito ancienne D / Reste donc a placer les 2 nouvelles grisailles que je placerai une à l'ancienne D, l'autre à la place E, ainsi que la rosace, voyez au dos pour le temp. La fenêtre D a été commencer jeudi à une heure et samedi à 7 heures du soir elle était en place à la travée C. / Voi-ci la maneuvre faite à la fenêtre D : échauffauder enlèvement du treillis démastiquage des pannaux. / Les descendre par la corde dans une caisse à claire-voi faire faire le tour de l’Église, les remonter même système. / Déchaffauder, rééchaffauder à la fenêtre C, enlever la vieille fenêtre, placer celle définitive. / Pour finir l'échaffaudage était démoli le soir comme je vous le marque plus haut tout ça sur toiture. Comme aide j'ai 2 hommes, ils gagnent 2f50 par jour, je leur ai demander d'une manière détournée, n'empêche que ce sont de rudes lapins, je ne m'en plain pas ni eux non plus. Si je vous donne tous ces détails c'est à seule fin que si vous avez un prix à établir, vous puissiez en donner les détails. Inutile de vous dire que le soir j'en ai assez, ça ni fais rien il le faut. / Inutile de vous dire que pas mal d'attaches ont été changer, j'en avait ici que j'ignorai de Descant ainsi que de l'étain. / Tout à vous. / Laurent / Mr l'archiprêtre est en voyage, je le verrai lundi pour l'impression des vitraux vu qu'il na pu rien voir étant parti mercredi à 3 heures. / Un autre détail dans les diverses réparations de Descant il a fallu démancher les treillis qui sont des monuments c'est ce qui occasionne de l'emploi de pattes comme ceci [dessin annoté] j'en ai fais faire 20 pour moi. Faut-il les payer ou bien le faire payer par l'archiprêtre ?

Références documentaires

Documents d'archives
  • Croquis préparatoire pour la "rose de façade" et plusieurs verrières des fenêtres hautes de la nef. Dessin à la mine de plomb et à la plume, 1894.

    Archives départementales de la Gironde
  • Croquis préparatoire pour la "rose de façade" et les verrières de la sacristie. Dessin à la mine de plomb et à la plume, 1894.

    Archives départementales de la Gironde
  • Premier dessin pour l'armature de la grande rose. Dessin à la plume et à l'encre, 1894.

    Archives départementales de la Gironde
  • Second dessin pour l'armature de la grande rose. Dessin à la plume et à l'encre, 1894.

    Archives départementales de la Gironde
  • Plan sommaire de la cathédrale avec nomenclature des verrières, par le verrier G.-P. Dagrant, 9 mars 1900.

    Archives départementales de la Gironde
  • Lettre de Descant au verrier G.-P. Dagrant, concernant les réparations aux verrières du sanctuaire, 16 mars 1900.

    Archives départementales de la Gironde
  • Lettre de Descant au verrier G.-P. Dagrant, concernant les réparations aux verrières du sanctuaire, 19 mars 1900.

    Archives départementales de la Gironde
  • Lettre de Laurent au verrier G.-P. Dagrant, concernant la pose projetée de nouvelles verrières pour le transept et la nef et le déplacement de verrières blanches à losanges, 24 mars 1900.

    Archives départementales de la Gironde
  • Lettre de Laurent au verrier G.-P. Dagrant, concernant la pose de nouvelles verrières pour le transept et la nef et le déplacement de verrières blanches à losanges, 29 mars 1900.

    Archives départementales de la Gironde
Documents figurés
  • Croquis de deux verrières du bras nord du transept ("transept évangile"). Dessin à la mine de plomb, par G.-P. Dagrant, 1900.

    Archives départementales de la Gironde
(c) Région Aquitaine - Inventaire général - Maisonnave Jean-Philippe