Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
Église paroissiale Saint-Jacques

Dalle funéraire et plaque commémorative du curé Guillaume Miqueu

Dossier IM40007904 réalisé en 2019

Fiche

Dénominations dalle funéraire, plaque commémorative
Appellations du curé Guillaume Miqueu
Aire d'étude et canton Tartas est
Adresse Commune : Tartas
Adresse : place Saint-Martin , cours Saint-Jacques
Emplacement dans l'édifice porche

Né à Ossun (Hautes-Pyrénées) le 11 septembre 1794, Guillaume Miqueu suivit des études de théologie au petit séminaire d'Aire-sur-l'Adour, fut ordonné prêtre le 19 décembre 1818, devint curé de Saint-Médard (Landes) le 1er octobre 1820 jusqu'à sa nomination le 20 décembre 1825 à l'importante cure de Tartas, qu'il desservit jusqu'à sa mort le 11 août 1872. Sa principale préoccupation fut l'édification d'une nouvelle église paroissiale, projet qu'il caressa dès les premières années de son long ministère. S'étant porté acquéreur en mars 1827 de l'ancienne église Saint-Martin et du cimetière attenant auprès de l'abbé de Mérignac, curé d'Ousse (leur propriétaire depuis 1819), il les donna le 15 avril 1830 à la fabrique paroissiale, qui en fit démolir les ruines en mars 1848. Le terrain ainsi dégagé servit à l'érection de la nouvelle église à partir de l'année suivante, travaux pour lesquels l'abbé Miqueu offrit une somme de 10.000 francs-or. Il contribua également pour une bonne part à l'ameublement de l'édifice achevé. Son portrait figure dans la scène de L'Entrée du Christ à Jérusalem peinte en 1865 dans le chœur par Louis-Anselme Longa. Après sa mort, le conseil municipal obtint des autorités supérieures le droit d'ensevelir sa dépouille dans le porche et pourvut, par un vote du 16 février 1873, aux frais d'inhumation et à la dépense de sa tombe. La dalle du curé Miqueu jouxte celle de Marie Catherine de Neurisse de Laluque, bienfaitrice de l'église, décédée le 6 janvier 1874.

Période(s) Principale : 3e quart 19e siècle
Dates 1873, porte la date

Dalle en grès encastrée dans le pavement du porche de l'église, au sud. Plaque commémorative en marbre gris, à sommet cintré à oreilles et angles supérieurs échancrés, apposée sur le mur sud-est du porche.

Catégories taille de pierre, marbrerie
Structures rectangulaire
Matériaux grès, taillé, gravé
marbre uni, gris, découpé, gravé
Mesures l : 200.0
la : 91.0
h : 78.5
la : 95.0
Iconographies ornementation, livre, étole, bonnet, goupillon, croix
Précision représentations

Décor gravé sur la plaque commémorative : livre, étole, bonnet carré, croix et goupillon (attributs de prêtre).

Inscriptions & marques épitaphe, gravé, partiellement illisible
dédicace, gravé
Précision inscriptions

Épitaphe (en dix lignes sur la dalle funéraire, partiellement effacée) : [croix] [trois lignes effacées] / G. MIQUEU / CURÉ DE TARTAS / en 1848 [sic] / Mort le 11 Août 1872 / à l'âge de 78 ans / PIE JESU / DONA EIS REQUIEM SEMPITERNAM.

Inscription (sur la plaque commémorative) : À LA MÉMOIRE À JAMAIS BÉNIE / DE L'HOMME PAR EXCELLENCE DU DEVOIR, / DU PRÊTRE MODÈLE, / DU BIENFAITEUR GÉNÉREUX, / DE L'AMI FIDÈLE ! / - / LA VILLE DE TARTAS RECONNAISSANTE.

Précision état de conservation

Pierre de la dalle usée, épitaphe en partie effacée.

Statut de la propriété propriété de la commune

Références documentaires

Bibliographie
  • M. Miqueu, curé-doyen de Tartas. Aire-sur-l'Adour : L. Dehez, 1872.

  • LACROUTS Christian. Tartas et ses églises. Les Cordeliers, Saint-Jacques du bout du pont, Saint-Martin, Saint-Jacques. Dax : Centre généalogique des Landes, 2008.

    p. 22-23
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Maisonnave Jean-Philippe