Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Château La Colonilla

Dossier IA33003346 réalisé en 2010

Fiche

  • Vue d'ensemble.
    Vue d'ensemble.
  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • cuvage
    • chai
    • écurie
    • puits
    • mur de clôture
    • portail
Précision dénomination château viticole
Appellations La Colonilla
Parties constituantes non étudiées cuvage, chai, écurie, puits, mur de clôture, portail
Dénominations demeure
Aire d'étude et canton Estuaire de la Gironde (rive gauche) - Castelnau-de-Médoc
Adresse Commune : Margaux
Cadastre : 1826 C 1, 2, 3 ; 2008 AD 251

Aucun bâtiment ne figure à cet emplacement sur le cadastre de 1826. A cette même date, le Marquis de La Colonilla, propriétaire de Château Margaux et de ce terrain, le vend aux époux Gachet qui feront construire peu de temps après l'acquisition. Les héritiers Gachet vendent l'ensemble en 1880 à Jean Coumes, entrepreneur de travaux à Margaux. Aucune reconstruction de maison n'est mentionnée, en revanche il procède à des achats pour agrandir le terrain et fait poser ses initiales sur la façade de la maison. En 1881, les matrices cadastrales indiquent un agrandissement qui correspond probablement aux bâtiments de dépendance. Le cru n'est mentionné que dans l'édition de 1908 de l'ouvrage de Cocks et Féret. En 1922, le château appartient à Hubert Coumes qui produit 25 tonneaux d'un cru artisan.

Période(s) Principale : 2e quart 19e siècle
Principale : 4e quart 19e siècle

La maison à étage carré est entourée d'un jardin, accompagnée de bâtiments de dépendance et séparée de la rue par un mur de clôture à piliers maçonnés. De plan carré, elle est complétée sur sa façade postérieure de trois éléments qui abritaient un chai et une buanderie. La façade principale est composée de cinq travées, la travée centrale centrale étant délimitée par des jambes à bossage. La porte en arc segmentaire moulurée est ornée d'un mascaron entouré de feuillage. La porte-fenêtre de l'étage est dotée d'un garde-corps soutenu par des consoles à volutes et ornée d'une agrafe sculptée avec les lettres entrelacées JC (Jean Coumes). La travée centrale est couronnée d'un fronton semi-circulaire denticulé, et brisé dans sa partie inférieure pour abriter une table en brique ajourée. Les autres baies sont à chambranles moulurés à crossettes et agrafes, avec motifs de fleurs gravés au rez-de-chaussée et de pommes de pin à l'étage. Les allèges des fenêtres du rez-de-chaussée présentent des tables en briques pleines, tandis qu'à l'étage elles sont traitées en briques ajourées. Un couloir central présentant un décor peint de faux marbre distribue les pièces du rez-de-chaussée et permet l'accès à l'étage avec un escalier tournant. Au nord de la maison se trouvent les bâtiments de dépendance comprenant un cuvier (une cuve en ciment y est conservée), avec chai et bouteiller, une grange, une tonnellerie (avec cheminée), une forge (avec cheminée) et enfin un hangar et une écurie. Un puits est également situé dans le jardin.

Murs calcaire
pierre de taille
Toit ardoise
Étages en rez-de-chaussée, comble à surcroît, 1 étage carré
Élévations extérieures élévation ordonnancée
Couvertures toit à longs pans
croupe
Escaliers escalier intérieur : escalier tournant, suspendu
États conservations bon état
Techniques peinture
sculpture
Représentations monogramme pomme de pin fronton mascaron fleur

Estuaire

TRAVEE 5
FORBAIE arc segmentaire (porte) ; arc segmentaire (fenêtre) ; arc segmentaire (porte-fenêtre) ; linteau droit (fenêtre) ; crossettes (fenêtre) ; chambranle mouluré (porte) ; agrafe (fenêtre) ; agrafe ornée (porte) ; agrafe (porte-fenêtre)
POSRUE en alignement
POSPARC en retrait
VUE vue étendue
CLOT mur de clôture ; piliers de portail ; grille
Statut de la propriété propriété privée

Annexes

  • DOCUMENTATION COMPLEMENTAIRE

    - Collection particulière, Me Bunel, Margaux. Acte du 12 juillet 1880 passé devant Me Brachet, notaire à Margaux. Vente par Pierre-Isidore Gaston Gachet, docteur médecin demeurant à Margaux à Jean Coumes, entrepreneur de travaux demeurant à Margaux un emplacement situé au quartier de la Bèque.

    (Pierre-Isidore Gaston Gachet, docteur médecin demeurant à Margaux, représentant également Pierrette-Alice Rollé, son épouse, M. Pierre-Paul Labuchelle, négociant et Madame Marie Courrages son épouse, demeurant ensemble sur leur domaine de Bellevue commune de Macau, M. Aramand Lalanne, négociant et Marie Attié, son épouse demeurant ensemble à Macau, et M. Jean Stanislas Attié commis négociant demeurant aussi à Macau, célibataire, a vendu...)

    A M. Jean Coumes, entrepreneur de travaux de terrassement demeurant à Margaux, (...) un emplacement sur lequel existe un corps de logis de bâtisse situé à Margaux, quartier de la Bèque, lieu dit le petit Estonnat ou Lestonat, contenant environ quatorze-cent mètres (...).

    (...) qu´il appartenait à M. et Mme Gachet aïeux des vendeurs au moyen d´un échange fait entre eux et M. le Marquis de La Colonilla, propriétaire de château Margaux, en 1826 contre des (?) qui dépendaient partie de la communauté d´entre M et Mme Gachet, partie du patrimoine de Madame Gachet. Il n´existait pas alors de bâtiments sur le dit emplacement. M. et Mme Gachet ont fait construire peu de temps après cet échange (...).

    - Collection particulière, Me Bunel, Margaux. Acte du 7 février 1892 passé devant Me Jean Duga, notaire à Margaux. Vente par Jean Feuillerat à Jean Coumes un terrain situé au quartier de la Bèque.

    (...) un terrain situé au quartier de la Bèque, commune de Margaux, contenant environ six ares cinquante centiares, sous garantie, confrontant du levant à Coumes, acquéreur, du midi à Monneyres, du couchant à la route de Castelnau et du nord au chemin de la Bèque.

    - Collection particulière, Me Bunel, Margaux. Acte de donation à titre de partage anticipé, passé chez Me Goulard, notaire à Margaux et enregistré à Castelnau le 24 décembre 1907.

    Jean Coumes, surnommé Blanc et quelquefois Tourech ; M. Pierre, dit Hubert Coumes, entrepreneur de terrassements ; M. Jean, dit Georges Coumes, propriétaire.

    Les immeubles suivants :

    "un corps d´immeuble situé à Margaux quartier de la Bèque, au lieu dit le Petit Estonnat ou Lestonat, contenant environ 2050 m2, sol des bâtiments compris, consistant en une maison dénommée château la Colonilla, comprenant un rez-de-chaussée, un premier étage et un second étage mansardé en un chai et une buanderie attenant à la maison, avec grenier au-dessus, ensemble une écurie, un hangar, deux petits chais, un cuvier, une chambre pour les terrassiers et un magasin pour les outils, le tout d´un seul tenant et confrontant du levant à la place Saint-Michel, du midi à Monneyres, du couchant à la route de Castelnau et du nord au chemin de La Bèque.

    (...) Le corps d´immeuble désigné sous l´article 1er a été acquis par M. Coumes père, l´un des comparants, des héritiers Gachet pour la plus grande partie, moyennant 8000 francs (...). Depuis ces deux acquisitions, des améliorations et des augmentations ont été faites aux bâtiments. Une petite bande de terrain a en outre été incorporée au dit corps d´immeuble aux termes d´un acte sous signatures privées en date à Margaux du 30 juin 1900 (...)".

Références documentaires

Documents d'archives
  • Collection particulière, Me Bunel, Margaux. Acte du 7 février 1892 passé devant Me Jean Duga, notaire à Margaux . Vente par Jean Feuillerat à Jean Coumes un terrain situé au quartier de la Bèque.

  • Collection particulière, Me Bunel, Margaux. Acte du 12 juillet 1880 passé devant Me Brachet, notaire à Margaux. Vente par Pierre-Isidore Gaston Gachet, docteur médecin demeurant à Margaux à Jean Coumes, entrepreneur de travaux demeurant à Margaux un emplacement situé au quartier de la Bèque.

  • Collection particulière, Me Bunel, Margaux. Acte de donation à titre de partage anticipé , passé chez Me Goulard, notaire à Margaux et enregistré à Castelnau le 24 décembre 1907.

Bibliographie
  • COCKS Charles, FERET Edouard. Bordeaux et ses vins classés par ordre de mérite. Bordeaux : Féret, 1908, enrichie de 700 vues de châteaux viticoles (8e édition).

    p. 171
  • COCKS, Charles, FERET, Edouard. Bordeaux et ses vins classés par ordre de mérite. Bordeaux : 9e éd. Féret, 1922.

    p. 148
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Conseil départemental de la Gironde - Steimer Claire