Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
Église paroissiale Sainte-Madeleine de Bahus-Juzanx

5 statues du retable du maître-autel : Saint Jérôme, Saint Antoine abbé, Sainte Madeleine, anges

Dossier IM40006910 réalisé en 2018

Fiche

Dénominations statue
Titres Saint Jérôme
Saint Antoine abbé
Sainte Madeleine
anges
Aire d'étude et canton Saint-Sever
Adresse Commune : Montsoué
Lieu-dit : Bahus-Juzanx
Emplacement dans l'édifice chœur

L'exécution de ces statues revient probablement au signataire du retable, l’inconnu Garat, qui était sans doute un menuisier-sculpteur, à l'instar du saint-severin Chadel, auteur à la même époque du retable d'Audignon. Les choix iconographiques restent en revanche inexpliqués, du moins celui des deux ermites Jérôme (ou Zosime ?) et Antoine à la place habituelle des saints Pierre et Paul - à moins qu'ils ne complètent allusivement la figure de sainte Madeleine (patronne de l'église et autre figure d'ermite du désert) représentée au sommet du retable.

Période(s) Principale : 2e quart 18e siècle
Dates 1736, porte la date
Auteur(s) Auteur : Garat,
Garat

Sculpteur en Chalosse dans la première moitié du XVIIIe siècle.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
sculpteur, signature

Les figures en ronde-bosse du retable sont au nombre de cinq : les statues de saint Jérôme (ou de saint Zosime ?) et de saint Antoine occupent le registre médian des corps latéraux, respectivement à gauche et à droite ; la statue de sainte Madeleine, patronne de l'église, accompagnée de deux anges, est placée devant le panneau d'attique couronnant le corps central.

Statues en tilleul (?), monoxyles à l'exception des mains (assemblées par tourillons et clefs) et des attributs (pierre et ciboire de "Jérôme", tau et livre [?] d'Antoine), ainsi que des avant-bras des anges. Le revers est légèrement évidé (saints "Jérôme", Antoine et Madeleine) ou plat (anges). Les carnations sont peintes au naturel, les chevelures et les barbes peintes en noir, les vêtements et accessoires entièrement dorés à la feuille sur assiette rouge avec motifs décoratifs gravés en reparure (froc de saint Antoine). Les socles des statues des trois saints sont sculptés dans le même bloc que les figures ; les statues d'anges, fixées directement aux ailerons du panneau d'attique, sont dépourvues de socles.

Catégories sculpture
Structures d'applique revers évidé revers plat
Matériaux tilleul, en plusieurs éléments, (?), peint, polychrome, doré à la feuille d'or à l'eau
Mesures h : 150.0
:
la : 50.0
pr : 30.0
h : 130.0
h : 50.0
Iconographies saint Jérôme Docteur, pierre, ciboire
saint Antoine abbé, croix, livre
sainte Madeleine
ange, enfant
Précision représentations

La statue du corps latéral gauche représente un saint ermite au désert, le torse et les jambes nus, les hanches ceintes d'une draperie retenue sur l'avant-bras gauche, tenant un ciboire de la main gauche et une pierre de la droite : il peut s'agir de saint Jérôme - dont la pierre (avec laquelle il se frappait la poitrine) est l'un des attributs, mais non le ciboire - ou bien de saint Zosime, autre ermite souvent représenté avec un calice (par allusion à la communion de sainte Marie l'Égyptienne), dont le ciboire serait une évocation approximative. La statue du corps latéral droit figure saint Antoine abbé, le crâne tonsuré et la barbe longue, revêtu d'un froc à capuchon (frappé d'un tau) et scapulaire (gravé d'un semis de fleurettes à quatre pétales), les pieds nus, tenant un livre ouvert (sans doute la règle de l'ordre des Antonites) de la main droite et s'appuyant de la gauche sur son bâton en tau. Sainte Madeleine est vêtue d'une robe bouffante à la taille, retenue par une ceinture, sur laquelle est jeté un manteau aux pans flottants agrafé sur la poitrine ; elle tient les mains ouvertes devant elle (et dépourvues d'attribut). Elle est flanquée de deux anges enfants, nus mais dotés d'un linge de pudeur, étendant les bras en un geste de monstration, possible allusion au ravissement de la sainte au ciel.

Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre À signaler
Protections classé au titre objet, 1983/04/29

Références documentaires

Documents d'archives
  • Dossier de pré-inventaire de la commune de Montsoué, 1969.

    Service du patrimoine et de l'Inventaire, région Aquitaine
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Maisonnave Jean-Philippe