Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Cuvier du Château Lousteauneuf

Dossier IA33004077 réalisé en 2013

Fiche

Dossiers de synthèse

Précision dénomination château viticole
Appellations Château Lousteauneuf
Parties constituantes non étudiées logement, cuvage, puits, resserre
Dénominations chai
Aire d'étude et canton Estuaire de la Gironde (rive gauche)
Adresse Commune : Valeyrac
Lieu-dit : l' Ousteau Neuf
Cadastre : 1831 C2 575, 576 ; 2011 C3 810, 1005 à 1007
Précisions

Sur la carte de Belleyme (1763-1764), une construction est signalée au lieu-dit Loustauneuf.

Sur le plan cadastral de 1831, la propriété compte deux bâtiments, une maison et un bâtiment rural. Il s’agit d’une propriété viticole produisant une vingtaine de tonneaux de vin rouge.

D'après le registre des augmentations-diminutions de la matrice cadastrale, une augmentation de construction est effectuée en 1862 et une construction nouvelle en 1878. Cela correspond à des travaux de modernisation des bâtiments.

Le cuvier à étage a probablement été bâti à la fin du 19e siècle permettant une production plus importante : on passe de 50 tonneaux de vin en 1898 à 100 en 1908. C’est également en 1908 que le domaine prend le nom de Château Lousteauneuf. La propriété appartient à la famille Guiraud jusque dans les années 1960.

De nouveaux bâtiments viticoles sont construits au début des années 1990. Quelques années plus tard, les dépendances agricoles, à l’est, sont remaniées pour y accueillir les bureaux.

Période(s) Principale : 3e quart 19e siècle
Principale : limite 19e siècle 20e siècle
Secondaire : 4e quart 20e siècle

Le domaine est situé au sud-ouest de la commune. Les bâtiments sont établis au cœur du vignoble.

Le cuvier s’élève sur un étage. La vendange est réceptionnée par une porte haute, percée dans le mur gouttereau et formant pignon. Cette porte est abritée par le toit débordant reposant sur des aisseliers. La façade est en moellon enduit avec la pierre de taille laissée apparente pour l’encadrement des baies et les chaînages.

Le logis, situé au sud-ouest du cuvier, est remanié.

Les dépendances agricoles, à l’est, ont également été remaniées pour accueillir les bureaux.

Murs calcaire moellon enduit
Toit tuile creuse
Couvertures toit à longs pans
appentis
Typologies cuvier médocain
Statut de la propriété propriété privée

Annexes

  • Extrait de Bordeaux et ses vins, 1893

    "Le vignoble de Lousteauneuf, d’une contenance totale d’environ 25 hectares de terres graveleuses à sous-sol argileux, doit atteindre sous peu une production moyenne de 75 tonneaux. Complanté principalement en cabernet-sauvignon, il donne un vin qui a de la finesse et du bouquet."

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Gironde. 3 P 538 : Matrices cadastrales, 1853 - 1891.

    Archives départementales de la Gironde : 3 P 538
Documents figurés
  • Carte géométrique de la Guyenne dite Carte de Belleyme, feuille n°6, levés vers 1763-1764, éch. 1/43200 env.

  • Plan cadastral napoléonien, 1831.

    Archives départementales de la Gironde : 3 P 538
Bibliographie
  • COCKS Charles, FERET Edouard. Bordeaux et ses vins classés par ordre de mérite. Bordeaux : Féret, 1868 (2e édition).

  • COCKS Charles, FERET Edouard. Bordeaux et ses vins classés par ordre de mérite. Bordeaux : Féret, 1898, revue et augmentée de 450 vues de châteaux viticoles (7e édition).

  • COCKS Charles, FERET Edouard. Bordeaux et ses vins classés par ordre de mérite. Bordeaux : Féret, 1908, enrichie de 700 vues de châteaux viticoles (8e édition).

(c) Conseil départemental de la Gironde ; (c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Bordes Caroline