Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
Église paroissiale Saint-Remi

Croix de procession

Dossier IM40005683 réalisé en 2014

Fiche

Dénominations croix de procession
Aire d'étude et canton Mugron
Adresse Commune : Hauriet
Emplacement dans l'édifice sacristie

Des croix similaires sont conservées à Belhade (réf. IM40001757), Labrit (réf. IM40002945) et Estigarde (réf. IM40003264). Le modèle date de la fin du XVIIe siècle ou du début du XVIIIe, mais les moules semblent avoir été remployées jusqu'au début du XIXe siècle, témoin la croix datée 1812 conservée à Horsarrieu (réf. IM40003530), à proximité immédiate de Hauriet.

Période(s) Principale : limite 17e siècle 18e siècle

Douille emboîtante ; Christ (revers creux) et titulus fondus et rivés ; fleurons des extrémités à double face, fondus, repercés et soudés, volutes à double face rivées de part et d'autre du montant.

Catégories bronze d'art
Matériaux bronze, ciselé, ajouré, décor en ronde bosse, décor en bas relief, décor rapporté, doré
Mesures h : 43.0
h : 45.0
la : 38.5
h : 15.0
Iconographies Christ en croix, INRI
ornementation, angelot
Précision représentations

Christ représenté mort, les pieds cloués l'un sur l'autre, les hanches ceintes d'un périzonium noué sur la hanche dextre (la tête était à l'origine entourée d'un nimbe en forme de soleil) ; titulus : écriteau rectangulaire encadré de cuirs découpés et de deux angelots aux ailes déployées ; angelot aux ailes déployées sommées d'un fleuron en graine aux extrémités du montant et de la traverse ; de part et d'autre du montant, une volute à feuilles et rosace entourée d'une tresse.

États conservations manque
mauvais état
Précision état de conservation

Il manque la hampe, un nœud (sans doute en forme de sphère aplatie montée en coquille, comme pour les autres exemplaires connus ; le pas de vis est conservé) et une collerette au-dessus, ainsi qu'un nimbe en forme de soleil rayonnant derrière la tête du Christ (trou de fixation à la croisée) et probablement une Vierge à l'Enfant au revers du montant. La dorure, encore en bon état en 1992, est actuellement très dégradée.

Croix d'un modèle répandu au tournant des XVIIe et XVIIIe siècles ; l'exemplaire a conservé les volutes rapportées qui flanquent le montant, mais a perdu sa hampe, son nœud et sa collerette

Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre À signaler
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Maisonnave Jean-Philippe