Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
Église paroissiale Saint-Jean-Baptiste (Saint-Barthélemy)

Croix de cimetière

Dossier IM40005206 réalisé en 2013

Fiche

Dénominations croix de cimetière
Aire d'étude et canton Montfort-en-Chalosse
Adresse Commune : Poyartin
Emplacement dans l'édifice cimetière, allée nord

La croix porte la date 1847 forgée à la base du montant.

Période(s) Principale : 2e quart 19e siècle
Dates 1847, porte la date
Stade de création de peinture
d'estampe

Croix en fer forgé peinte en noir, fixée sur un socle en calcaire appareillé et mouluré à ressaut médian (plinthe en talon renversé, corniche en doucine droite), reposant lui-même sur un triple degré moderne en ciment. Un grand étai bifide en fer forgé renforce la croix sur sa face est. Les éléments décoratifs forgés à l'intérieur des bras sont fixés à l'aide de billes étampées ; les instruments de la Passion rapportés sur la croix sont en fer découpé, estampé et forgé.

Catégories maçonnerie, taille de pierre, ferronnerie
Structures plan, carré
Matériaux calcaire, appareillé
fer, forgé, peint
Précision dimensions

Dimensions non prises.

Iconographies La Croix, Les instruments de la Passion, coq, INRI, soleil
ornementation, console, volute
Précision représentations

La croix est ornée de panneaux ajourés à cercles et volutes à l'intérieur du montant et de la traverse, et de motifs de volutes sécantes aux extrémités des bras ; quatre consoles en S épaulent le bas du montant. Les instruments de la Passion sont forgés et soudés : soleil rayonnant (ou Sainte Face ?) et couronne d'épines à la croisée, titulus dans la partie supérieure du montant, coq au sommet du montant, colonne de la Flagellation et marteau sur la partie dextre de la traverse, tenailles et main sur la partie senestre, lance et porte-éponge en sautoir.

Inscriptions & marques date, forgé
Précision inscriptions

Date (forgée à la base du montant) : 1847.

États conservations oeuvre restaurée
manque
Précision état de conservation

La main sur la traverse, manquante en 1991, a été rétablie ou refaite avant 2013. Le coq sommital, doré en 1991, a été repeint en noir. Il manque l'extrémité du porte-éponge.

Statut de la propriété propriété de la commune
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Maisonnave Jean-Philippe