Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
Église paroissiale Notre-Dame de Lagastet

Croix d'autel

Dossier IM40006440 réalisé en 2016

Fiche

Dénominations croix d'autel
Aire d'étude et canton Saint-Sever
Adresse Commune : Aurice
Lieu-dit : Lagastet
Emplacement dans l'édifice sacristie

La base et le nœud de cette croix, qui devait faire partie d'une garniture d'autel avec chandeliers, sont inspirés d'un chandelier mosellan du XIIe siècle, dont le dessin fut publié par Adolphe Didron dans les Annales archéologiques en 1850. Au moins deux fabriques d'ornements religieux, celle de la Veuve E. Haussaire de Paris et celle des Favier de Lyon, copièrent le modèle pour leur production : le chandelier figure sous le n° 19 du catalogue Haussaire paru en 1899.

Période(s) Principale : limite 19e siècle 20e siècle
Lieu d'exécution Commune : Lyon
Auteur(s) Auteur : Haussaire, dit(e) Veuve E. Haussaire,
Haussaire , dit(e) Veuve E. Haussaire

Veuve et successeur d'Ernest Haussaire, fabricant-marchand d'ornements religieux à Paris à la fin du XIXe siècle. La fabrique ("vitraux, mobilier, sculpture") fut fondée en 1874 par les frères François et Ernest Haussaire. Le siège de la maison était situé à Paris (59 ter, rue Bonaparte), les ateliers à Reims (24, rue Lesage) et à Lille (18, rue des Stations) à partir de 1892.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
fabricant d'ornements religieux, marchand, attribution par travaux historiques

Croix de style néoroman en bronze doré à la galvanoplastie. Base triangulaire ajourée, tige tubulaire, nœud et collerette toriques ; Christ et titulus fondus et rapportés.

Catégories bronze d'art
Structures pied, triangulaire
Matériaux bronze, ajouré, ciselé, doré à la galvanoplastie
Mesures h : 55.0
Iconographies Christ en croix, Le Tétramorphe
ornementation, animal fabuleux, griffe, rinceau, perle, palmette, fleur de lys
Précision représentations

Griffes d'oiseau, monstres ailés cynocéphales tête-bêche, palmettes et entrelacs perlés sur la base, rinceaux sur le nœud ; fleurons en fleur de lys et symboles des évangélistes dans des médaillons circulaires perlés aux extrémités des bras, gloire constituée de cercles et de volutes à la croisée ; Christ "roman" à perizonium long et plissé, représenté mort.

Statut de la propriété propriété de la commune

Références documentaires

Documents d'archives
  • Catalogue de la maison veuve E. Haussaire, fabricant-marchand à Paris, 1899.

    p. 2, n° 19
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Maisonnave Jean-Philippe