Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Collège Saint-Elme

Dossier IA33001888 inclus dans Boulevard Deganne à Arcachon réalisé en 2011

Fiche

Appellations dite collège Saint-Elme
Parties constituantes non étudiées chapelle
Dénominations école
Aire d'étude et canton Arcachon (commune)
Adresse Commune : Arcachon
Adresse : 50 boulevard Deganne
Cadastre : 2013 AP 204

Adalbert Deganne, maire d'Arcachon, est le créateur du collège Saint-Ferdinand. La guerre de 1870 met à mal l'établissement qui est alors loué au Révérend Père Baudrand. Le Père Dominicain y installe une École centrale maritime commerciale. L'établissement ne comprend alors qu'un corps de bâtiment le long du boulevard. Le succès est tel que les locaux doivent être agrandis. Il est fait appel à l'architecte bordelais Louis-Michel Garros. Les bâtiments (ailes du bâtiment central, et bâtiments délimitant la cour à l'arrière) ont été livrés en 1878 et 1879. La section marine de l'école est fermée en 1880, le collège prend alors le nom de Collège Saint-Elme. La chapelle du collège étant devenue trop petite, il est décidé d'en édifier une nouvelle dont la première pierre est posée en 1893. Supprimés en France en 1790, les dominicains y sont restaurés en 1850 par le Père Henri Lacordaire. Le 7 juillet 1904, le Président du Conseil Émile Combes fait adopter une loi interdisant à toutes les congrégations religieuses d'enseigner. A Arcachon, le maire Veyrier-Montagnères confirme que la décision d'expulsion des Dominicains est irrévocable. Ils seront remplacés par des professeurs de l’État. Ils reviennent finalement enseigner en 1920. Saint-Elme est aujourd'hui un établissement géré par un organisme de gestion des établissements de l'enseignement catholique (OGEC) association loi 1901. La partie lycée compte 9 classes et un peu plus de 200 élèves, le collège comprend 12 classes pour environ 380 élèves.

Période(s) Principale : 4e quart 19e siècle
Dates 1878, daté par source
1893, daté par source
Auteur(s) Personnalité : Baudrand père dominicain, commanditaire, attribution par source
Auteur : Garros Louis-Michel,
Louis-Michel Garros (1833 - 1911)

Louis-Michel Garros (1833-1911) est diplômé de l’École des Beaux-Arts de Paris. Il installe son agence au 14 rue Lecoq à Bordeaux. Son fils Alexandre (1867-1953) prend sa suite, suivi par son propre fils Louis (1895-1956). Michel, fils de Louis, né en 1923, fait de même.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par source

L'établissement comprend différents corps de bâtiments : un long corps avec ailes en retour (élévation sur le boulevard, brique, chaînes d'angle en pierre, toit à longs pans couvert d'ardoise, pignons découverts), des bâtiments de salles de classes délimitant la cour (1 étage, toit à deux pans, tuile mécanique), une chapelle en croix latine, à 2 clochers en façade.

Murs brique
Toit ardoise
Étages rez-de-chaussée, 1 étage carré
Couvertures toit à longs pans
pignon découvert
Statut de la propriété propriété d'une personne morale

Références documentaires

Bibliographie
  • BOYE Michel. Arcachon de A à Z. Saint-Cyr-sur-Loire : Alan Sutton, 2009.

    P. 52-54
  • COTTIN François, COTTIN Françoise. Le bassin d'Arcachon, à l'âge d'or des villas et des voiliers. Bordeaux : l'Horizon chimérique, 2003.

    P. 158-162 (Ill.)
Périodiques
  • CASTET Roger, HANNOYER Francis. "La brique de Biganos". Bulletin de la Société historique et archéologique d'Arcachon et du Pays de Buch, n° 129, 3eme trimestre 2006.

    P. 13
  • RAGOT Jacques. "Histoire de l'école Saint-Elme d'Arcachon" (1ère partie). Bulletin de la Société historique et archéologique d'Arcachon et du Pays de Buch, n° 120, 2eme trimestre 2004.

    P. 1-35
  • RAGOT Jacques. "Histoire de l'école Saint-Elme d'Arcachon" (2eme partie). Bulletin de la Société historique et archéologique d'Arcachon et du Pays de Buch, n° 121, 3eme trimestre 2004.

    P. 1-12

Liens web

(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Charneau Bertrand