Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Collège, actuellement lycée Jaufré-Rudel

Dossier IA33004538 réalisé en 2010

Fiche

Appellations Jaufré-Rudel
Destinations lycée
Parties constituantes non étudiées chapelle
Dénominations collège
Aire d'étude et canton Estuaire de la Gironde (rive droite)
Adresse Commune : Blaye
Adresse : 2 rue Urbain-Chasseloup
Cadastre : 1832 B3 1538, 1543, 1547, 1549, 1550 ; 2015 AM 381

Un premier établissement d'enseignement destiné à l'éducation des jeunes filles, dispensé par des religieuses "minimettes" (sœurs éponymes de la rue des "Nolettes"), existe, semble-t-il, dès les années 1740 dans une maison affectée à cet effet. Un siècle plus tard, la commune décide de la création d'un collège sous les auspices du sous-préfet Haussmann, autorisée par ordonnance royale du 4 novembre 1842. Selon la tradition, les locaux sont installés dans cette même maison, louée au conseiller général Pierre Jérôme Brun, à charge pour la commune d'en faire l'acquisition. C'est chose faite l'année suivante, avec l'achat de plusieurs bâtiments et d'un vaste emplacement, ainsi qu'un chai, afin d'établir une construction nouvelle. Les travaux de réparation des anciens locaux et de construction d'une nouvelle aile, adjugés en 1843 à l'entrepreneur Eymery fils, sont achevés en 1846. La construction d'un dortoir et d'une étude sont engagés et achevés l'année suivante à l'emplacement d'un bâtiment rural et dans le prolongement du corps de bâtiment sur rue. Une première chapelle ainsi que le local d'un aumônier sont aménagés dès cette époque. Confrontée à la concurrence d'un établissement confessionnel et à des problèmes financiers, la municipalité décide en 1853 de la concession du collège à des ecclésiastiques. Des travaux sont mentionnés en 1860, réalisés par l'entrepreneur Bernard Chaudet, également adjudicataire en 1863 de la construction dans la cour d'une chapelle, édifiée sur les plans de l'architecte J. Hosteing et bénie en juillet 1864. Face au déclin de l'établissement et à des besoins nouveaux, la commune décide, en 1868, du rétablissement du collège, autorisé par un décret de l'année suivante.

Un cabinet de physique et chimie est construit en 1869. Le collège étant bientôt jugé insuffisant, l'acquisition d'un immeuble enclavé pour son agrandissement est effectué en 1875 ; l'adjudication pour des travaux de grosses réparations intervient la même année.

Des travaux de réparation et de restauration sont mentionnés entre 1886 et 1889, dont est notamment adjudicataire l'entrepreneur Chaudet jeune, mais la campagne la plus importante intervient au début du 20e siècle avec un ambitieux projet d'agrandissement. Le percement d'une rue nouvelle, perpendiculaire à la rue Jaufré-Rudel avec laquelle elle communique, appelée d'abord rue du Collège puis Urbain-Chasseloup, autorise l'aménagement d'un nouvel accès à l'îlot. Le premier projet de construction réalisé en 1910 par l'architecte blayais Lucien Nadaud est refusé par l'administration de l'Instruction publique, qui impose l'architecte des Monuments historiques et de l'Université Ernest Lacombe, avec Nadaud comme collaborateur (bientôt écarté du chantier). Le projet, qui nécessite l'acquisition de la maison Jollet, est approuvé en 1913, complété par la remise en état de la façade sur rue ; les travaux sont achevés avec quelque retard en 1915. Les marquises des préaux sont installées d'après un devis de 1920 d'Ernest Lacombe.

L'établissement prend le nom de "collège Jaufré Rudel", du nom du troubadour blayais, en 1933.

Des agrandissements limités et quelques démolitions sont signalées dans les années 1960, alors que le collège passe d'un statut communal à celui de lycée nationalisé mixte. L'établissement devient uniquement lycée de second cycle en 1972, après l'inauguration du nouveau collège.

Après la décentralisation des années 1980 et le rattachement du lycée à la Région, une nouvelle entrée est créée rue Urbain-Chasseloup ainsi qu'une vaste extension dans la cour en 1991-1995, comprenant notamment le bâtiment de la vie scolaire, le CDI et le bâtiment scientifique, réalisée par les architectes Michel Camborde, Jean-Michel Lamaison et Paul Zaruba.

Période(s) Principale : 2e quart 19e siècle
Principale : 1er quart 20e siècle
Principale : 4e quart 20e siècle
Secondaire : 3e quart 19e siècle
Secondaire : 4e quart 19e siècle
Dates
Auteur(s) Auteur : Hosteing Jules,
Jules Hosteing

En activité dans la seconde moitié du 19e siècle. Père de l'architecte E. Hosteing : signe J. Hosteing et fils dans les années 1880. Indiqué au début des années 1860 comme architecte à Lesparre en Médoc, il est par la suite domicilié au 148, rue Judaïque à Bordeaux, selon les annuaires professionnels.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par source
Auteur : Lacombe Ernest,
Ernest Lacombe

Mentionné comme architecte de l'Université en 1920, installé 4, rue Buhan à Bordeaux (AM, Blaye).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte des Monuments historiques, attribution par source
Auteur : Nadaud Lucien
Lucien Nadaud

Fils d'Aurélien Nadaud, architecte à Blaye, époux de Claire Aline Gélineau (nièce du docteur Gélineau) en décembre 1902. Mort sans postérité.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.

Auteur : Eymery,
Eymery

Qualifié d'Eymery fils en 1846. Un certain Félix Emerit est connu par ailleurs comme tailleur de pierre rue du Marché à Blaye, dans les années 1870 (matrice cadastrale).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
entrepreneur, attribution par source
Auteur : Chaudet Bernard,
Bernard Chaudet ( - 1891)

Entrepreneur à Blaye, connu sous le nom de Chaudet aîné, décédé en 1891 (L'Espérance, 20 décembre 1891, p. 4).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
entrepreneur, attribution par source

L'actuel lycée général occupe un vaste îlot en périphérie du bourg ancien, aligné sur la rue Jaufré-Rudel et délimité par la rue Urbain-Chasseloup. Avec le lycée professionnel de l'Estuaire situé en face, l'ensemble, avoisiné par quelques maisons particulières, fait figure de "cité scolaire". Les bâtiments sont organisés aujourd'hui depuis le corps d'entrée rue Urbain-Chasseloup, articulé avec une vaste cour intérieure arborée par la nouvelle aile construite dans les années 1990. Le bâtiment dit de la "salle des professeurs" et celui de l'administration, en L, ferment la cour au nord. Ces deux bâtiments, les plus anciens de l'établissement, sont bâtis en moellon calcaire. Une cave voûtée en berceau, vestige de l'ancienne maison, subsiste sous une partie du bâtiment de la salle des professeurs. Sa façade sur la rue comporte un léger avant-corps de 3 travées surmonté par un fronton triangulaire, correspondant à l'ancienne entrée ménagée dans le niveau de soubassement. La porte en ressaut est surmontée par les armoiries de la ville et l'inscription : LYCÉE MIXTE / JAUFRE RUDEL ; le parement de façade est constitué d'un enduit d'imitation formant un faux-appareil à bossage. Le bâtiment "B", ancien internat de 2 étages, est bâti en moellon avec chaînes et harpes apparentes. Les escaliers des différents bâtiments sont dans-œuvre, tournant à retour avec jour. Les derniers bâtiments à avoir été édifiés sont en béton préfabriqué et sablé, ouverts de larges vitrages.

Murs calcaire moellon enduit
Toit tuile creuse, tuile mécanique
Étages étage de soubassement, rez-de-chaussée surélevé, 2 étages carrés
Couvrements voûte en berceau plein-cintre
Élévations extérieures élévation à travées
Couvertures toit à longs pans pignon couvert
croupe
Escaliers escalier dans-oeuvre : escalier tournant à retours avec jour, en maçonnerie
Techniques sculpture
Représentations armoiries
Précision représentations

Les armoiries de la ville de Blaye sont sculptées au-dessus du portail d'entrée de la rue Jaufré-Rudel.

Annexes

  • Présentation du mobilier du lycée Jaufré-Rudel

    Bâtiment dit de la salle des professeurs, corridor :

    - Tableau commémoratif des morts de la guerre de 1914-1918. Plaque de marbre, inscription AUX MAÎTRES ET AUX ANCIENS ÉLÈVES / DU COLLÈGE DE BLAYE / MORTS POUR LA PATRIE 1914-1918 et liste des morts. Signé : JAMET MARBRIER GRAV(EU)R B(ORDEAU)X. Reliefs en bronze (ou plâtre teinté ?).

    - Médaillon dédié à Jean Dubosq. Tableau en bois, médaillon en bronze, Inscription : JEAN DUBOSQ 1830-1896 / FONDATEUR DE L'ASSOCIATION DES ANCIENS ÉLÈVES DU LYCÉE DE BLAYE EN 1880. Signature P. MORA.

    - Tableau de Louis David. Huile sur toile, signature A. ASTOUL 1929. Inscription : Louis David (1852-1942), avocat à Blaye, président de chambre à la cour d'appel de Bordeaux, président des anciens élèves du collège de Blaye (dépôt de la société des Amis du Vieux Blaye).

Références documentaires

Documents d'archives
  • Établissement du collège, 1842-1843. Travaux, 1860. Concession du collège, 1853-1859. Construction, agrandissement, 1842-1847. Construction d'une chapelle, 1863-1870. Projet de création d'un collège d'enseignement secondaire classique, 1868-1875. Projet d'agrandissement, 1875. Restauration, 1886-1889. Projet d'agrandissement, 1910. Agrandissement, 1913-1915.

    Archives départementales de la Gironde : 2 O 859
  • Commission départementale des Monuments historiques. Blaye : dossiers de construction et de restauration (1839-1906).

    [documents numérisés, en ligne sur le site des Archives départementales de la Gironde]

    Chapelle du collège, 1863. Archives départementales de la Gironde : 156 T 1-A
  • Matrice cadastrale, registre des augmentations et diminutions, 1836-fin du 19e siècle.

    Archives municipales, Blaye : non coté.
  • Collège et lycée de Blaye, 1920-1986 : travaux divers.

    Archives municipales, Blaye : Non coté (local services techniques, 2 boites)
Documents figurés
  • Plan et élévation pour la construction de la chapelle du collège de Blaye, par Hosteing J. (architecte), s.d. Dessin sur calque, encre et lavis.

    Archives départementales de la Gironde : 2 O 859
  • Plan, avec mention du "nouveau collège", n.s., s.d.. Dessin à l'encre.

    Archives municipales, Blaye : M2 [chemise 13]
Bibliographie
  • BIROLLEAU-BRISSAC Paulette. Histoire de Blaye. Bordeaux : Ed. de la Société des Amis du Vieux Blaye, 1968.

    P. 244-245, 260-261, 263-266, 277.
  • CHAIGNE Yann. L'Architecture des lycées en Aquitaine de 1986 à 2006 : Les étapes d'une quête identitaire post-décentralisation. Thèse d'histoire de la l'art sous la direction de Marc Saboya, Université Bordeaux 3, 2009.

    Vol. I, p. 56-59, 79-82 ; Vol. II, p. 103-106
  • COTTON DE BENNETOT Arlette. Petit dictionnaire des rues de Blaye. Bordeaux : Imprimerie Biscaye, 1983.

    P. 66-67.
Périodiques
  • L´ESPERANCE. Journal de l´arrondissement de Blaye, littérature, beaux-arts, commerce, agriculture et annonces, 1836-1904.

    [exemplaires en ligne sur le site Gallica.fr : https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb32768861f]

    29 août 1869, p. 2 ; 21 novembre 1886, p. 2.

Liens web

(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Conseil départemental de la Gironde - Beschi Alain