Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
Église paroissiale Sainte-Catherine

Clôture de sanctuaire

Dossier IM40006784 réalisé en 2017

Fiche

Dénominations clôture de choeur
Aire d'étude et canton Saint-Sever
Adresse Commune : Montaut
Adresse :
Emplacement dans l'édifice chœur et collatéral ouest (chapelle du Sacré-Cœur)

Le motif central de cette clôture (trophée liturgique) figure au catalogue de 1849 des fonderies du Val d'Osne (planche 725, cote A). En août 1856, le peintre Raymond Peyruquéou, de Saint-Sever, peignit et dora "la table sainte" (et "la rampe qui va à la chaire") : il s'agit probablement de la clôture actuelle, peut-être nouvellement acquise.

Période(s) Principale : milieu 19e siècle
Stade de création oeuvre de série
Commune : Osne-le-Val
Auteur(s) Auteur : Société anonyme des hauts-fourneaux et fonderies du Val d'Osne ,
Société anonyme des hauts-fourneaux et fonderies du Val d'Osne
Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
fabrique, attribution par travaux historiques
Auteur : Peyruquéou Raymond,
Raymond Peyruquéou (1826 - 1893)

Peintre décorateur né à Tartas le 8 février 1826, fils du charpentier Antoine Peyruquéou (Laurède 1781 - Tartas 1866) et de Jeanne Pejac (1792-1884), et cousin du menuisier ébéniste Pierre Félix Peyruquéou (1847-après 1910). Il s'installa à Saint-Sever comme peintre-vitrier et décorateur et y mourut en 1893. Son fils Raphaël lui succéda à la tête de l'atelier familial.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
peintre, doreur, attribution par source

Clôture de plan droit fermant le chœur et la chapelle du Sacré-Cœur dans le collatéral ouest ; deux portillons à battants jumelés, l'un ouvrant sur le chœur, l'autre sur la chapelle ; trois panneaux dormants, dont l'un coudé en retour d'équerre à l'extrémité orientale. Clôture en fonte peinte en vert et doré, appui en chêne teinté et ciré. Décor fondu dans la masse, à revers plat sauf pour les motifs figurés, double face.

Catégories fonderie, ferronnerie, menuiserie
Structures battant, 4
Matériaux fonte de fer, fondu, décor en relief, décor dans la masse, peint, peint faux or
Mesures h : 76.0
la : 1021.0
la : 114.0
la : 116.0
Iconographies Pélican mystique, ostensoir, ciboire, calice, IHS, Triangle trinitaire, encensoir, mitre, crosse, croix, trophée liturgique
ornementation, rinceau, rose, pilastre, médaillon, ange, blé, raisin
Précision représentations

Rinceaux sur la traverse inférieure ; remplages à roses quadrilobées sur la traverse supérieure ; barreaux à embouts tréflés ; portillons séparés par des pilastres à chapiteau feuillagé. Portillon du Sacré-Cœur décoré d'un ciboire (battant de gauche) et d'un calice sur des nuées avec IHS dans une gloire (battant de droite) ; portillon du chœur décoré d'un Pélican mystique (battant de gauche) et d'un ostensoir (battant de droite), ces quatre symboles eucharistiques entourés de rinceaux et de palmettes romaines. Dormant central décoré d'un trophée liturgique : triangle trinitaire (avec nom de Jéhovah) dans une gloire, encensoir, mitre, crosse, croix épiscopale ; de part et d'autre, deux pilastres néo-Renaissance avec médaillons à tête angélique, épis de blé et grappe de raisin.

États conservations repeint

La clôture a été classée fautivement comme une œuvre du XVIIIe siècle en fer forgé.

Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre À signaler
Protections classé au titre objet, 1976/05/10
Précisions sur la protection

Arrêté de protection : maître-autel, retable, tableau (martyre d'une sainte), 2 statues (saint Pierre, saint Paul), tabernacle, exposition, 6 chandeliers, croix d'autel, 2 tableaux (saint François de Sales, saint Charles Borromée), grille de communion (fer forgé, XVIIIe siècle).

Références documentaires

Documents d'archives
  • Registre paroissial de Montaut, 1845-1951.

    p. 39-40 (année 1856) Archives communales, Montaut
Documents figurés
  • Planche 725, extraite du catalogue de la Société Anonyme des Hauts-Fourneaux et Fonderies du Val-d'Osne (volume 3), [s.d.], [Collection particulière]

Liens web

(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Fascianella Linda