Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
Cathédrale Notre-Dame

Clôture de chœur

Dossier IM40004464 réalisé en 2012

Fiche

Dénominations clôture de choeur
Titres
Aire d'étude et canton Dax sud
Adresse Commune : Dax
Adresse : place de la Cathédrale place Roger-Ducos
Emplacement dans l'édifice choeur

Cette clôture fut installée en 1868 aux frais d'Hippolyte Goujon-Girardot (1803-1873), archiprêtre de la cathédrale de 1847 à 1872, dont le monogramme figure en plusieurs endroits de l'ouvrage (son tombeau est au cimetière Saint-Pierre, réf. IM40004344). Ce don précède de quelques années la vaste campagne de décoration du chœur (incluant le pavement, réf. IM40004424) et de la chapelle de la Vierge réalisée à partir de 1871 à l'initiative du même abbé Goujon. La partie occidentale de la clôture, supprimée lors du réaménagement du chœur liturgique sous Mgr Sarrabère et aujourd'hui déposée dans les combles de l'église, porte la signature du serrurier dacquois Courtiau. Celui-ci reçut de la fabrique, selon un mémoire rédigé par l'architecte Sanguinet en août 1878, une somme de 740,70 francs, qui semble correspondre à d'autres travaux moins importants exécutés pour la chapelle de la Vierge en 1872-1873. Courtiau, "serrurier et marchand de fer et métaux à Dax" avait aussi été expert en avril 1864 dans une affaire de cloche fêlée à Saint-Pandelon, près de Dax (réf. IM40004213).

Période(s) Principale : 3e quart 19e siècle
Dates 1868, porte la date
Lieu d'exécution Commune : Dax
Auteur(s) Auteur : Courtiau,
Courtiau

Ferronnier / serrurier à Dax.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
ferronnier, signature, attribution par source
Personnalité : Goujon-Girardot Hippolyte,
Hippolyte Goujon-Girardot (1803 - 1873)

Archiprêtre de la cathédrale de Dax de 1847 à 1872, mort en janvier 1873.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
donateur, attribution par source

La clôture est presque entièrement en fer forgé, à l'exception de quelques détails comme les chapiteaux des montants des deux portes, en fonte moulée. Elle ferme le chœur liturgique sur son côté occidental et sur ses deux premières travées - les deux travées suivantes et le fond du chœur étant clôturés par des grilles basses en fonte sur mur-bahut, plus tardives et n'appartenant pas à l'ensemble (non étudiées). La clôture antérieure, formant table de communion (actuellement déposée), est composée d'un portillon médian à deux battants encadré de deux longs panneaux dormants (dont les extrémités à petits panneaux verticaux simulent des dés). La première travée du chœur est fermée par des grilles dormantes, montant de fond ; la deuxième travée par de grandes portes à deux battants flanquées d'étroits panneaux dormants. Fers carrés pour les montants et traverses, carrés, ronds et cintrés pour les motifs décoratifs ; assemblage par soudure, billes étampées, bagues carrées et rivets ; poignées des deux portes en bronze doré. Le décor était originellement rehaussé de dorure (du moins celui de la clôture antérieure).

Catégories ferronnerie
Structures battant, 6
Matériaux fer, forgé, étampé, relevé, peint
fonte de fer, peint
Mesures h : 309.0
la : 349.0
Précision dimensions

Dimensions des clôtures à porte de la 2e travée ; clôtures dormantes de la 1ère travée : h = 220,5 ; la = 349. Clôture antérieure (table de communion) : h = 83 (72,5 sans les tenons de la base) ; panneaux dormants : la = 294 (chacun).

Iconographies IHS, MA, ciboire
ornementation, lambrequin, palmette, volute, médaillon
Précision représentations

Décor de la clôture antérieure (table de communion) : médaillon circulaire avec monogramme en anglaises, entouré de palmettes et inscrit dans un cadre à rosettes médianes et cartouches angulaires à graines (portillon) ; grand cartouche cordiforme à enroulements, rosettes, tiges feuillues, palmettes et lambrequin, entourant un ciboire rayonnant (panneaux dormants, partie centrale), volutes en C et en S dessinant des vases à culot godronné et anses (panneaux dormants, faux dés latéraux).

Décor des grilles dormantes de la 1ère travée du chœur : volutes et cercles combinés entourant, au centre, un médaillon ovale avec le monogramme M.A., croix et motifs en forme de dais et de lanterne en amortissement des montants, rosettes vissées, perles.

Décor des grilles et portes de la 2e travée : pilastres cannelés couronnés de chapiteaux composites, grand cartouche médian avec le monogramme M.A., cartouche inférieur avec le monogramme JH, motifs d'amortissement en forme de globe crucifère timbré du monogramme J.H.S. et flanqué de deux panaches à l'aplomb des montants (panneaux dormants latéraux) ; barreaux constitués d'un réseau de volutes en C juxtaposées, surmontant un panneau ovale horizontal à enroulements et surmontés d'un tympan cintré garni d'un cartouche à volutes et amorti par une palmette de style Louis XIV (battants de la porte).

Inscriptions & marques signature, gravé
inscription concernant le commanditaire, monogramme, initiale, forgé
date, forgé
Précision inscriptions

Signature (gravée en lettres anglaises sur la base de l'un des pilastres ou faux dormants de la table de communion déposée) : Fait par / Courtiau / Dax. Monogramme du commanditaire et donateur (forgé sur le médaillon central des battants des portes nord et sud et sur deux panneaux dormants de la table de communion) : HG (en lettres anglaises entrelacées). Initiales du commanditaire et date (sur les grilles nord-ouest et sud-ouest de la clôture) : HG / 1868. Initiales (sur le panneau inférieur des dormants latéraux des deux portes) : JH.

États conservations remaniement
Précision état de conservation

La partie occidentale de la clôture (table de communion) est déposée dans les combles de l'église depuis les années 1980 ; complète et en bon état, elle a toutefois perdu aujourd'hui en grande partie la dorure qui rehaussait encore en 1992 certains détails décoratifs (ciboires, rosettes, volutes).

Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre À signaler

Références documentaires

Documents d'archives
  • Monographie paroissiale de la cathédrale, par l'archiprêtre Pierre Lorreyte, vers 1887.

    Archives départementales des Landes : 16 J 19
  • Inventaire des biens de la mense et de la fabrique, 5 février 1906.

    Archives départementales des Landes : 70 V 107/15-17
  • Cathédrale : travaux, entretien, réparations, agrandissement, toiture, remise en état des grilles, 1791-1967.

    Archives municipales, Dax : 9 M 1
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Maisonnave Jean-Philippe