Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
Église paroissiale Saint-Jean-Baptiste

Cloche

Dossier IM40003914 réalisé en 2011

Fiche

Dénominations cloche
Aire d'étude et canton Dax sud
Adresse Commune : Siest
Emplacement dans l'édifice clocher

Cette cloche fut exécutée en 1920 par la fonderie tarbaise Dencausse (après la mort d'Ursulin Dencausse). Elle fut fondue avec le matériau d'une cloche de 1753, classée au titre des monuments historiques, qui portait l'inscription :"Ora pro nobis, parrain Lafitte curé, marraine Marie de Lourre" (inventaire de 1906). Cette refonte illégale fut, semble-t-il, due à une erreur du maire Berniolles, nouvellement élu en 1919, comme le mentionne une lettre du préfet des Landes, datée de 1921 et conservée aux Archives départementales : "Un arrêté du 5 novembre 1912 a classé dans l'église de Siest une cloche de bronze datée de 1753. / Or, en signant l'état concernant le récolement de cette cloche, le maire de la commune a mentionné qu'elle avait été refondue en avril 1920. / M. le ministre de l'Instruction publique n'ayant pas autorisé cette refonte [...], il en résulte que l'autorité locale a enfreint les prescriptions de l'article 22 de la loi du 31 décembre 1913 [...]" La cloche de 1920 se signale par la présence de deux battants jumelés, combinaison destinée à varier les sons et à multiplier les possibilités musicales de l'instrument. Son parrain est probablement Arthur de Roll-Montpellier (1867-1927), propriétaire du château de Lasalle à Siest, situé à quelques mètres de l'église.

Période(s) Principale : 1er quart 20e siècle
Dates 1920, porte la date
Lieu d'exécution Édifice ou site : Midi-Pyrénées, 65, Tarbes
Auteur(s) Auteur : Dencausse Ursulin,
Ursulin Dencausse (1825 - 1910)

Né à Dumes en 1825, mort à Tarbes ou à Biarrotte en 1910. Fonde sa fabrique de cloches à Tarbes et à Soues. Père de Jean-Louis-Ursulin (1861-1931), qui lui succède dès avant 1908.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
fondeur de cloches

Cloche suspendue, de volée ; tintement par actionnement manuel ; couronne d'anses usuelle ; haut mouton en bois (orme ?) en deux éléments, à quatre brides rondes et deux plates ; deux battants en fer, l'un de forme allongée, l'autre à bout renflé, accrochés à une corde de tintement par l'intermédiaire d'anneaux. Le mouton est fixé à un important beffroi de charpente, de plan carré.

Catégories fonderie de cloches
Matériaux bronze
Précision dimensions

h = 70 (au cerveau) ; d = 68.

Iconographies Immaculée Conception
ornementation, frise, croix
Précision représentations

Immaculée Conception (debout sur une nuée, la tête nimbée d'étoiles) : sur le vase ; frises de rinceaux de part et d'autre de la dédicace, frise de feuilles et de pistils à la faussure ; croix grecque fleuronnée et nimbée avec calice rayonnant au milieu de la dédicace (marque de fondeur).

Inscriptions & marques dédicace
signature
date, fondu
Précision inscriptions

Dédicace en trois lignes sur le vase supérieur : JEAN BAPTISTE BERNIOLLES MAIRE DE SIEST EMILE COULOUMERE CURE DE ST-LON / M DE ROLL-MONTPELLIER PARRAIN CLARISSE BROCAS MARRAINE / 1920 FONDUE A TARBES PAR U. DENCAUSSE.

Statut de la propriété propriété de la commune

Références documentaires

Bibliographie
  • FAIVRE Jean-Bernard, MATÉOS Vincent. Cloches, sonnailles, carillons en pays landais. Bordeaux : Le Festin, 2011.

    p. 55
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Maisonnave Jean-Philippe