Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
Église paroissiale Saint-Laurent

Cloche (n° 4) dite saint Vincent de Paul

Dossier IM40005991 réalisé en 2014

Fiche

Dénominations cloche
Numérotation artificielle 4
Appellations dite saint Vincent de Paul
Aire d'étude et canton Mugron
Adresse Commune : Mugron
Emplacement dans l'édifice clocher

Cette cloche, destinée à la nouvelle église à peine achevée, porte la marque du fondeur tarbais Ursulin Dencausse (alors installé à Soues, près de la capitale bigourdane) et la date 1866. Les archives de la paroisse conservent le traité passé avec le fondeur le 27 mai pour la "fonte d'une cloche pour l'horloge". L'instrument fut monté au clocher de l'église avec les autres cloches et inauguré solennellement le 22 juillet, jour de la fête de saint Vincent de Paul à qui la cloche est dédiée.

Le parrain, Jean-Pierre de Lagarrigue, né en 1814, était le troisième fils de Jacques de Lagarrigue et de Jeanne de Lannefranque. La marraine, Jeanne-Uranie Despouys (1829-1899), était la fille du maire, le notaire Pierre Jean Despouys, successeur l'année précédente de Bernard-Roch Domenger à la tête de la commune. Le maire Despouys mourut dès le 6 octobre de la même année 1866.

Période(s) Principale : 3e quart 19e siècle
Dates 1866, porte la date, daté par source
Lieu d'exécution Édifice ou site : Midi-Pyrénées, 65, Tarbes
Auteur(s) Auteur : Dencausse Ursulin,
Ursulin Dencausse (1825 - 1910)

Né à Dumes en 1825, mort à Tarbes ou à Biarrotte en 1910. Fonde sa fabrique de cloches à Tarbes et à Soues. Père de Jean-Louis-Ursulin (1861-1931), qui lui succède dès avant 1908.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
fondeur de cloches

Cloche suspendue, de volée ; tintement par actionnement électrique ; mouton en fonte de fer, à deux ferrements ronds ; battant à bout sphérique, en fer.

Catégories fonderie de cloches
Matériaux bronze
Précision dimensions

Dimensions non prises.

Iconographies La Croix
Précision représentations

Croix à rinceaux sur le vase.

Inscriptions & marques dédicace, fondu
signature, fondu
date, fondu
Précision inscriptions

Dédicace (sur le vase supérieur, en deux lignes) : SANCTI VINCENTI A PAULO ORA PRO NOBIS PIERRE ADOLPHE BOURRUS CURE JEAN DESPOUYS ANCIEN NOTAIRE MAIRE DE MUGRON / JEAN PIERRE DE LAGARRIGUE ET MELLE JEANNE DESPOUYS PARRAINS. Signature et date : URSULIN DENCAUSSE FONDEUR TARBES 1866.

États conservations partie remplacée
Précision état de conservation

Le mouton en fonte est moderne.

Statut de la propriété propriété de la commune

Annexes

  • Extrait du registre paroissial de Mugron (1842-1950) concernant la fonte d'une cloche par Ursulin Dencausse, 1866 (AP Mugron)

    - [p. 38] "1866. Fonte d'une cloche pour l'horloge à placer dans l'église neuve. / L'histoire de la paroisse n'offre rien de bien intéressant depuis ce moment [de la reconstruction de l'église] jusqu'au mois de février où M. le Curé [...] comprit aussi que, puisque le moment approchait où le clocher étant terminé devait recevoir les cloches, il serait opportun de demander en même temps le vote d'une 4e cloche destinée à compléter l'harmonie de notre sonnerie. M. Despouys [maire de Mugron], toujours plein des meilleures intentions, se fit le patron et l'avocat de nos désirs ; toutefois, il ne put pas obtenir de son conseil, qui se voyait en face d'autres dépenses fort considérables pour le nivellement de la place de l’Église, autre chose que le vote de la 4e cloche [...]. / M. le Curé fut chargé de se mettre en relation avec M. Dencausse, fondeur à Tarbes et exploiteur de la boîte à chapelets, invention [...] destinée à rendre plus facile le maniement de nos deux grandes cloches. Le traité fut passé le 27 mai entre M. le Maire et le fondeur qui s'engageait à fournir une cloche devant donner le mi. Elle pèserait environ 80 ou 90 kilog. et serait composée de 4/5 de cuivre rouge et de 1/5 d'étain Banca-Batavia brillant. Il la garantit pour la casse pendant 5 ans. Le premier des cinq ans est accordé pour l'essai du son et de l'harmonie. Si elle vient à faire défaut à l'une de ces considérations, il doit l'échanger autant de fois que besoin sera à ses frais. Il la rendra franco à la station la plus convenable. Les boîtes à chapelets seront fournies à 40 f. la paire. / Cette affaire fut ainsi réglée le 22 juillet de cette année, jour de la solennité de St Vincent de Paul à qui était dédiée cette cloche. M. le Curé, assisté de son nouveau vicaire, M. l'abbé Castaing, successeur de M. l'abbé Dutreuilh nommé à la cure de Garein, fit la bénédiction solennelle de cette cloche qui fut montée au clocher en même temps que les autres. / Nous choisîmes comme marraine Melle Uranie Despouys, fille de notre respectable Maire, et comme parrain M. Jean de Lagarrigue chevalier. Nous ne pouvions pas oublier les efforts bienveillants de M. le Maire auprès de de son conseil et d'autre part la condescendance pleine de courtoisie de tous ces messieurs, nous ne pouvions pas oublier non plus que la famille de Lagarrigue / [p. 39] possédait un précieux parchemin démontrant sa descendance du glorieux St Vincent de Paul, et d'autre part que la famille Despouys avait donné une de ses filles à la Congrégation des filles de la charité de St Vincent de Paul ; elle était morte sur la terre étrangère dans une glorieuse mission remplie avec autant de dévouement que de piété auprès des Chinois. / C'est pour ces motifs que nous crûmes devoir nous arrêter à ce choix du parrain et de la marraine. / La marraine offrit comme présent à l'église une très belle aube que l'adresse de ses sœurs lui aida à coudre et à préparer. / Le parrain offrit comme présent seize mètres de toile très fine dont le fil avait été filé et préparé par la vénérable Mme de Lagarrigue sa mère. Cette toile a été employée à nappes d'autel et nappes de communion. [...]"

Références documentaires

Documents d'archives
  • Registre paroissial de l'église de Mugron (1842-1950) ("Diocèse d'Aire, paroisse de Mugron, doyenné de Mugron. Registre paroissial de l'église de Mugron à commencer du 25 août 1842").

    p. 69 (année 1876) Archives paroissiales, Mugron
  • Inventaire des biens dépendant de la fabrique, 5 février 1906.

    Archives départementales des Landes : 70 V 236/9
  • Monographie paroissiale de Mugron, vers 1890.

    Archives départementales des Landes : 16 J 18 b
  • FOIX Vincent, abbé. Monographie paroissiale de Mugron et Nerbis. 1885.

    Archives départementales des Landes : 2 F 966-1 et 2
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Maisonnave Jean-Philippe