Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
Église paroissiale Saint-Martin

Cloche (n° 2)

Dossier IM40004939 réalisé en 2013

Fiche

Dénominations cloche
Numérotation artificielle 2
Aire d'étude et canton Montfort-en-Chalosse
Adresse Commune : Gousse
Emplacement dans l'édifice clocher

Cette cloche, seul vestige de quelque ancienneté conservé après la reconstruction de l'église en 1886, fut fondue au début du XIXe siècle par l'Orthézien Jacques Domercq, mort en 1814 (voir J.-B. Faivre, V. Matéos, Cloches, sonnailles, carillons en pays landais, 2011, p. 90). D'autres œuvres du même fondeur ont été recensées dans les églises de Lamothe (1806), Lévignacq (1807), Tilh (1807), Horsarrieu (1808), Nassiet (1811) et Gaas (1815, cloche livrée par sa veuve), ainsi qu'à l'église d'Onard, voisine de Gousse (réf. IM40005119). Cette dernière, fondue en 1813, est ornée de l'aigle impérial napoléonien. La frise de fleurs de lys qui décore la cloche de Gousse permet, en revanche, de dater l'instrument entre le mois d'avril 1814 (retour de Louis XVIII) et la fin de la même année (époque probable du décès du fondeur).

Le parrain, le maire Jean-Baptiste Paul Édouard Destouesse, fut le père d'Armand Destouesse, qui offrit l'autel de saint Joseph après la reconstruction de l'église en 1886 (réf. IM40004927), et dont l'épouse Jeanne-Armande parraina la grande cloche de l'église en 1875 (réf. IM40004938). La marraine, Catherine Cardenau (Gamarde 1775 - Pontonx 1842), femme en 1797 du médecin Bernard Mancamp ou Marcamp, était la petite-fille d'Anne Destouesse, épouse Cardenau, et cousinait par elle avec le parrain de la cloche.

Dates 1814, daté par travaux historiques
Lieu d'exécution Commune : Orthez
Auteur(s) Auteur : Domercq Jacques,
Jacques Domercq ( - 1814)

Fondeur de cloches à Orthez (Basses-Pyrénées). Probablement mort en 1814 (sa veuve livre en juillet 1815 la cloche fondue pour l'église de Gaas).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
fondeur de cloches, signature

Cloche suspendue de volée ; tintement par actionnement électrique ; couronne d'anses usuelle ; battant en poire, en fonte (remplacé) ; mouton en fonte de fer, en barre, à deux brides, peint en rouge (remplaçant un mouton en chêne ou orme actuellement déposé dans la chambre des cloches).

Catégories fonderie de cloches
Matériaux bronze
Mesures h : 48.0
d : 53.5
Iconographies La Croix
ornementation, fleur de lys, fleuron
Précision représentations

Sur le vase, une croix sur socle, le tout orné de rinceaux ; frise de fleurs de lys au cerveau ; fleurons de part et d'autre des lignes de la dédicace.

Inscriptions & marques dédicace, fondu
signature, fondu
Précision inscriptions

Dédicace (en six lignes sur une face du vase, les N inversés) : [fleur de lys] / PARREIN / M JN BTE PAUL / EDOUARD DESTOUESSE MAIRE / MARRAINE / MDE MARCAMP / NEE CATHERINE CARDENAU.

Marque de fondeur (dans un médaillon ovale cantonné d'étoiles, à l'intérieur d'un cartel rectangulaire vertical) : "ME FECIT DOMERCQ" entourant le monogramme entrelacé "JD" en anglaises.

États conservations partie remplacée
Précision état de conservation

Le mouton d'origine en chêne ou orme, actuellement déposé au sol dans la chambre des cloches, a été remplacé par un joug en fonte. Le battant en fonte est aussi une réfection récente. La cloche a été tournée d'un quart de tour.

Statut de la propriété propriété de la commune

Références documentaires

Documents d'archives
  • Monographie paroissiale de Saint-Jean-de-Lier et Gousse, par le curé Léon Duvivé, décembre 1888.

    Archives départementales des Landes : 16 J 19
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Maisonnave Jean-Philippe