Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
Église paroissiale Saint-Martin

Cloche (n° 1)

Dossier IM40005544 réalisé en 2014

Fiche

Dénominations cloche
Numérotation artificielle 1
Aire d'étude et canton Mugron
Adresse Commune : Caupenne
Emplacement dans l'édifice clocher

Comme l'indique sa dédicace, cette cloche fut fondue en 1627 pour l'église Notre-Dame de Heugas (actuel canton de Dax sud, réf. IA40001548), sous le ministère du curé Bernard de Sarremeian (ou Sarremejean). La marque du fondeur, aux initiales I B, a été identifiée par Bernard Faivre et Vincent Matéos comme celle du "saintier" itinérant d'origine lorraine Jean Bajolet. Selon les mêmes auteurs, l'instrument, réquisitionné à Heugas pendant la Révolution, fut sauvé de la fonte en 1801 grâce à l'autorisation donnée à la commune de Caupenne de le récupérer au dépôt de Saint-Sever, en remplacement de la cloche fêlée de sa propre église. Une autre cloche, datée de 1632 et provenant de l'église Saint-Michel de Sabres, fut aussi récupérée par la paroisse de Caupenne, mais elle fut refondue en 1877 par le fondeur dacquois L.-R. Delestan (réf. IM40005545).

Le mouton et le battant (peut-être déjà remplacés en 1801 ?) ont été déposés au cours des dernières décennies au profit de nouvelles pièces par la maison Bodet.

Dates 1627, porte la date
Auteur(s) Auteur : Bajolet Jean,
Jean Bajolet

Fondeur de cloches itinérant ("saintier") d'origine lorraine ; travailla dans les Landes de Gascogne dans les années 1620.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
fondeur de cloches, signature
Auteur : Bodet,
Bodet

Entreprise créée par Paul Bodet en 1868, spécialisée dans l'horlogerie et les équipements campanaires.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
fondeur de cloches, signature

Cloche suspendue, de volée ; tintement par actionnement électrique ; couronne d'anses usuelle ; mouton en barre, en fonte de fer, à quatre brides rondes (remplacé) ; battant à bout sphérique, en fonte (remplacé) ; inscription et ornements : empreintes avec dossiers, dossiers juxtaposés par lettre. L'ancien battant en fer forgé, à bout percé et pourvu de sa bélière, est déposé sur le sol de la chambre des cloches.

Catégories fonderie de cloches
Matériaux bronze, fondu, décor en bas relief, décor rapporté
Mesures h : 77.0
h : 64.0
d : 80.0
Iconographies Calvaire, La Croix
ornementation, rinceau, filet
Précision représentations

Bandeau médian à rinceaux et petits vases couverts, autres dossiers au décor identique en complément des lignes de la dédicace ; triple filet à la faussure et à la pince, filets simples de part et d'autre de l'inscription sur le vase supérieur. Sur la face est, une croix à double traverse sur socle pyramidal à trois degrés, le tout garni de rinceaux ; au-dessus de la croix, un petit dossier rectangulaire vertical représentant le Calvaire (Christ en croix entre la Vierge et saint Jean) entre deux colonnettes balustres. Sur la face ouest, une autre croix à rinceaux, mais à traverse unique ; un petit dossier avec la Vierge à l'Enfant entre deux colonnettes balustres. Sur la face nord, un troisième dossier à personnages (non lisible) et la marque ornée du fondeur (voir inscriptions et marques).

Inscriptions & marques dédicace, fondu, français
marque d'auteur, fondu
Précision inscriptions

Dédicace en deux lignes sur le vase supérieur : [croix sur socle] IHS MRA FAICTE A ESTE LA PRESANTE CLOCHE POVR LESGLI3E NRE DAME DE HEVGAS [croix et chapelet] 1627 / ESTANT CVRE MRE BERNARD DE SARREMEIAN PBRE. [le "Z" de "esglize" remplacé par un 3, le "R"de "Nre Dame" surmonté d'une petite fleur de lys].

Marque de fondeur (sur la seconde ligne de la dédicace, en cinq dossiers) : dossier central avec écu portant une cloche entre les lettres I B ; de part et d'autre, dossiers avec les lettres I et B ; aux extrémités, dossiers avec, à gauche, une petite croix sur un chapelet, à droite une petite croix sur socle.

États conservations partie remplacée
Précision état de conservation

Le mouton et le battant sont modernes. Forte usure et ébréchure à la pince.

Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre À signaler
Protections inscrit au titre objet, 1992/11/05

Références documentaires

Documents d'archives
  • Monographie paroissiale de Caupenne, par le curé Darrieutort, mai 1881.

    Archives départementales des Landes : 16 J 16 b
  • Inventaire des biens dépendant de la fabrique, 5 mars 1906.

    Archives départementales des Landes : 70 V 93/9
Bibliographie
  • FAIVRE Jean-Bernard, MATÉOS Vincent. Cloches, sonnailles, carillons en pays landais. Bordeaux : Le Festin, 2011.

    p. 12, 87
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Maisonnave Jean-Philippe