Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
Église paroissiale Saint-Pierre de Brocas

Cloche (n° 1)

Dossier IM40006863 réalisé en 2017

Fiche

Dénominations cloche
Numérotation artificielle 1
Aire d'étude et canton Saint-Sever
Adresse Commune : Montaut
Lieu-dit : Brocas
Adresse :
Emplacement dans l'édifice clocher

L'église de Brocas n'a longtemps disposé que d'une seule cloche, refondue en 1853, peut-être par Tourmeau fils, de Mont-de-Marsan, auteur la même année d'une cloche pour l'église Sainte-Catherine du bourg. En 1905, le fondeur dacquois Gustave Delestan fournit une seconde cloche, qui eut pour parrains Jean-Baptiste Lannevère et Marie Du Sault (voir annexe). Le registre paroissial signale ensuite l'installation à Brocas, en 1937, d'une cloche (donnant le si bémol) par le fondeur tarbais Marcel Fourcade, pour la somme de 2.112 francs : elle résulte certainement de la refonte de la cloche de 1853. L'abbé Lamaignère, dans sa monographie de 1943, mentionne les deux cloches alors présentes au beffroi, celle de 1905 (Delestan) et celle de 1937 (Fourcade). La première fut finalement refondue par le même Fourcade au cours de l'année mariale 1954, sous le ministère du curé Roger Dufourcq : c'est l'instrument ici étudié.

Période(s) Principale : 3e quart 20e siècle
Dates 1954, porte la date
Lieu d'exécution Commune : Tarbes
Édifice ou site : Midi-Pyrénées, 65, Tarbes
Auteur(s) Auteur : Fourcade Marcel
Marcel Fourcade

Fondeur de cloches à Tarbes, successeur de la maison Dencausse vers 1921-1923.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.

Grosse cloche suspendue, de volée ; tintement par actionnement mécanique ; couronne d'anses usuelle ; mouton fixé sur un beffroi charpenté ; levier de la sonnerie en fer forgé ; battant en poire à bout sphérique.

Catégories fonderie de cloches
Structures suspendu
Matériaux bronze, fondu à la cire perdue, décor en relief
fer, forgé
Mesures h : 84.0
h : 98.0
d : 97.0
Iconographies Immaculée Conception, Calvaire, Sacré-Coeur, Sainte Face, Agneau mystique
ornementation, arcature, laurier
Précision représentations

Sur le vase : Calvaire avec sainte Madeleine, Immaculée Conception, Sacré-Cœur. Au milieu de la dédicace sur le vase supérieur : médaillon avec la Sainte face, médaillon avec l'Agneau mystique sur le livre aux sept sceaux. De part et d'autre de la dédicace : arcature gothique à remplage en accolades fleurdelisées. A la faussure : frise de laurier.

Inscriptions & marques dédicace, latin, français
signature, fondu
date, fondu
Précision inscriptions

Dédicace (en deux lignes sur le vase supérieur) : MARIE IMMACULEE VEILLEZ SUR NOUS / A FULGURE ET TEMPESTATE LIBERA NOS DOMINE. Inscription et date (en cinq lignes au milieu du vase) : PARRAIN JOSEPH SARRAMIA / MARRAINE JEANNE DAUDIGEOS NEE BRETHES / CURE ROGER DUFOURCQ / GEORGES SANSOUBE / ANNEE MARIALE 1954. Signature (à la faussure) : M FOURCADE INGENIEUR ICAM FONDEUR A TARBES.

Statut de la propriété propriété de la commune

Annexes

  • Extrait du registre paroissial de Montaut : note de l'abbé Lafitte au sujet de la cloche de Saint-Pierre de Brocas fondue en 1905 [puis refondue en 1954]

    P. 2 (1908) : "Deux ou trois ans avant sa mort [de Jean-Baptiste Lannevère], on me demanda à Brocas de faire refondre la plus petite des deux cloches, fêlée depuis déjà quelque temps. Une souscription s’ouvrit et Lannevère étant le personnage le plus en vue, je songeai naturellement à lui pour le parrainage. Un jour que je le rencontrai, avant de lui parler du rôle honorable que je lui réservais, je lui marquai mon espoir qu’il allait faire bonne figure parmi les donateurs ; mais je reçus une rebuffade. "Voyez-vous, me dit-il, j’ai donné jusqu’à l’heure [sic], que les autres donnent maintenant." Je n’insistai pas et contai ma mésaventure à un de ses vieux amis. À quelque temps de là je rencontrai cette même personne. "J’ai vu Lannevère, me dit-il, et lorsque je lui ai dit votre intention de le faire parrain, mais ne voulant rien donner il s’était exclu lui-même, il a failli en perdre la tête, tâchez donc de le voir ; il est désolé de son refus et je crois qu’il va bien faire les choses." Il les fit en effet magnifiquement. La forte somme qu’il versa permit de transformer la petite cloche en la plus grande, il prit de plus à son compte l’achat d’un joug en fonte et tous les frais d’installation. Et voilà comment son nom figure glorieusement sur la cloche à côté de celui de la marraine, Mme du Sault."

  • Extrait de : Raphaël Lamaignère, "L'église de Brocas"

    Deux cloches sont logées au beffroi, et portent ces inscriptions : "A fulgure et tempestate, libera nos, Domine. Marie Immaculée, jubilé 1904. Parrain : J. Bte Lanevère (sic) ; marraine: dame Marie du Sault. - Curé : H. Lafitte - Maire : M. Blanc. - G. Delestan, fondeur à Dax. 1905"- "Joanna-Helena, pro patria gratias ago precesque fundo. - C Sansoube, maire. - H. Lafitte, curé. - Jean Lafitte Labaoucoume, parrain - Hélène Fescaux-Labat, marraine. - M. Fourcade, ingénieur ICAM, fondeur à Tarbes. - 1937.

Références documentaires

Documents d'archives
  • Registre paroissial de Montaut, 1845-1951.

    Archives communales, Montaut
Bibliographie
  • LAMAIGNÈRE Raphaël, abbé. L’église de Brocas. État descriptif en 1943. Recopié d'après le manuscrit de l'auteur par Philippe Dubedout. 1943.

(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Fascianella Linda