Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
Église paroissiale Saint-Jean-Baptiste

Cloche de chœur

Dossier IM40005339 réalisé en 2013

Fiche

Dénominations cloche de choeur
Aire d'étude et canton Montfort-en-Chalosse
Adresse Commune : Saint-Jean-de-Lier
Emplacement dans l'édifice sacristie

Cette cloche de chœur, dépourvue de marque de fondeur, porte la date 1812, qui est aussi celle de la grosse cloche de l'église, signée par les fondeurs espagnols Pierre Bodega et Nicolas Ygual (réf. IM40005337). Elle peut donc leur être attribuée avec vraisemblance. Elle présente en outre les mêmes défauts de fonte que la grosse cloche, indices d'une fonte exécutée sur place.

Période(s) Principale : 1er quart 19e siècle
Dates 1812, porte la date
Lieu d'exécution Commune : Saint-Jean-de-Lier
Auteur(s) Auteur : Bodega Pierre,
Pierre Bodega

Fondeur de cloches d'origine espagnole, actif en Chalosse au début du 19e siècle, associé de Nicolas Ygual.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
fondeur de cloches, (?), signature
Auteur : Ygual Nicolas,
Nicolas Ygual

Fondeur de cloches d'origine espagnole, actif dans les Landes de Gascogne au début du 19e siècle, associé de Pierre Bodega.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
fondeur de cloches, (?), signature

Anse unique percée de trois trous pour le passage des brides, battant en fer forgé.

Catégories fonderie de cloches
Matériaux bronze
Mesures h : 29.5
h : 40.5
d : 37.0
:
Précision dimensions

Épaisseur du bord : 23 millimètres ; épaisseur de l'anse : 2 cm.

Iconographies ornementation, filet
Précision représentations

Deux filets à la faussure, deux autres à la pince.

Inscriptions & marques dédicace, latin, fondu
date, fondu
Précision inscriptions

Dédicace et date (en une ligne au cerveau) : SIT NOMEN DOMINI BENEDICTUM AN 1812.

États conservations oeuvre déposée
Précision état de conservation

Autrefois accrochée au-dessus de la porte de la sacristie (où se voient encore les tiges d'ancrage en fer forgé), la cloche est aujourd'hui déposée au sol dans la sacristie.

Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre À signaler

Références documentaires

Bibliographie
  • FAIVRE Jean-Bernard, MATÉOS Vincent. Cloches, sonnailles, carillons en pays landais. Bordeaux : Le Festin, 2011.

    p. 88, 94
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Maisonnave Jean-Philippe