Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Cité scolaire Laure-Gatet

Dossier IA24009606 réalisé en 2018

Fiche

Précision dénomination Lycée général et technologique
Appellations Collège communal d'enseignement féminin puis Lycée de jeunes filles puis Lycée général et technologique dit Cité scolaire Laure-Gatet
Dénominations lycée
Aire d'étude et canton Nouvelle-Aquitaine
Adresse Commune : Périgueux
Adresse : 25 avenue Georges-Pompidou
Cadastre : 2018 AX 332, 333

Le collège communal d'enseignement féminin de Périgueux est créé le 18 aout 1906. Il est installé dans des locaux existants de la rue Ernest-Guillier. Ces locaux sont ensuite intégrés dans le domaine de Bellussières, sur la route de Paris, devenue avenue de Paris puis avenue Georges Pompidou.

À la fin de l'année 1929 un incendie occasionne d'importants travaux qui s'échelonnent de 1931 à 1933, menés selon les plans de l'architecte Paul Cocula. Le chantier inclue l'extension d'une aile en vue de la création future d'un lycée. Le 1er octobre 1937, l'établissement devient le lycée de jeunes filles de Périgueux. Les bâtiments sont rénovés et agrandis de 1950 à 1954 par l'architecte Legendre (l'aile construite en 1933 est agrandie).

Une "Extension maxima du lycée d'Etat féminin" est projetée en 1968. L'ensemble étant sous la direction de l'architecte d'opération Louis Savreux et l'architecte coordonnateur Pierre Mathé (voir annexes en liens).

Le lycée prend le nom de lycée Laure Gatet par arrêté préfectoral du 11 juin 1969. Il devient un lycée mixte.

Œuvre du 1% artistique :

La décoration monumentale (1969-1971), dans le cadre du 1% artistique, consiste en 1 panneau de céramique à l'entrée principale, un autre dans le hall de ce même bâtiment par l'artiste Paul Corriger et une statue "la matière et l'esprit" par le sculpteur Halbout du Tanney (signé et daté : 1972).

Le programme prévisionnel d'investissement numéro 2 (ici depuis 1998) prévoie une rénovation des bâtiments conduite par les architectes Paul Ségura et Gérard Tenaillon (voir le lien). Le programme comprend la création d'un centre de documentation et d'information (CDI) et d'un foyer pour les élèves. Le lycée (bâtiment A, voir plan) est rénové.

La dernière phase de restructuration a débuté en 2015. Le bâtiment B (le plus ancien) est démoli en février 2016 pour permettre la construction d'un pont à passerelles ("pont de liaison") entre les bâtiments B et C. Le chantier est terminé en septembre 2017. L'agence Tenaillon intervient dans le cadre du PPI n°3 (années 2000) sur la longue barre principale du lycée : ajout de la galerie vitrée.

Période(s) Principale : 1er quart 20e siècle
Principale : 3e quart 20e siècle
Principale : 1er quart 21e siècle
Dates 1906, daté par source
1933, daté par source
1970, daté par source
2017, daté par source
Auteur(s) Auteur : Cocula Paul,
Paul Cocula

Paul Cocula est architecte d'opération pour l'hôpital, centre hospitalier Dujarric-de-la-Rivière (1937-1949), 80 avenue Georges-Pompidou à Périgueux. Il est architecte de l'église paroissiale de Montignac. Il dirige les travaux après l'incendie de 1929, du collège de jeunes filles (devenu ensuite lycée Laure Gatet) de Périgueux.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, maître de l'oeuvre, attribution par source
Auteur : Ségura Paul,
Paul Ségura

L’agence PAUL SEGURA ARCHITECTURE, dirigée par Paul SEGURA, architecte D.P.L.G. (Diplômé Par Le Gouvernement), met l’homme au centre de ses réflexions et conçoit des projets fonctionnels et évolutifs correspondant au mode de vie et aux souhaits des utilisateurs (site de l'agence, 2018).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par source
Auteur : Tenaillon Gérard,
Gérard Tenaillon

Gérard Tenaillon : Lascheyssias, 24460 Agonac

https://www.archicontemporaine.org/RMA/p-8-lg0-Maison-Ten.htm?fiche_id=2504


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par source
Auteur : Savreux Louis,
Louis Savreux

Louis Savreux : architecte DPLG, urbaniste diplômé de l'Institut d'urbanisme de Paris (17, rue Besdin, Périgueux [en 1968]).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par source
Auteur : Halbout du Tanney Georges,
Georges Halbout du Tanney (1865 - 1986)

De son vrai nom Georges Halbout, est un sculpteur français, né à Paris le 15 décembre 1895, décédé à Bourdeilles (Dordogne) le 7 juin 1986.

(Curriculum : voir le lien dans le dossier)

L'artiste :

Sculpture, céramique, médaille, dessin Artiste figuratif, il s’inspire au cours de sa carrière des grands auteurs classiques ainsi que des ouvrages d’histoire et d’histoire de l’art, lus pendant ses études. Séjour de deux ans à la Villa Abd-el-Tif, Alger, il partage un atelier avec Paul Belmondo ; rencontre Charles Despiau dont il devient disciple. Élève à l’école des Beaux-arts (atelier du sculpteur Jean Boucher pendant six ans)Élève à l’école des Arts décoratifs (section sculpture)Élève à l’école Germain Pilon (section dessin). Officier de la Légion d’Honneur, 1950, officier des Palmes académiques, 1949. Prix Abd-el-Tif, 1929. Prix Blumenthal de la Fondation américaine pour l’Art français, 1928. Professeur de sculpture à l’école des Beaux-arts de Caen jusqu’en 1966. Professeur d’anatomie à l’École supérieure des Arts appliqués. Quelques expositions présentant l’œuvre de l’artiste- rétrospective « Georges Halbout, sculpteur (1895-1986) », Abbaye de Brantôme,1991- exposition hommage à Georges Halbout au Musée du Périgord, Périgueux (Dordogne), 1987- exposition à la Société des Artistes Boursiers de la Seine- participe aux Salons des Artistes Animaliers, d’Automne, ou encore des Artistes Français. Il ne fit jamais d'expositions personnelles.

Sélection d’œuvres exécutées par l’artiste :

- médailles pour la Monnaie de Paris

- Monument aux Morts des Régiments du Calvados, cimetière St-Gabriel, actuellement dans l'enceinte du château de Caen (Calvados), 1965

- décoration du tympan, église d’Amayé-sur-Seulles (Calvados)

- buste de Henri de Régnier, Ville de Honfleur (Calvados)

- gisant en bronze, Camp de déportation de Struthof (Bas-Rhin)

- statue équestre de Jeanne d’Arc, commandée par l’Etat français en 1932, installée à Alger en 1951, puis rapatriée à Vaucouleurs (Lorraine) Sélection d’œuvres réalisées au titre du 1% artistique par l’artiste

- « Jeune fille courant » pour le lycée de Ribérac (Dordogne), 1975

- grand bas-relief en pierre, collège de Brantôme (Dordogne)

- grande figure en pierre pour le lycée Laure-Gatet, Périgueux (Dordogne), 1972

- « Femme se coiffant » pour le lycée de la Roche Beaulieu, Périgueux (Dordogne)

- « La Normandie » pour le lycée de Pierre-Simon de Laplace, Caen (Calvados), 1970

- décoration pour l’école de garçons, Bernières-sur-Mer (Calvados), 1964

- bas-relief en pierre pour le groupe scolaire de Mézidon (Calvados) - deux bas-reliefs en pierre pour l’école Odette Bonnet, Brantôme (Dordogne), 1961

- bas-relief en pierre pour le groupe scolaire Joliot-Curie, Chatillon-sous-Bagneux (Hauts-de-Seine), 1960


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
sculpteur, attribution par source
Auteur : Corriger Paul,
Paul Corriger (1923 - 2009)

Paul Corriger, céramiste, 43-45, rue Louis Pasteur, Sainte-Foy-la-Grande [en 1968]. "Grand Prix (médaille d'or concours international de la céramique Faenza, 1963)"

http://www.saintefoylagrandehistoire.com/dossiers/dossier.php?val=288_paul+corriger+1923+-+2009


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
céramiste, attribution par source
Auteur : Mathé Pierre,
Pierre Mathé

Pierre Mathé est architecte coordonnateur pour des travaux au lycée Laure Gatet de Périgueux.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par source

Le lycée est située le long de l'avenue Georges-Pompidou, vers le nord de la ville, sur une hauteur, presque face au lycée Pablo Picasso. La cité scolaire comprend (voir plan en lien) : un collège (bâtiments au sud-ouest) et un lycée (bâtiment A le long de l'avenue et B en retour d'équerre et partie droite du bâtiment C vers le nord-est (la partie gauche abrite le collège) en retour, toit à longs pans, ardoise.

Le gymnase est le long de l'avenue. Le réfectoire est situé à l'angle des bâtiments A et B. L'atelier théâtre comprend une salle de spectacle, des loges et une salle d'accessoires. Le bâtiment sud-ouest du collège abritait l'administration est actuellement désaffecté. Le bâtiment A (R+5, béton, essentage partiel, toit terrasse) comprend des salles de classes aux 2 premiers niveaux et des salles de sciences et labo aux niveaux supérieurs. Le bâtiment B (R+4) comprend un bâtiment "pont-passerelle" (4 niveaux) métallique.

Murs béton essentage
Toit ardoise, matériau synthétique en couverture
Étages 4 étages carrés, 3 étages carrés
Élévations extérieures élévation à travées
Couvertures terrasse croupe
toit à longs pans

Escaliers escalier de distribution extérieur
Techniques sculpture
céramique
Précision représentations

-Statue de femme "La matière et l'esprit". 1% artistique (Georges Halbout du Tanney, 1972).

-1 panneau de céramique à l'entrée principale, un autre dans le hall de ce même bâtiment par l'artiste Paul Corriger, vers 1972.

Statut de la propriété propriété de la région
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Charneau Bertrand