Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Cimetière

Dossier IA40001557 réalisé en 2012

Fiche

Œuvres contenues

Dénominations cimetière
Aire d'étude et canton Dax nord
Adresse Commune : Saint-Paul-lès-Dax
Adresse : rue Abbé-Bordes , avenue Napoléon-Ier
Cadastre : 2007 AB 305

La date de création du nouveau cimetière de Saint-Paul n'est pas connue avec précision. Elle doit se situer aux alentours de 1850, époque où sont installées les plus anciennes sépultures repérées. Les tombeaux signés (marbrerie contemporaine exceptée) sont en très petit nombre : n'ont été repérés qu'un seul nom de sculpteur (le Niortais Aristide Belloc) et un seul d'architecte (le Dacquois Alfred Le Vannier). La grande croix de cimetière (fin du XIXe siècle) porte un crucifix en fonte de la fabrique albigeoise Larrieu et Compagnie. Elle marque l'emplacement de la sépulture du chanoine Darthos, curé de Saint-Paul et poète gascon (1832-1908). Les tombeaux les plus remarquables, parmi lesquels cinq chapelles, sont presque tous situés sur le côté ouest de l'allée longitudinale nord (allée G). Ils appartiennent à des familles de notables locaux, comme les Gardilanne, banquiers et négociants qui donnèrent un maire à la ville de Dax, ou les Pradeu, éditeurs renommés. Quelques tombes à stèle ou sarcophage d'un certain intérêt voisinent avec ces chapelles. Les autres sépultures sont constituées de simples plates-tombes. Un projet de reprise des concessions abandonnées pourrait à brève échéance menacer certains des monuments les plus anciens.

Période(s) Principale : milieu 19e siècle

Le cimetière est implanté à proximité de l'église paroissiale, sur un terrain allongé, en pente dans l'axe nord-sud. Sa forme rectangulaire se resserre dans la moitié septentrionale. De plan strictement orthogonal, il s'organise en lanières autour de deux allées principales perpendiculaires, dont le croisement est classiquement occupé par la grande croix de cimetière. A l'extrémité est de l'allée transversale s'ouvre le portail d'accès (moderne), auquel fait pendant à l'ouest la chapelle Gardilanne ; le sommet de l'allée longitudinale nord (allée G) est marqué par une autre chapelle importante, celle des Lasserre-Doultre. Le terrain est clos de murs en moellon calcaire.

Murs calcaire moellon
Techniques sculpture
Statut de la propriété propriété de la commune
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Maisonnave Jean-Philippe