Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Cimetière

Dossier IA40001620 réalisé en 2017
Dénominations cimetière
Aire d'étude et canton Saint-Sever
Adresse Commune : Montaut
Cadastre : 2017 A 193

Le cimetière de la commune de Montaut était originellement celui de l'église Saint-Pierre de Brocas, siège officiel de la paroisse jusqu'en 1806. Lorsque Sainte-Catherine, l'église du bourg, obtint le titre paroissial cette année-là, la municipalité, poussée par la population "fatiguée de porter ses morts à Brocas", choisit un terrain pour y créer un nouveau cimetière. Toutefois, selon les termes du curé Barbe, "pressés par la manifestation de l'opinion publique, nos hauts fonctionnaires du lieu entrèrent plusieurs fois en délibérations pleines de maturité ; ils parlaient beaucoup, formaient de nombreux et savants plans, et en définitive ils en restaient toujours au statu quo [...], ils restèrent ainsi en haute suspension jusqu'au jour où fut proclamé le gouvernement républicain". En 1851, le maire Sylvain Labastugue (1837-1870 puis 1872-1878) acquit un nouveau terrain qu'il joignit à la parcelle déjà achetée et le nouveau champ des morts fut aménagé dans l'année. Une "personne charitable" offrit le portail (pour un coût de 400 francs) et on érigea aussitôt "la croix qui domine le cimetière (150 francs)". Les tombes les plus anciennes actuellement en place dans le cimetière datent de l'année même de l'inauguration.

Période(s) Principale : 3e quart 19e siècle
Dates 1851, daté par source

Le cimetière est implanté à le sortie ouest du village, sur la route de Mugron. Il affecte une forme irrégulière, grossièrement trapézoïdale. Il est divisé en quatre carrés inégaux que séparent deux allées en croix, dont l'intersection est marquée par une croix monumentale en pierre et fonte de fer. D'autres allées ceinturent le pourtour de l'enceinte, clôturée par un mur en maçonnerie. Les tombes, dont les plus anciennes remontent aux années 1850, sont des dalles et/ou des stèles en calcaire ou grès. Quelques tombes modernes sont en granit ou en marbre. L'angle sud-est du cimetière, près de l'unique entrée, a été récemment aménagé en "jardin du souvenir".

Références documentaires

Documents d'archives
  • Registre paroissial de Montaut, 1845-1951.

    p. 41 (années 1850-1851) Archives communales, Montaut
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Maisonnave Jean-Philippe