Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Cimetière

Dossier IA40001597 réalisé en 2014
Dénominations cimetière
Aire d'étude et canton Mugron
Adresse Commune : Mugron
Cadastre : 2014 AD 117-118

Le premier cimetière de Mugron intra muros avait été créé en 1642 autour de l'église paroissiale Saint-Laurent, avec l'autorisation de l'évêque d'Aire Gilles Boutault - les défunts étaient inhumés auparavant près de l'église matrice de Nerbis. Devenu trop exigu et insalubre, il fut désaffecté et transféré hors les murs en 1805, peu de temps après l'arrêté impérial du 23 prairial an XII (12 juin 1804) et en application tardive d'un arrêté préfectoral du 8 novembre 1790 ordonnant aux municipalités landaises de procéder à ces déplacements. Le nouveau cimetière, au lieu-dit la Lande, fut béni par le curé Jean-Baptiste Marsan (1759-1828) le 7 avril 1805, et une première inhumation (celle de Marie Dudès, morte à quarante-deux ans) eut lieu le même jour. En 1813, à la demande de plusieurs notables et avec l'accord tacite du maire, le baron Pierre Jean de Dieu d'Antin (1770-1840), l'abbé Marsan lança une souscription pour la construction d'une chapelle sépulcrale dédiée à saint Michel (réf. IA40001598), qui fut achevée dans l'année. Un petit oratoire (disparu) fut ajouté au sud et une maison de gardien (toujours subsistante) dans l'angle nord-est. En 1814, les ossements exhumés de l'ancien cimetière - devenu une place publique plantée d'arbres - furent déposés près de l'entrée du nouveau champ des morts, contre le mur oriental de la chapelle.

Notablement agrandie dès 1822 grâce à une nouvelle souscription, la superficie du cimetière a été plus que doublée dans la seconde moitié du XXe siècle par une adjonction sur son flanc ouest.

Période(s) Principale : 1er quart 19e siècle
Dates 1805, daté par source
1813, porte la date, daté par source

Le cimetière est implanté à le sortie sud du village, sur la route de Pomarez. Il se compose de deux parties, l'une ancienne à l'est, l'autre très récente à l'ouest (non étudiée). La partie ancienne, un rectangle long et étroit orienté nord-ouest / sud-est, entièrement clos de murs en moellon calcaire enduit, s'organise en quatre quartiers à peu près égaux autour de deux allées perpendiculaires, à l'intersection desquelles, dans l'angle sud-est, est érigée une croix de cimetière. L'entrée se fait sur le côté nord par un portail en anse-de-panier flanqué, à l'est, d'une maison de gardien à étage, et à l'ouest d'une longue chapelle à vaisseau unique (IA40001598), toutes deux en moellon enduit et couvertes de tuiles creuses.

Toit tuile creuse
Plans plan rectangulaire régulier
Couvertures croupe

Annexes

  • Extraits du registre paroissial de Mugron concernant la création du nouveau cimetière, 1805 (AP Mugron)

    - "Le sept avril 1805, jour des Rameaux. / La bénédiction du nouveau cimetière a été faite après vêpres par moi soussigné. Le concours [de la population] était immense. Les supérieurs ont permis d'y aller processionnellement le jour des morts après la messe. S'il y avait mauvais temps, le dimanche d'après les vêpres, et s'il pleut, on pourra y aller le dimanche où le temps le permettra. / Marsan abbé."

    - "Le sept avril 1805 j'ai béni le cimetière à la lande, jour des Rameaux, après vêpres, suivi d'une multitude immense. Marie Dudès, âge de quarante deux ans est morte dans la communauté des fidèles le six avril 1805 (16 germinal an XIII) et le lendemain a été enterrée dans le nouveau cimetière, le jour même de la bénédiction près de la croix au midi. / Marsan."

Références documentaires

Documents d'archives
  • Délibération du conseil de fabrique de Mugron concernant la régularisation de concessions au cimetière faites illégalement par la fabrique, 25 novembre 1820.

    Archives paroissiales, Mugron
  • Conseil de fabrique, arrêtés de comptes et délibérations (1826-1836).

    p. 8 (année 1827) Archives paroissiales, Mugron
Bibliographie
  • MEYRANX Louis-Bernard, abbé. Monographie de Mugron depuis sa fondation jusqu'à nos jours. Bordeaux : Imprimerie catholique "Jeanne d'Arc", 1911.

    p. 249-250
  • LAPORTE Pierre. Mugron, village chalossais, des origines jusqu'en 1911. Association Historique et Culturelle du Canton de Mugron, 2007.

  • BESSELÈRE Jean-Pierre. Petite chronique paroissiale à Mugron.

    p. 55-69
Périodiques
  • LAPORTE Pierre. "Les églises paroissiales de Mugron". Bulletin de la Société de Borda, n° 448, 1er trimestre 1998.

    p. 75-78
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Maisonnave Jean-Philippe