Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Cimetière

Dossier IA33004702 inclus dans Village d'Arsac réalisé en 2013

Fiche

Parties constituantes non étudiées puits, tombeau, portail, croix de cimetière
Dénominations cimetière
Aire d'étude et canton Sud Médoc Estuaire - Castelnau-de-Médoc
Adresse Commune : Arsac
Lieu-dit : Adresse : Avenue de Ligondras
Cadastre : 2012 AB 832
Précisions

Le cimetière actuel remplace l'ancien situé autour de l'église visible sur le cadastre de 1827. Il a été déplacé dans la grande décennie de 1850, synonyme pour Arsac de modernité et d’hygiène avec la dotation de nombreux équipements. Sa construction s'effectue dès les années 1858 d'après les registres de délibération. En 1857, M. Lalande concède gracieusement un de ses terrains en contrepartie d'un caveau familial. Il est également décidé de planter une allée d'arbres de 10m (encore visible aujourd'hui) menant aux portes du cimetière. En mai 1858, un portail d'occasion est acheté à Bordeaux pour 130 francs. Vers la fin du 20e siècle, le cimetière a été doublé en profondeur vers l'est par manque de place.

De nombreuses familles issues du monde viticole y ont leur tombeau datant du troisième quart du 19e siècle comme par exemple les Duturch (à Canteloup), Baziadoly (au Gravier).

Période(s) Principale : 3e quart 19e siècle
Dates

Entouré par les constructions au nord, par la forêt à l'ouest et quelques constructions à l'est, le cimetière donne au sud sur de grandes surfaces de vignes. Une allée de platanes mène au cimetière depuis la route au nord est de l'église. Les deux grilles d'entrée sont soutenues par des piliers quadrangulaires à palmettes romaines en acrotère, décor que l'on retrouve pour de nombreuses tombes. Le cimetière a la particularité de posséder deux vaisseaux principaux. L'un, originel, est encore entouré par un muret en moellon. L'autre, ajouté au cours de la seconde moitié du 20e siècle vient doubler la surface en largeur.

Une grande croix vient marquer le centre du premier espace du cimetière. Ce dernier rassemble les plus anciennes tombes, dont quelques caveaux maçonnés en pierre de taille voire en brique pour le sous-bassement, ou plus singulièrement des structures plus légères en métal.

Un puits en béton ayant conservé sa poulie portée par la superstructure en métal, se trouve proche du mur sud.

Murs calcaire moellon
Couvrements
Couvertures
Techniques
Statut de la propriété propriété de la commune
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Communauté de communes Médoc-Estuaire - Grollimund Florian