Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Cimetière Saint-Pierre

Dossier IA40001547 réalisé en 2012

Fiche

Œuvres contenues

Vocables Saint-Pierre
Parties constituantes non étudiées logement, puits
Dénominations cimetière
Aire d'étude et canton Dax sud
Adresse Commune : Dax
Adresse : faubourg Saint-Pierre , route d'Orthez
Cadastre : 2012 AV 7

La création d'un nouveau cimetière au faubourg Saint-Pierre est décidée par la Ville de Dax en 1832. Les travaux sont exécutés l'année suivante par les entrepreneurs Étienne et Jean-Baptiste Lalanne sur les plans du chevalier de Caupenne, ancien agent-voyer de la ville, et de son successeur Boubé, qui donne le dessin des portes en pierre de Bidache et celui du logement du gardien. La plantation de 80 cyprès en 1833 marque la fin de cette première tranche. En 1852, Boubé fait construire par le maçon Mathurin Pécoutin un puits près du logement du gardien. L'annexion en 1869 d'un terrain mitoyen permet un premier agrandissement vers l'est par l'architecte Victor Sanguinet et l'entrepreneur Laurent Laussucq (réception définitive en décembre 1871). En 1898, l'architecte communal Edmond Ricard remplace le bâtiment d'entrée (portail et logement du gardien) par la construction actuelle, érigée par les entrepreneurs dacquois Jean Maisonnave et Pierre Ducamp. De nouveaux agrandissements sont réalisés en 1922 (emplacement réservé aux soldats morts pour la patrie, sur la bordure occidentale), en 1927-1932 (par le directeur de la voirie R. Bordenave et l'entrepreneur Paul Cazaux, d'Œyreluy) et en 1965-1967 (annexion des terrains Lataste, Séron et Vignes-Lafargue).

Outre la grande croix centrale et le monument aux morts de la guerre de 1870-1871 (érigé en 1902), le cimetière abrite des tombeaux d'époques et de types variés (plate-tombes, sarcophages, stèles, chapelles). Les plus remarquables, situés pour la plupart le long de l'allée orientale, ont été commandés par les notables dacquois, qui préférèrent très tôt le cimetière Saint-Pierre à celui, plus populaire, du quartier Saint-Vincent, à l'instar des maires de la ville au tournant des XIXe et XXe siècles : Victor-Théodore du Poy (chapelle érigée vers 1880), les Milliès-Lacroix (stèle par Edmond Ricard, 1898), Théodore Denis (monument par Ernest Gabard, après 1908) ou encore Gabriel Despax (bronze par Firmin Michelet, 1925). Trois de ces monuments ont fait l'objet en 1990 d'une mesure d'inscription au titre des Monuments historiques : le sarcophage de Martin Ramonbordes (1836), le tombeau Bertrand-Geoffroy (1852, l'une des réalisations néogothiques en fonte parmi les plus précoces à l'échelon local) et l'obélisque armorié des Saint-Martin-Lacaze (1876).

Période(s) Principale : 2e quart 19e siècle , daté par source
Principale : 3e quart 19e siècle , daté par source
Principale : 4e quart 19e siècle , daté par source
Dates 1832, daté par source
1869, daté par source
1898, daté par source
Auteur(s) Auteur : Caupenne de Saint-Pée Henri-Nicolas de, dit(e) dit : chevalier de Caupenne,
Henri-Nicolas de Caupenne de Saint-Pée , dit(e) dit : chevalier de Caupenne (1759 - 1838)

Henri-Nicolas de Caupenne d'Amou, dit le chevalier de Saint-Pée, puis le chevalier de Caupenne (Bayonne 1759 - Dax 1838), dernier fils du marquis Jean-Baptiste d'Amou et de Charlotte de Menou. Officier, émigré en Espagne en 1793, rentré en France en 1813, commandant du château de Dax d'août 1814 à 1815, directeur des travaux de la ville de Dax (avec le titre d'architecte-voyer ou d'ingénieur-voyer) de septembre 1818 à 1830 environ.

Réf. bibliographique : CAUPENNE Régis de. "Henri-Nicolas de Caupenne (1759-1838), chevalier de Saint-Pée, ingénieur voyer de la ville de Dax et inventeur méconnu". Bulletin de la Société de Borda, 470, 2003, p. 127-142.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
agent voyer, attribution par source
Auteur : Ricard Edmond,
Edmond Ricard (1853 - )

Arnaud Edmond Ricard, né à Pau le 3 septembre 1853, architecte communal de Dax.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte communal, attribution par source
Auteur : Lalanne Étienne,
Étienne Lalanne

Charpentier à Dax, associé à son frère Jean-Baptiste (vitrier).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
charpentier, attribution par source
Auteur : Lalanne Jean-Baptiste,
Jean-Baptiste Lalanne

Vitrier à Dax, associé à son frère Étienne (charpentier).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
verrier, attribution par source
Auteur : Boubé,
Boubé

Architecte ou agent-voyer de la ville de Dax (succède au chevalier de Caupenne avant juillet 1832).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte communal, attribution par source
Auteur : Sanguinet Victor,
Victor Sanguinet (1820 - 1894)

Architecte de la Ville de Dax.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par source
Auteur : Pécoutin Mathurin, maçon, attribution par source
Auteur : Laussucq Laurent, entrepreneur, attribution par source
Auteur : Maisonnave Jean,
Jean Maisonnave

Entrepreneur à Dax, fin du 19e siècle.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
entrepreneur, attribution par source
Auteur : Ducamp Pierre, entrepreneur, attribution par source
Auteur : Cazaux Paul,
Paul Cazaux

Entrepreneur à Oeyreluy (canton de Dax sud, Landes).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
entrepreneur, attribution par source

Le cimetière est implanté au sud-est de la ville (faubourg Saint-Pierre), sur un terrain allongé dans l'axe nord-ouest / sud-est. Sa forme, un rectangle parfait à l'origine, a été modifiée par quatre agrandissements successifs, le plus important (et le plus récent) concernant la bordure occidentale. La partie ancienne s'organise en un réseau de lanières à peu près orthogonal autour de deux allées parallèles sur l'axe nord-sud. La principale (à l'est) comporte à mi-parcours un rond-point marqué par la grande croix de cimetière. Un carré militaire (aménagé en 1922) occupe le centre approximatif de l'allée occidentale (on y remarque quatre tombes de soldats musulmans). Le terrain est clos de murs en moellon calcaire. L'entrée principale, au nord, se fait par un bâtiment allongé (ancien logement du gardien) couvert de tuiles, percé sur sa face nord d'un portail cintré (raidi par des pilastres en pierre de taille) et entièrement ouvert au sud par des arcades sur piliers épaulés de contreforts talutés. Deux entrées secondaires ouvrent au sud (au droit de l'allée principale) et à l'ouest (partie moderne du cimetière). Un puits couvert est implanté à cheval sur le mur de clôture à l'ouest du bâtiment d'entrée.

Murs calcaire moellon enduit
calcaire pierre de taille
Toit tuile creuse
Plans plan rectangulaire régulier
Étages en rez-de-chaussée
Couvertures toit à longs pans
Techniques sculpture
Représentations croix, croix grecque
Précision représentations

Le portail percé sur la face nord du bâtiment de l'entrée principale est flanqué de deux pilastres ou massifs en pierre de taille, dépassant la ligne du toit ; leur sommet cintré est sculpté en réserve d'une croix grecque en médaillon ; un crénelage amortit la corniche entre les deux pilastres. Des inscriptions latines sont gravées sur les fûts des pilastres : ORA PRO NOBIS (à gauche), IN FIDE SPES (à droite).

Sur la face sud du bâtiment est apposée une plaque de marbre portant un quatrain gravé : ICI TOUT SE CONFOND ! ... LA RAISON NOUS RÉVÈLE : / SI LE CORPS EST DÉTRUIT QUE L'ÂME EST IMMORTELLE !

Références documentaires

Documents d'archives
  • Cimetière Saint-Pierre : construction, agrandissement, règlement, aménagements (1832-1903, 1915, 1922, 1927-1943, 1946-1949, 1969-1970, 1978).

    Dossier Cimetière Saint-Pierre (1832-1978) Archives municipales, Dax : 9 M 1
  • Cimetière Saint-Pierre : concessions (1883-1977)

    Dossier Cimetière Saint-Pierre (1883-1977) Archives municipales, Dax : 9 M 102
  • Cimetière Saint-Pierre : sépultures de militaires français (1921-1977)

    Dossier Cimetière Saint-Pierre (1921-1977) Archives municipales, Dax : 9 M 103
  • Cimetière Saint-Pierre : sépultures de militaires étrangers (1918-1953)

    Dossier Cimetière Saint-Pierre (1918-1953) Archives municipales, Dax : 9 M 104
Périodiques
  • SABATHIER-DAGÈS Jean-Pierre. "Le Souvenir Français dans les Landes". Bulletin de la Société de Borda, 490, Dax, 2008.

    p. 195-204
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Maisonnave Jean-Philippe