Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Cimetière de Jeune-Soulac

Dossier IA33008697 inclus dans Hameau de Jeune-Soulac réalisé en 2013

Fiche

  • Allée principale.
    Allée principale.
  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • croix de cimetière
    • tombeau
    • portail

Á rapprocher de

Parties constituantes non étudiées croix de cimetière, tombeau, portail
Dénominations cimetière
Aire d'étude et canton Estuaire de la Gironde (rive gauche)
Hydrographies Gironde la
Adresse Commune : Soulac-sur-Mer
Lieu-dit : le Jeune-Soulac
Adresse : rue Roland-Dorgelès
Cadastre : 2017 5

A l'origine, le cimetière entourait l'église de Jeune-Soulac. Les problèmes de salubrité engendrés par la proximité du cimetière avec les habitations du village sont dénoncés dans un rapport daté de 1852.

Cette même année, Jean Émile Baguenard fait don à la commune d'un terrain, au lieu-dit Papot, pour y transférer le cimetière.

En 1853, un projet de mur de clôture et de portail dessiné par l'architecte Édouard Bonnore est soumis à la Commission des Monuments historiques. Les travaux conduits par l'entrepreneur Manizan sont achevés en 1857.

En 1858, un devis est dressé pour le piédestal de la croix du cimetière : c’est finalement l’entrepreneur Videau qui réalise les travaux.

En 1863, l'emplacement de l'ancien cimetière autour de l'église est nivelé : des plantations d'arbres y sont réalisées et des bancs y sont installés.

La plus ancienne sépulture repérée est celle de Bernard Drouillard, décédé le 4 janvier 1871.

Période(s) Principale : 3e quart 19e siècle
Auteur(s) Auteur : Bonnore Jean-Édouard,
Jean-Édouard Bonnore (19/10/1820 - )

FERET Edouard, Statistique générale de la Gironde, Personnalités et notables girondins. De l’Antiquité à la fin du XIXe siècle, Bordeaux, 1889, p. 82 :

"BONNORE (Jean-Edouard)

Architecte, né à Lesparre (Gir.) le 19 octobre 1820. Élève de Jules Bouchet à Paris, sous le patronage de Visconti, archit. Fixé à Lesparre en 1852, architecte de l’arrondissement et de la ville de Lesparre, du lazaret de Trompeloup ; a été membre correspondant de la commission des monuments historiques de la Gironde. A fait édifier ou restaurer dans les arrondissements de Lesparre, de Blaye et de Libourne 24 églises dont 18 neuves ; ce sont celles de Lesparre, Carcans, Vendays, St-Vivien (les nefs, l’abside et le clocher, monument historique de 1re classe, vient d’être reconstruite, sous la direction de M. Bonnore, aux frais de l’Etat) ; Verdon, Talais, Grayan, Naujac, Ordonnac, Potensac, St-Girons, Pugnac, Saugon, Donnezac, St-Androny, St-Caprais, Néac, St-Christoly-de-Médoc (façade principale, monument historique). Nous pourrions énumérer plus de vingt mairies, écoles ou presbytères et un grand nombre de maisons bourgeoises ou châteaux parmi lesquels nous citerons : le château de Sipian, à Valeyrac (V. son dessin, tome II, p. 511) ; château du Port, à M. Eycart de Morin, à St-Vivien ; château de P. Bert, à Talais ; château Troussas, à M. Ph. Brannens, à Valeyrac. Citons encore le portail du cimetière de St-Estèphe et les plans d’un nouveau lazaret projeté à Padarnac, etc. Auteur de : Quatre vues pittoresques de la vieille église de Soulac, avec notice descriptive et hist., Bx, s. d., in-f°, 2pp. de texte et 4 lith."


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par source
Auteur : Manizan,
Manizan

Mentionné comme "entrepreneur" à Soulac-sur-Mer en 1857.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
entrepreneur, attribution par source
Auteur : Videau, entrepreneur, attribution par source

Le cimetière se situe à l'écart du hameau de Jeune-Soulac, le long de l'ancienne route menant au Vieux-Soulac. Il est ceint d'un mur de clôture avec portail à piliers.

Dans l'allée centrale se trouve la croix de cimetière avec une plaque commémorative de la Société de Secours Mutuels de Soulac.

De nombreuses concessions sont à l'abandon et les inscriptions funéraires sont pour la plupart illisibles.

Statut de la propriété propriété de la commune

Annexes

  • Documentation complémentaire

    AD Gironde, 2 O 3821. Procès-verbal d'enquête concernant le cimetière de Soulac, 18 avril 1852.

    Cimetière situé au milieu du bourg de cette commune avait été signalé par le conseil d'hygiène publique et de salubrité de l'arrondissement comme devant être cette cause permanente d'insalubrité, en raison de sa trop grande proximité des habitations.

    AD Gironde, 2 O 3821. Estimation d'un terrain pour établissement d'un nouveau cimetière à Soulac, 19 août 1852.

    Terrain appartenant à Jean Émile Baguenard, désignée sous le nom de la pièce de Papot.

    AD Gironde, 2 O 3821. Lettre du ministère de l'Intérieur au préfet concernant la donation faite par le sieur Baguenard d'un terrain pour l'établissement du nouveau cimetière, 22 octobre 1852.

    Plan.AD Gironde, 2 O 3821. Lettre de la Commission des MH au préfet concernant le projet de clôture du cimetière de Soulac, 5 octobre 1853.

    AD Gironde, 2 O 3821. Lettre d’Édouard Bonnore au maire concernant le projet de portail du cimetière, 10 octobre 1853.

    Commission des MH qui trouve que les piles sont trop élevées, leur décoration trop prétentieuse (…).

    AD Gironde, 2 O 3821. Construction des murs de clôture du nouveau cimetière : procès-verbal de réception définitive des travaux, 30 juillet 1857.

    M. Manizan, entrepreneur des travaux ; travaux vérifiés par E. Bonnore, architecte de l'arrondissement de Lesparre.

    AD Gironde, 2 O 3821. Devis estimatif du piédestal d'une croix à faire dans le cimetière de Soulac, 15 novembre 1858.

    L'entrepreneur devra employer pour la grosse maçonnerie du moellon provenant des démolitions faites dans l'église ; Templier entrepreneur.

    AD Gironde, 2 O 3821. Mandat de paiement pour la construction d'une croix dans le cimetière, 14 novembre 1859.

    M. Videau, entrepreneur de bâtisses.

    AD Gironde, 2 O 3821. Devis pour le nivellement de l'ancien cimetière autour de l'église avec la partie de route au devant du presbytère, 19 septembre 1863.

    Arrachement des arbres et arbrisseaux ; comblement des fossés ; abaissement du terrain sur presque toute la superficie ; fourniture et pose d'un aqueduc ; plantation d'arbres sur ladite place ; crépissage des murs de l'église ; fourniture de bancs en pierre et bois.

Références documentaires

Documents d'archives
  • Dossiers d'administration communale de Soulac, Cimetière, concessions, 1840-1940.

    Archives départementales de la Gironde : 2 O 3821
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Conseil départemental de la Gironde - Steimer Claire