Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
Église paroissiale Saint-Martin

Ciboire

Dossier IM40006575 réalisé en 2017

Fiche

Dénominations ciboire
Aire d'étude et canton Saint-Sever
Adresse Commune : Fargues
Emplacement dans l'édifice sacristie

Ciboire exécuté par l'orfèvre parisien Antoine Jolivet, dont le poinçon fut en usage de 1857 à 1884. L'église possède aussi une réserve à huile sainte du même fabricant. Un ciboire identique (à l'exception de la bague), mais toujours pourvu de sa fausse-coupe, est conservé à Beylongue.

L'objet est très proche d'un modèle de ciboire commercialisé par un autre orfèvre parisien contemporain, Marie Thierry (actif 1853-1885), dont l'église de Caupenne conserve un exemplaire. Sans doute les deux orfèvres se sont-ils inspirés du même modèle historique, le célèbre "calice de Troyes".

Période(s) Principale : 2e moitié 19e siècle
Lieu d'exécution Édifice ou site : Ile-de-France, 75, Paris
Auteur(s) Auteur : Jolivet Antoine,
Antoine Jolivet

Orfèvre à Paris ; poinçon insculpé en 1857, biffé en 1884.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
orfèvre

Style néogothique. Pied circulaire, tige tubulaire, nœud torique côtelé, une bague plate, coupe nue sans fausse-coupe (perdue ?), croix du couvercle fondue.

Catégories orfèvrerie
Structures plan, circulaire
Matériaux argent, repoussé, estampage, ciselé au trait, décor poinçonné, fondu, gravé, doré
Mesures h : 24.5
d : 12.2
d : 9.5
Iconographies ornementation, feuille lancéolée, godron, quadrillage, dent de scie, croix
Précision représentations

Feuilles lancéolées alternant avec des godrons en forme de goutte sur le pied et le couvercle (sur fond de quadrillage losangé gravé pour le pied, de tables trapézoïdales poinçonnées pour le couvercle), côtes sur le nœud, dents de scie gravées sur la bague ; croix sommitale du couvercle fleurdelisée avec croisée ajourée en carré posé sur la pointe.

Inscriptions & marques garantie gros ouvrages 1er titre Paris 1838-1973
poinçon de fabricant
Précision inscriptions

Poinçons sur le pied, la coupe et le couvercle. Poinçon de fabricant : A J, une jambe (losange vertical).

Précision état de conservation

La base de la croix sommitale est tordue et ressoudée. Il manque peut-être une fausse-coupe.

Statut de la propriété propriété de la commune
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Maisonnave Jean-Philippe