Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Château Tour de By

Dossier IA33004176 réalisé en 2013

Fiche

Précision dénomination château viticole
Vocables Château Tour de By
Parties constituantes non étudiées jardin, allée, portail
Dénominations demeure
Aire d'étude et canton Estuaire de la Gironde (rive gauche)
Adresse Commune : Bégadan
Lieu-dit : Tour de By
Cadastre : 2012 A1 116

Alfred Rubichon acquiert le domaine de la Tour de By par son mariage, en mai 1865, avec Jeanne Delignac (petite-fille d’Arnaud Delignac).

Il décide de faire construire une demeure sur une parcelle située sur une croupe, au-dessus des anciens bâtiments du domaine et à proximité de la tour de By, afin de profiter de la vue sur l'estuaire. Il fait appel à l’architecte bordelais Ernest Minvielle. Celui-ci en dresse les plans entre août 1872 et mars 1875.

Sur les plans de septembre 1874, le niveau du sous-sol, desservi par un escalier de service, est scindé en deux, sur la longueur, par un couloir. De part et d’autre se répartissent les pièces, avec du côté sud-est : une lingerie, une pièce pour le bois et le charbon puis deux pièces dévolues au gardien. Côté nord-ouest se trouvent la cuisine, une cave à vin, une cave à bois et un caveau. Le rez-de-chaussée est également traversé sur la longueur par une galerie formant couloir. Au sud-est se situent l’escalier de service et l’escalier menant à l’étage, un hall d’entrée, un cabinet de travail et un petit salon. Au nord-ouest, la salle à manger, le billard et le grand salon s’ouvrent sur la véranda qui offre une vue sur la Gironde.

La demeure paraît achevée en 1876 comme l’indique la date figurant sur la girouette en zinc de la toiture.

Vers 1910, la propriété est rachetée par Julien Damoy, célèbre épicier parisien.

Période(s) Principale : 4e quart 19e siècle
Dates 1874, daté par source
1876, porte la date
Auteur(s) Auteur : Minvielle Ernest, architecte, attribution par source

La demeure est située au sommet d’une croupe de vignes, au nord de l’ancien logis.

Elle est accessible par une allée ouverte par un portail à piliers circulaires à bossage avec une grille ornée en son sommet de l’inscription : "LA TOUR DE BY".

Elle se compose d'un rez-de-chaussée surélevé sur un niveau de soubassement, d’un étage carré et d'un étage de comble. Le toit brisé en ardoise est ouvert de lucarnes à frontons cintrés et boules en amortissement. Les façades, rythmées par des pilastres à bossage, comptent 5 travées dont celles au centre, en léger ressaut, sont couronnées par un fronton interrompu orné de volutes supérieures rentrantes. Chacune des portes d’entrée est précédée d’un escalier droit en pierre. Les fenêtres de l’étage de la travée centrale sont ornées d’un cuir découpé sculpté d'une tête d'homme barbu portant une couronne de laurier (?).

La façade nord-est s’ouvrant vers le fleuve est précédée d’un porche formant "verandah" comme l'indique l'architecte Minvielle sur son plan, surmonté d'une terrasse à balustrade. Les paires de colonnes présentent des chapiteaux ioniques à cornes à simple astragale qui semblent être à peine épannelés et inachevés.

Agrafes, tables décoratives, guirlandes végétales La corniche moulurée, balustres, corniches à modillons et denticules ornent les façades.

La girouette qui couronne la toiture est composée d'une plaque de en zinc avec la date de 1876 et le motif de la tour de By évidés.

Murs calcaire pierre de taille
Toit ardoise
Étages en rez-de-chaussée surélevé, 1 étage carré, étage de comble
Couvertures toit à longs pans brisés croupe brisée
Escaliers escalier de distribution extérieur : escalier droit, en maçonnerie
Techniques sculpture
Représentations ruban, perle, feuillage, feuille, fleur, pointe de diamant, denticule, tête d'homme, raisin, guirlande, balustre, volute, fronton, cuir découpé
Précision représentations

La porte d’entrée sud-ouest présente un couvrement saillant soutenu par des consoles ornées de glyphes et de perles. Le linteau de la porte est agrémenté d’une guirlande florale et de rubans. Au-dessus, l’allège de la fenêtre est agrémentée d’une balustrade en pierre.

Les fenêtres du rez-de-chaussée sont coiffées d’un motif de fleurs et leur couvrement saillant est souligné de denticules.

Les fenêtres de l’étage ont leur appui soutenu par des consoles décorées de pointes de diamants, de glyphes et de gouttes. Leurs agrafes sont parées de motifs végétaux.

Les frontons cintrés portent un décor de fleurs.

Estuaire

TRAVEE 5
FORBAIE linteau droit (porte) ; linteau droit (fenêtre) ; chambranle mouluré (porte) ; chambranle mouluré (fenêtre) ; crossettes (porte) ; crossettes (fenêtre)
POSRUE autre
POSPARC autre
POSTOPO coteau
ORIENT sud-ouest
VUE vue sur estuaire
Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • Registre des actes de mariage de Bordeaux, section 2 : mariage entre Alfred Rubichon et Jeanne Delignac, 15 mai 1865.

    Archives municipales, Bordeaux : 2 E 228
Documents figurés
  • Fonds Minvielle, Plans pour un Château pour Rubichon à Bégadan, 1872-1875.

    Archives municipales, Bordeaux : 150 S rec. 225, Bégadan, 18-28
Bibliographie
  • COCKS Charles, FERET Edouard. Bordeaux et ses vins classés par ordre de mérite. Bordeaux : Féret et Fils, 1874 (3e édition).

  • COCKS Charles, FERET Edouard. Bordeaux et ses vins classés par ordre de mérite. Bordeaux : Féret, 1908, enrichie de 700 vues de châteaux viticoles (8e édition).

(c) Conseil départemental de la Gironde ; (c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Bordes Caroline