Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Château Segones, anciennement Marquis d'Alesme Becker

Dossier IA33003338 réalisé en 2010

Fiche

Á rapprocher de

Précision dénomination château viticole
Appellations Segones, Marquis d'Alesme Becker
Parties constituantes non étudiées chai, mur de clôture, portail
Dénominations demeure
Aire d'étude et canton Estuaire de la Gironde (rive gauche) - Castelnau-de-Médoc
Adresse Commune : Margaux
Lieu-dit : Segones
Cadastre : 1826 1219,1220 ; 2008 AD 259

Les origines de Segonnes seraient liées à la châtellenie de Blanquefort détenue par la famille Durfort de Duras au XIVe siècle. L'historique du château est issue de l'étude menée en 2015-2016 par l'archiviste Nicolas Rubisiak (conservée au château).

C'est Jean de Lascombes, fils d'Antoine de Lascombes, qui donne son nom au domaine de Segonnes à Margaux, par son achat le 22 juillet 1681 à Marie de Raymond pour 12000 livres : il s'agit alors d'un "bourdieu" avec chais et cuviers. C'est peut-être à cette époque que la chartreuse est construite : le gabarit des fenêtres et les allèges à accolade pourraient dater de cette période.

En 1760, la moitié du domaine de Segonnes est vendue à Georges Ainslié : ce partage a peut-être entraîné la construction d'une autre demeure, aujourd'hui correspondant au château Lascombes voisin.

Un bâtiment figure bien à cet emplacement sur le plan cadastral de 1826, au lieu-dit Segones. Selon l'état de sections (parcelles de D1216 à 1222), c'est Bekker-Teerlink qui en est propriétaire depuis 1803 : le domaine prend alors son nom, Becker, comme l'atteste l'album photographique d'Alfred Danflou vers 1867.

L'édition de l'ouvrage de Cocks et Féret de 1868 mentionne effectivement le cru Becker appartenant à Sznajderski et produisant 7 à 8 tonneaux. L'édition de 1881 propose une illustration : s'il appartient toujours au même propriétaire, il a changé de nom et est présenté comme le château Marquis d'Alesme Becker. La mention de la famille noble d'Alesme devait certainement apporter un certain prestige au cru, tout en attestant de son ancienneté. C'est d'ailleurs ce seul nom qui est conservé et figure sur une carte postale du début du 20e siècle. A partir de l'édition de 1893, c'est Arthur Gassovski qui est propriétaire du domaine.

Dans l'édition de 1929, le château Marquis d'Alesme est aux mains de la maison W. H. Chaplin et Co Ltd. Il est possible que dès cette époque, la demeure, les vignes et la marque Marquis d'Alesme aient été divisés : c'est ainsi que la demeure a été intégrée au château Lascombes voisin auquel elle appartient toujours.

Elle est alors remaniée avec l'ajout d'une balustrade d'attique portant l'inscription LASCOMBES et la date MDCXXVI, 1626, surmontée d'une couronne, rappelant une origine hypothétique du domaine ou de la construction.

Période(s) Principale : 2e moitié 17e siècle
Secondaire : 1ère moitié 20e siècle

La façade de la maison, composée de neuf travées, est orientée au nord-ouest. Le bâtiment est composé d'un niveau de soubassement abritant un chai et d'un rez-de-chaussée surélevé. La distribution intérieure n'est pas conservée. Seules les arcades du chai sont encore en place. Les baies tantôt étroites, tantôt larges présentent des encadrements moulurés et des allèges ornées de motifs d'accolade ou de double accolades. On retrouve ces motifs sur les ouvertures étroites du pignon nord-est. Une corniche moulurée et une balustrade d'attique couronnent la façade.

La corniche moulurée se prolonge sur le pignon nord-est qui est également doté d'une génoise. Sur la façade postérieure une série de créneaux ont été ajoutés : ils portent l'inscription LASCOMBES MDCXXVI surmontée d'une couronne.

Murs calcaire
pierre de taille
Toit tuile creuse
Étages en rez-de-chaussée surélevé
Couvertures toit à longs pans
croupe
Escaliers escalier de distribution extérieur : escalier en fer-à-cheval
États conservations bon état
Techniques sculpture
Représentations couronne accolade balustre

Estuaire

TRAVEE 9
FORBAIE linteau droit (fenêtre) ; linteau droit (porte) ; chambranle mouluré (fenêtre) ; chambranle mouluré (porte) ; accolade (fenêtre) ; autre (jour)
POSTOPO coteau
VUE vue bornée
CLOT piliers de portail ; mur de clôture ; grille
Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Bibliographie
  • COCKS, Charles. Bordeaux et ses vins classés par ordre de mérite. Bordeaux : Féret, 1908 (8e édition).

    p. 83
  • COCKS Charles, FERET Edouard. Bordeaux et ses vins classés par ordre de mérite. Bordeaux : Féret, 1881 (4e édition).

    p. 144
  • COCKS Charles, FERET Edouard. Bordeaux et ses vins classés par ordre de mérite. Bordeaux : Féret, 1893 (6e édition).

    p. 154
  • COCKS Charles, FERET Edouard. Bordeaux et ses vins classés par ordre de mérite. Bordeaux : Féret, 1929 (10e édition).

    p. 149
  • DANFLOU Alfred. Les grands crus bordelais, Bordeaux : Librairie Goudin, 1867, t. 1 et 2.

  • RUBISIAK Nicolas. Histoire de Château Lascombes, du Chevalier Antoine de Lascombes à Alexis Lichine, Tableau des recherches d'archives. Document pdf conservé au château, décembre 2015-janvier 2016.

(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Conseil départemental de la Gironde - Steimer Claire