Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Château Rolland

Dossier IA33005644 réalisé en 2012

Fiche

  • Vue d'ensemble.
    Vue d'ensemble.
  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • chai
    • cuvage
    • logement
    • portail
    • jardin
Précision dénomination château viticole
Appellations Rolland
Parties constituantes non étudiées chai, cuvage, logement, portail, jardin
Dénominations demeure
Aire d'étude et canton Estuaire de la Gironde (rive gauche) - Pauillac
Adresse Commune : Pauillac
Lieu-dit : Anseillan
Cadastre : 1825 B1 805, 806, 771 ; 2012 AK 461, 467

Une partie des bâtiments est visible sur le plan cadastral de 1825 et date sans doute de la fin du 18e siècle ou du début du 19e siècle.

D'après les augmentations et diminutions du cadastre, une maison est construite en 1860 pour Pierre Laména (parcelle B 805) et une cuisine est édifiée en 1865 pour Desse sur la même parcelle.

La demeure principale est construite dans le 4e quart du 19e siècle. Un plan dressé en 1872 ne représente que les anciens bâtiments. La demeure a donc été construite après cette date. D'après les augmentations et diminutions du cadastre, une maison appartenant à Pierre Desse est démolie en 1878 et une construction nouvelle est signalée en 1879 (parcelle B 771).

L'édition de l'ouvrage de Cocks de 1874 mentionne dans la liste des crus artisans et paysans "A Rolland" appartenant à Hostein et produisant 8 tonneaux. Dans l'édition de 1886, on trouve la mention "Château Rolland" appartenant à Paul Desse et produisant 20 tonneaux. Dans l'édition de 1908, Château Rolland figure dans la liste des crus bourgeois et 1er artisans : il appartient alors à P. Gilbert Saintout et produit 20 tonneaux. La demeure est illustrée dans l'édition de 1949 et appartient à Marette. Il appartient aujourd'hui au château Lafite-Rothschild voisin.

Période(s) Principale : limite 18e siècle 19e siècle
Principale : 4e quart 19e siècle

Les bâtiments se composent d'une demeure principale à étage carré et d'un logement secondaire en rez-de-chaussée avec chai.

La maison principale présente une façade sud organisée selon cinq travées. Le rez-de-chaussée est traité en bossage continu et séparé de l'étage par un bandeau mouluré. La porte présente un chambranle mouluré à gorge et arc segmentaire. L'agrafe est sculptée : un médaillon avec les symboles maçonniques repose sur un cuir découpé surmonté d'une coquille et encadré de feuillages. L'ensemble est couronné d'un fronton triangulaire reposant sur des consoles sculptées. A l'étage, les appuis des fenêtres forment bandeau continu et les chambranles à crossettes sont agrémentés d'agrafes sculptées de motifs végétaux. Un bandeau continu forme un fronton triangulaire au-dessus de chaque fenêtre. La corniche moulurée est dotée de modillons sculptés. La travée principale est marquée par une lucarne à fronton triangulaire. La façade latérale est est composée de deux travées, dont une aveugle. La croupe du toit en ardoise est dotée d'une lucarne à baies géminées. Sur la façade postérieure (nord), un chai est greffé en appentis. Au nord, un logement secondaire en rez-de-chaussée présente une baie en plein-cintre qui devait permettre de décharger la vendange dans le cuvier.

Murs calcaire
enduit
pierre de taille
moellon
Toit tuile creuse, ardoise
Étages en rez-de-chaussée, 1 étage carré
Élévations extérieures élévation ordonnancée
Couvertures toit à longs pans
appentis
croupe
États conservations restauré
Techniques sculpture
Représentations coquille laurier feuille fleur cuir découpé symbole maçonnique
Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Bibliographie
  • COCKS, Charles, FERET, Edouard. Bordeaux et ses vins classés par ordre de mérite. Bordeaux : Féret et Fils, 1874 (3e édition).

    p. 167
  • COCKS, Charles. Bordeaux et ses vins classés par ordre de mérite. Bordeaux : Féret, 1908 (8e édition).

    p. 249
  • COCKS, Charles, FERET, Edouard. Bordeaux et ses vins classés par ordre de mérite. Bordeaux : Féret et Fils, 1949 (11e édition).

    p. 218
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Conseil départemental de la Gironde - Steimer Claire