Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Château Pontac-Lynch

Dossier IA33003101 réalisé en 2010

Fiche

  • Façade sud.
    Façade sud.
  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • chapelle
    • chai
    • cuvage
    • écurie
    • grange
    • pigeonnier
    • parc
    • étable à vaches

Á rapprocher de

Précision dénomination château viticole
Appellations château Pontac-Lynch
Parties constituantes non étudiées chapelle, chai, cuvage, écurie, grange, pigeonnier, parc, étable à vaches
Dénominations demeure
Aire d'étude et canton Estuaire de la Gironde (rive gauche) - Castelnau-de-Médoc
Adresse Commune : Cantenac
Lieu-dit : Issan
Cadastre : 1826 A2 268, 276 ; 2009 A2 363 à 367

Sur la carte de Belleyme (vers 1760), le domaine apparaît sous le nom Fenix, à la limite entre vignes et palus : des bâtiments disposés en U y sont représentés. Au 18e siècle, il appartient à M. de Pontac (sur la carte de Trudaine) puis au comte Lynch, qui lui donnent leurs noms prestigieux.

La demeure avec ses baies en arc segmentaire, ses allèges à ressaut, sa porte à tore et gorge, date peut-être de la 1ère moitié du 18e siècle.

Sur le plan cadastral de 1826, on retrouve le lieu-dit Phénix et, à proximité, la propriété Linch (sic). L'édition de l'ouvrage de Cocks et Féret en 1850 mentionne le cru Lynch ou Bourran "appartenant à divers". En 1860, les matrices cadastrales indiquent la construction d'une maison. Les propriétaires se succèdent : en 1868, Pontac-Lynch appartient à Eyrem, en 1881 à Lafon. L'édition de 1893 en propose une illustration : le domaine est alors entre les mains d'Alexandre Feuillerat. Les bâtiments de dépendance ont probablement été remaniés et même construits dans la 2e moitié du 19e siècle

L´ancienne chapelle et le chai à bois ont été convertis en bureaux à la fin du 20e siècle.

Période(s) Principale : 1ère moitié 18e siècle
Principale : 2e moitié 19e siècle

La demeure est composée d'un corps de logis principal, couvert d'un toit en pavillon, encadré de deux ailes plus basses. Il est percé en rez-de-chaussée d'une porte en arc segmentaire à claveaux traités en bossage accessible par un degré à pans. De part et d'autre, une fenêtre en arc segmentaire, à chambranle mouluré présente un appui saillant et une allège en ressaut. A l'étage, deux fenêtres plus étroites ont un chambranle à crossettes. La partie est, d'une travée, et la partie ouest, de trois travées, sont également dotées d'ouvertures en arc segmentaire, moulurées et à crossettes à l'étage. Un bandeau médian sépare les deux niveaux et des jambes à bossage scandent la façade.

La façade postérieure, au nord, est ouverte de quelques baies à l'étage : au rez-de-chaussée, des adjonctions ont été greffées. La partie centrale est surmontée d'une balustrade d'attique.

A l'intérieur, une cheminée de style Louis XV est conservée ; une autre est plutôt de style néoclassique.

Au sud du logis, un bâtiment dont la façade est ornée d'une croix abritait une chapelle.

Les bâtiments de vinification se trouvent au sud de la cour. Ils sont composés de deux vaisseaux, l'un abritant un cuvier (cuves en béton), l'autre le chai à barriques.

Au nord, l'étable-grange et la remise-grange sont en ruines.

A l'est, un parc arboré est planté d'essences variées, notamment de cyprès chauves, de saules pleureurs et de cèdres. Un pigeonnier construit en brique et pierre est situé à l'angle nord-est du jardin.

Murs calcaire
pierre de taille
moellon enduit
Toit tuile creuse
Étages 1 étage carré
Couvertures toit à longs pans
croupe
toit en pavillon
Techniques sculpture
Représentations pilastre
Précision représentations

Des pilastres à bossage ryhtment l'étage du corps de logis secondaire.

Estuaire

TRAVEE 6
FORBAIE arc segmentaire (porte) ; arc segmentaire (fenêtre) ; chambranle mouluré (fenêtre) ; crossettes (fenêtre) ; couvrement saillant (fenêtre)
POSRUE autre
POSPARC en retrait
POSTOPO coteau
VUE vue étendue
CLOT clôture végétale
Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales de la Gironde, 3 P 209 1/9 : Matrices cadastrales, 1854-1889.

Documents figurés
  • Archives départementales de la Gironde, 3 P 091 : Plan cadastral, 1826.

Bibliographie
  • COCKS, Charles. Bordeaux, ses environs et ses vins, classés par ordre de mérite, reproduction intégrale de l'édition de 1850. Bordeaux : Ed. Féret et Fils, 1984.

  • COCKS, Charles, . Bordeaux, ses environs et ses vins, classés par ordre de mérite. Bordeaux : Ed. Féret et Fils, 6e édition, 1893.

  • COCKS, Charles. Bordeaux, ses environs et ses vins, classés par ordre de mérite. Bordeaux : Ed. Féret et Fils, 10e édition, 1929.

  • GUILLON, Edouard. Les châteaux historiques et vinicoles de la Gironde, avec la description des communes, la nature de leurs vins, la désignation des principaux crux. Tome 3, Bordeaux, 1868.

Périodiques
  • DEGAS, LURTON, Henri, SEYNAT, Jean-Pierre. Cantenac. Les Cahiers Médulliens, 1997, décembre, n°28.

(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Conseil départemental de la Gironde - Bordes Caroline