Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Château Plagnac

Dossier IA33004197 réalisé en 2013

Fiche

Dossiers de synthèse

Précision dénomination château viticole
Appellations Château Plagnac
Parties constituantes non étudiées resserre, chai, puits, cuvage, tour de jardin, citerne
Dénominations maison
Aire d'étude et canton Estuaire de la Gironde (rive gauche)
Adresse Commune : Bégadan
Lieu-dit : Plagnac
Adresse : 15 route de Plannac
Cadastre : 1831 C1 357 ; 2012 C2 1905, 1907

Sur la carte de Belleyme, au milieu du 18e siècle, un moulin et une maison sont signalés à Plaignac. Sur le plan cadastral de 1831, le moulin est identifié sous le nom de moulin du Cassy. Il a disparu aujourd’hui. A Plaignac, trois constructions se situent sur la parcelle n°357.

Selon le pré-inventaire de 1974, la date de 1806 est gravée dans le bois de la porte d'entrée principale (non vérifié).

Le registre des augmentations-diminutions de la matrice cadastrale mentionne plusieurs augmentations de construction entre 1854 et 1872 ainsi qu’une démolition en 1860, pour Bernard Barbier.

Les dépendances, les tours et la maison semblent dater de la fin du 19e siècle. Vers 1900, le domaine viticole prend le nom de Château Plagnac.

Les frontons semi-circulaires couronnant les portes, relevés lors de l’enquête du pré-inventaire de 1974, sont détruits.

Période(s) Principale : 3e quart 19e siècle
Principale : limite 19e siècle 20e siècle
Secondaire : 4e quart 20e siècle
Principale : 1er quart 19e siècle
Dates 1806, porte la date

Le domaine est situé au sud-ouest du bourg. La maison est encadrée par les dépendances viticoles selon un plan en L.

A l’est, deux tours octogonales se situent aux extrémités de la première parcelle de vigne du domaine. Elles sont bâties en moellon et pierre de taille. Le niveau supérieur est souligné de corniches moulurées, percé d'étroites baies rectangulaires et couronné par un crénelage. A l’intérieur subsistent les traces d’un niveau de plancher.

Dans la cour des dépendances nord, une troisième tour octogonale, plus basse, abrite un puits et sa pompe : elle servait peut-être de citerne.

La maison est en rez-de-chaussée surélevé, ménageant un niveau de cave. L’enduit laisse apparents les encadrements des baies et les chaînages d’angle en pierres de taille harpées.

Murs calcaire moellon enduit
Toit tuile creuse
Étages en rez-de-chaussée surélevé
Couvertures toit à longs pans croupe
Typologies IC2

Estuaire

TRAVEE 6
FORBAIE linteau droit (fenêtre) ; arc plein-cintre (porte)
POSRUE en alignement
POSPARC en retrait
ORIENT sud-est
Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • Bégadan, matrices cadastrales et état de section, 1853-1879.

    Archives départementales de la Gironde
Documents figurés
  • Carte géométrique de la Guyenne dite Carte de Belleyme, feuille n°6, levés vers 1763-1764, éch. 1/43200 env.

  • Plan cadastral napoléonien de Bégadan, 1831.

    section C1 Archives départementales de la Gironde : 3 P 038
Bibliographie
  • COCKS Charles, FERET Edouard. Bordeaux et ses vins classés par ordre de mérite. Bordeaux : Féret, 1908, enrichie de 700 vues de châteaux viticoles (8e édition).

(c) Conseil départemental de la Gironde ; (c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Bordes Caroline